"Nous ne sommes pas dans une situation de crise" estiment les autorités sanitaires :

Maurice - La grippe H1N1 tue deux personnes


Publié / Actualisé
La grippe H1N1 a tué deux personnes à Maurice, a annoncé le ministre mauricien de la Santé, Anwar Husnoo, au cours d'une conférence de presse ce mardi après-midi 30 mai 2017. Il a ajouté que six autres patients atteints du virus ont été placés à l'isolement dans les hôpitaux afin d'éviter la propagation de la maladie et une possible épidémie. "34 cas de grippe H1N1 ont été enregistrés depuis le début de l'année. En 2016, il y a eu 61 cas contre 35 en 2015" écrit le site mauricien d'informations defimédia.info. (Photo d'illustration)
La grippe H1N1 a tué deux personnes à Maurice, a annoncé le ministre mauricien de la Santé, Anwar Husnoo, au cours d'une conférence de presse ce mardi après-midi 30 mai 2017. Il a ajouté que six autres patients atteints du virus ont été placés à l'isolement dans les hôpitaux afin d'éviter la propagation de la maladie et une possible épidémie. "34 cas de grippe H1N1 ont été enregistrés depuis le début de l'année. En 2016, il y a eu 61 cas contre 35 en 2015" écrit le site mauricien d'informations defimédia.info. (Photo d'illustration)

 

Un homme de 59 ans, originaire de Pailles (centre de Maurice) a été le premier à succomber au virus. C'est ensuite un homme de 38 ans, résidant à Lallmatie (nord de Maurice) qui est décédé.

Anwar Husnoo a relativisé la situation au cours de la conférence de presse. Il "ne faut pas s’inquiéter et penser que le H1N1 est une épidémie (...) nous ne sommes pas dans une situation de crise  (...) le virus est présent partout dans le monde. C’est un virus qui est présent toutes les années" a déclaré le ministre mauricien cité par defimédia.info. L'Etat mauricien demande à la population de prendre toutes les "précautions nécessaires" pour éviter l'épidémie. "Ceux qui veulent se faire vacciner peuvent se rendre à l’hôpital" a souligné Anwar Husnoo

L'île Maurice est régulièrement frappée par la grippe H1N. En 2009, le virus avait provoqué une "psychose (...) la pandémie avait atteint nos côtes, faisant même un mort. Plusieurs autres décès avaient aussi été enregistrés en raison de complications de santé après que les patients ont contracté le virus" rappelait lexpress.mu en 2013. Depuis cette première attaque du virus, la situation a évolué et Maurice "dispose de suffisamment de vaccins et d'offres de soins" pour parer à une éventuelle épidémie, indiquent les autorités sanitaires mauriciennes.

La grippe A (H1N1) de 2009 est une maladie respiratoire aiguë de l'être humain apparue en 2009. Le virus contient des gènes de plusieurs virus connus d’origines porcine, aviaire et humaine. La contamination s'effectue principalement part la toux et les éternuements. Les symptômes de la maladie sont similaires à ceux de la grippe saisonnière et peuvent inclure fièvre, éternuements, mal de gorge, toux, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires. En général, le traitement est symptomatique, analogue à ce qui est pratiqué face aux autres syndromes grippaux et essentiellement à base de paracétamol.

La maladie a un taux de complications sévères de l'ordre de 2 à 3 ‰, analogue à celui des grippes saisonnières. Dans la plupart des cas, les malades ne présentent que des symptômes bénins et leur guérison est rapide et complète. Un vaccin contre la maladie est disponible depuis 2009 et recommandé pour les personnes âgées et celles de santé fragile.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !