Un hommage aux policiers morts pour la France a été rendu :

[VIDEO] Les forces de police décorées par le Préfet


Publié / Actualisé
Le préfet de La Réunion a rendu hommage aux policiers disparus dans le cadre de leur fonction au commissariat du Chaudron à Saint-Denis. 51 personnes ont également été décorées dont certains de la médaille d'acte de courage et de dévouement. Deux citoyens, mais aussi trois membre du Groupement d'intervention de la police nationale ont reçu cette distinction. Ces derniers avaient assuré l'assaut à l'encontre de l'homme radicalisé présumé de la cité Fragrance à Saint-Benoît. L'assaillant avait ouvert le feu sur les policiers blessant deux d'entre eux, le 27 avril dernier.
Le préfet de La Réunion a rendu hommage aux policiers disparus dans le cadre de leur fonction au commissariat du Chaudron à Saint-Denis. 51 personnes ont également été décorées dont certains de la médaille d'acte de courage et de dévouement. Deux citoyens, mais aussi trois membre du Groupement d'intervention de la police nationale ont reçu cette distinction. Ces derniers avaient assuré l'assaut à l'encontre de l'homme radicalisé présumé de la cité Fragrance à Saint-Benoît. L'assaillant avait ouvert le feu sur les policiers blessant deux d'entre eux, le 27 avril dernier.

Un temps d'hommage a été tenu ce jeudi matin par le Préfet de La Réunion Dominique Sorain. Dans la cour du commissariat du Chaudron à Saint-Denis, plusieurs corps de la police nationale étaient réunis pour une remise de décoration.

Un mot a été adressé à la mémoire du couple de policiers tué dans les Yvelines en juin 2016, par un terroriste. Un homage a également été rendu à Xavier Jugelé, mort sur les Champs-Elysées le mois dernier, dans le cadre de sa fonction.

Les décorations se sont enchaînées, récompensant "les forces de police, qui oeuvrent pour la sécurité au quotidien, parfois au péril de leur vie" rappelle Gilles Clain, secrétaire général du syndicat Unité SGP POLICE FO.

C'est ensuite que les médailles d'acte de courage et dévouement ont été remises aux membres du Groupement d'intervention de la police nationale (GIPN) ayant participé le 27 avril dernier, à l'assaut permettant l'interpellation d'un homme présumé radicalisé à Saint-Benoît. Ce dernier avait ouvert le feu sur les forces de l'ordre, blessant deux d'entre-eux. Bertrand, opérateur de l'unité d'élite, a participé à l'opération et a été décoré par le Préfet ce jeudi.

S'il aime son métier, Bertrand se dit "inquiét pour la suite" et prévoit que "d'autres cas" de radicalisation seront repérés sur La Réunion.

jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !