MENU

Après votre ralliement à la droite locale et votre suspension d'EELVR :

Cher Jean-Alain Cadet, présent là où on ne vous attendait pas


Posté par
Après avoir annoncé son ralliement à Nathalie Bassire en tant que suppléant pour les élections législatives, Jean-Alain Cadet s'est attiré les foudres de son parti. Sans trop tarder, Europe Ecologie les Verts a suspendu le dissident. Dans une époque pas si lointaine, il dansait le séga avec Gilbert Annette (PS), encore plus récemment le conseiller régional affichait pourtant clairement son soutien pour Benoît Hamon, se réjouissant d'un programme "résolument à gauche". À peine quelques semaines plus tard, il se retrouve aux côtés de responsables de la droite locale. Sans foi ni loi ou sans autre choix ?
Après avoir annoncé son ralliement à Nathalie Bassire en tant que suppléant pour les élections législatives, Jean-Alain Cadet s'est attiré les foudres de son parti. Sans trop tarder, Europe Ecologie les Verts a suspendu le dissident. Dans une époque pas si lointaine, il dansait le séga avec Gilbert Annette (PS), encore plus récemment le conseiller régional affichait pourtant clairement son soutien pour Benoît Hamon, se réjouissant d'un programme "résolument à gauche". À peine quelques semaines plus tard, il se retrouve aux côtés de responsables de la droite locale. Sans foi ni loi ou sans autre choix ?

Cher Jean-Alain Cadet,

C’est avec une grande inquiétude que nous vous écrivons ce courrier. Nous avons appris votre suspension sans appel de votre parti EELVR. Nul doute que cela doit vous affecter et vous toucher en plein cœur. Car on le sait, à quel point vos convictions comptent à vos yeux.

On se rappelle ce plaidoyer pour Benoît Hamon, écrit en janvier 2017. Où vous appeliez clairement à voter pour son programme "résolument à gauche". Vous le disiez alors sans équivoque : "j’appelle les Réunionnais à voter en masse pour Benoît Hamon et pour la gauche socialiste et écologiste".

Mais que s’est t-il donc passé depuis cette profession de foi, M.Cadet ?

Peut-être est-ce avec un couteau sous la gorge que vous avez décidé de rejoindre la droite en la personne de Nathalie Bassire, candidate investie par les Républicains.

Nous n’osons même pas imaginer à quel point cela a dû vous coûter de vous installer non loin de Didier Robert lors de la conférence de presse tenue ce jeudi. Il n’y a pas si longtemps, vous vous battiez tout de même bec et ongles pour stopper le projet porté par la Région d’une route sur la mer, estimant que ce chantier et les carrières nécessaires allaient "défigurer" La Réunion.

Mais peut-être parlons nous trop vite ! Vous avez sûrement réglé vos différends avec le président de Région. Sans renier vos convictions, bien sûr…

En guise d’illustration, nous avons voulu vous rappeler au bon souvenir de ce dernier meeting des régionales en 2015. Souvenez-vous : si vous étiez alors bien aise de danser aux côtés de la gauche péi, reste à voir s’il en sera de même aux côtés de la droite locale en 2017.

mp/www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Evnor, Posté
Mwin lé contraryé
Nanar, Posté
Il est à l'image de la politique à La Réunion,avec un Robert de La region qui divise pour un reigne pitoyable
Tata, Posté
PAS SEULEMENT CE RENEGAT IL Y A AUSSI L AUTRE REPRIS DE JUSTICE A ST DENIS HONTE A EUX SANS OUBLIER LA MONIQUE.........
DAN974, Posté
Pourquoi parler de Jean-Alain Cadet, en lui donnant de l'importance , pas la peine !
Les électeurs trancheront , Bassire + Jean-Alain Cadet = un ZembroKal avarié .
(supprimé pour injure - webmaster ipreunion.com)