[VIDÉO/PHOTOS] Passation de pouvoir entre lui et Bernard Cazeneuve à Matignon :

[LIVE] Edouard Philippe nommé Premier ministre - Il se revendique "homme de droite"


Publié / Actualisé
Le nom du nouveau Premier ministre a été annoncé ce lundi 15 mai 2017 à 16h50 (Heure de La Réunion) : il s'agit du juppéiste Edouard Philippe. Le député-maire Les Républicains du Havre a été choisi pour succéder à Bernard Cazeneuve, qui n'aura passé que quelques mois à Matignon. La liste des membres du gouvernement devrait suivre ce mardi. Son nom revenait avec insistance depuis ce dimanche soir pour une possible nomination. Suivez notre direct
Le nom du nouveau Premier ministre a été annoncé ce lundi 15 mai 2017 à 16h50 (Heure de La Réunion) : il s'agit du juppéiste Edouard Philippe. Le député-maire Les Républicains du Havre a été choisi pour succéder à Bernard Cazeneuve, qui n'aura passé que quelques mois à Matignon. La liste des membres du gouvernement devrait suivre ce mardi. Son nom revenait avec insistance depuis ce dimanche soir pour une possible nomination. Suivez notre direct
 
22h48 - Le comité de campagne de LR., en prenant "acte" de la nomination de M. Philippe, regrettait la décision de ce dernier de "défendre à présent le projet du candidat En Marche! qu'il a combattu". En tant que nouveau chef de la majorité, "vous aurez à faire battre les 577 candidats" LR et UDI aux législatives, "dont, parmi eux, nombre de collègues avec lesquels vous avez siégé pendant cinq ans", lui écrit également Bernard Accoyer, secrétaire général de LR, dans une lettre dont l'AFP a obtenu copie.
 
Pour sa part, la direction des Républicains a immédiatement fait savoir à M. Philippe qu'il s'était placé "de lui-même en dehors de (sa) famille politique"
 
20h55 - Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, publie un communiqué : "Emmanuel Macron vient de nommer son Premier Ministre en la personne d'Edouard Philippe. Je lui adresse mes félicitations républicaines. Proche d'Alain Juppé et député-maire du Havre, Edouard Philippe est un homme de droite. Emmanuel Macron démontre ainsi sa volonté de rassemblement au-delà des partis pour redresser la France.
Nous venons donc de vivre un geste fort du nouveau Président qui ouvre la porte à un gouvernement d'union nationale que j'appelle de tous mes vœux depuis mon lancement en politique. Conforme à la volonté des Françaises et des Français, le Président de la République dépasse aujourd'hui, aux plus hautes fonctions de l'Etat, les logiques de bloc contre bloc qui ont mené la France à l'immobilisme.
Avec ce choix, Emmanuel Macron porte l'espoir d'une politique d'équilibre.  Le projet de transformation de la France tant souhaité par Emmanuel Macron s'accompagne donc d'une transformation nécessaire du paysage politique français. J'en suis sûr, rassembler nos forces pour l'intérêt général grandira notre Nation. "
 
Pour rappel, pour les législatives Thierry Robert a été brièvement investi par la République en marche le jeudi 11 mai. L'investiture lui a ensuite été retirée en raison, dit le mouvement du Président de la République, d'une condamnation dans une affaire de diffamtion l'opposant au président de Région, Didier Roert. Thierry Robert affirme que son casier judiciaire est vierge et qu'il respecte donc les critères exigés par la République en marche. Peine perdue pour le moment, il n'a pas été réinvesti
 
18h37 - "J'ai une pensée pour Alain Juppé, auprès duquel j'ai beaucoup appris." souligne le nouveau premier ministre qui conclue son allocution en remerciant Bernard Cazeneuve.
 
18h32 - Le nouveau premier ministre commence par saluer l'action de Bernard Cazeneuve en tant que premier ministre. Il n'est resté à ce poste que quelques mois. "Alors même que vous êtes un homme de gauche et que je suis un homme de droite, nous avons l'un pour l'autre de l'estime" assure Edouard Philippe.
 
18h31 - "Vous entrez dans une maison où les fonctionnaires sont valeureux et engagés. Je quitte la responsabilité qui est la mienne en homme de gauche" conclue Bernard Cazeneuve, qui passe la parole à Edouard Philippe.
 
18h27 - "Je crois qu'il faut de la sagesse dans le moment historique où nous nous trouvons. Je quitte la responsabilité qui est la mienne avec un sentiment de fierté. Fierté d'avoir pu servir mon pays" déclame Bernard Cazeneuve, qui s'apprête à léguer ses pouvoirs à Edouard Philippe. Il évoque les attentats, la "menace terroriste" comme des épreuves qu'il a traversé. Il salue les militaires et policiers avec "gratitude".
 
18h25 - Après un entretien d'une trentaine de minutes environ, Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe sortent sur le perron de l'hôtel de Matignon.
 
18h23 - Retour sur les pouvoirs du chef du gouvernement : responsable de la Défense nationale, il dispose notamment de l'administration des services propres à Matignon et de services rattachés.
18h02 - Nassimah Dindar, présidente UDI du conseil départemental, réagit à la nomination du nouveau Premier ministre : "le Président de la République a fait le choix de Monsieur Edouard Philippe pour devenir le Premier Ministre. C’est une décision qu’il convient de saluer, tant elle traduit la volonté de dépassement des clivages traditionnels et l’affirmation d’engager le changement tant attendu par le pays.  Je tiens à souligner le parcours exemplaire d’Edouard Philippe, homme de conviction, doté d’un sens aigu de l’intérêt général. Je lui adresse tous mes encouragements dans l’accomplissement de ses missions à la tête du Gouvernement. 

 

Les Françaises et les Français ne veulent plus d’une opposition stérile entre la droite et la gauche. Soyons prêts, dans le respect de nos valeurs, à nous retrouver sur une base consensuelle, afin que notre pays puisse sortir de la torpeur et trouver l’élan du courage et du renouveau. Œuvrons pour la réconciliation du peuple français  autour de cette idée d’une France forte".

 
17h58 - La composition du gouvernement devrait être annoncée ce mardi en fin d'après-midi, indique l'Élysée à l'AFP.
 
17h56 - Edouard Philippe est arrivé sur les marches de l'hôtel de Matignon. Il est accueilli par Bernard Cazeneuve. Ils entrent à l'intérieur pour un entretien en tête à tête.
 
17h42 - Localement les premières réactions arrivent. Patrick Lebreton, députe-maire PS de Saint-Joseph publie le communiqué suivant : "cela n’est pas une surprise :  la nomination d’Edouard Philippe à Matignon confirme l’orientation "centre-droit" souhaitée par le président Macron.
Je lui souhaite le meilleur dans sa fonction de Premier Ministre, puisque je souhaite évidemment le meilleur pour la France et pour la Réunion.
Pour autant, et de façon très claire, je m’inscris résolument dans une opposition à la politique par ordonnance, aux attaques contre le Code du Travail et les acquis sociaux, aux réductions d’effectifs dans les services publics ou encore à la suppression de l’ISF. Plus que jamais, les populations les plus fragiles de notre pays doivent être défendues. La réconciliation des Français autour du pacte républicain ne se fera qu’à cette conditione.
 
17h39 - A 46 ans, Edouard Philippe, maire apprécié du Havre peu connu du grand public est propulsé Premier ministre. Un esprit "brillant" et "moderne" de la galaxie juppéiste, mais parfois "cassant" à l'image de celui qu'il a longtemps appelé son "patron", Alain Juppé. Faites mieux connaissance avec lui ici ▶️
 
et ici
 
 
17h33 - Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains, fait une brève déclaration "c’est une décision individuelle, ce n’est pas un accord politique, car nous sommes dans le temps des législatives, un temps où la clarté doit supplanter l'ambiguïté : l’ambiguïté quant au programme soutenu par ce gouvernement, que les Français doivent connaître avant de se prononcer aux législatives, l'ambiguïté quant à la campagne elle-même. Il convient de lever l'ambiguïté : ce Premier ministre soutiendra-t-il les candidats En marche ! ou LR et UDI, ceux de sa famille politique"
 
Edouard Philippe n'est donc pas viré de LR... pour le moment
 
 
17h30 - Bruno  Le Maire, ancien candidat à la primaire de la droite, qui a dit à plusieurs reprises être "prêt" à travailler avec Emmanuel Macron, félicite Edouard Philippe
 
 
 
17h18 - Maire du Havre, Edouard Philippe a déjà rencontré notre graffeur péi Jace. Bombe à la main, le nouveau premier ministre a été pris en photo près du célèbre gouzou.
 
 
17h14 : Matignon annonce à l'AFP que la passation de pouvoir aura lieu à 18 heures (heure de La Réunion). Edouard Philippe, 46 ans, est le plus jeune chef de gouvernement depuis Laurent Fabius (PS) en 1984
 
17h12 : Jean-Luc Mélenchon (la France insoumise) demande aux Français de "ne pas donner les pleins pouvoir à M. Macron"
 
 
 
17h09 : Alain Juppé, dont est proche le nouveau Premier ministre indique de son "ami" à toutes les qualités" et redit son soutien aux candidats de droite aux législatives
 
 
 
17h05 : Jean-François Cambadélis, Premier secrétaire du PS estime qu'"avec un Premier ministre de Droite, le Parlement a besoin de Gauche!"
 
17h03 - Les premières réactions arrivent.  Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, trouve "curieux" ce choix
 
16h54 : C'est fait. Le député Edouard Philippe, maire Les Républicains du Havre et proche d’Alain Juppé, est nommé Premier ministre
 
 
16h38 - Bernard Cazeneuve est toujours à Matignon. La DS à bord de laquelle il est arrivé l'attend. C'est dans cette voiture de collection qu'il quittera les bâtiments qu'il a occupé pendant les quelques mois passé à la tête du gouvernement en remplacement de Manuel Valls parti courir, en vain, derrière les électeurs
 
 
16h35 - Anne, ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ? Non je ne vois qu'une porte close 😴 🙄
 
16h31 - Patatras : il y a du retard  😩
 
16h29 - Plus qu'une minute avant l'annonce devant la centaine de journalistes regroupée dans la cour de l'Elysée
 
16h14 : Allez, plus qu'un quart d'heure à attendre... en principe
 
 
16h11 - Des Twittos se souviennent qu'une femme a un temps été pressentie pour être Premier ministre
 
 
 
16h01 - En attendant la nomination du premier ministre de Macron, les collaborateurs de Cazeneuve s'amusent à Matignon
 

 

15h45 - L'Elysée annonce que le nom du Premier ministre sera annoncé à 16 heures 30 (heure de La Réunion). Dans la foulée de l'annonce du nouveau chef du gouvenement Emmanuel Macron devrait se rendra à Berlin pour rencontre Angela Merkel.

 

15h01 - La longue attente avant l'annonce du nom du nouveau Premier ministre amuse la Twittosphère

 

 

 

 

 

Dimanche matin  - Jean-François Copé (LR), estime que le nom du  Premier ministre relève du secret de polichinelle et que ce sera Edouard Philippe. "je ne sais pas si ce sera un bon Premier ministre mais il n'y a pratiquement plus aucun doute sur le fait qu'il le sera" a-t-il  déclaré sur les ondes de France Inter.

mp/mb/www.ipreunion.com

 

   

1 Commentaire(s)

RIPOSTE974, Posté
Les Républicains doivent être remontés comme une horloge dans le cadre de la campagne électorale des législatives .
Eux qui rêvaient d'une cohabitation au mois de Juin !

“ Quelle époque terrible où des idiots dirigent des aveugles “ William Shakespeare