Prix de la canne - Les planteurs mobilisés au Gol et à Bois-Rouge (actualisé) :

[LIVE - VIDÉO/PHOTOS] Les bureaux de Téréos bloqués, le personnel et la direction évacués


Publié / Actualisé
Après une journée de mouvement ce mardi 7 juin, la mobilisation des planteurs ne désemplit pas. Ce mercredi 8 juin 2017, ils bloquent les usines du Gol et de Bois Rouge après avoir tenu un sit-in devant la Préfecture ce mercredi soir. Vers 1h00 du matin, les tracteurs ont pris la route pour l'usine de l'Est, où le blocage est pour l'heure illimité. Les locaux de Téréos à Quartier-Français font aussi l'objet de blocages, nécessitant l'évacuation du personnel. (Photo d'illustration : blocage de l'usine de Bois Rouge le 30 mai dernier)
Après une journée de mouvement ce mardi 7 juin, la mobilisation des planteurs ne désemplit pas. Ce mercredi 8 juin 2017, ils bloquent les usines du Gol et de Bois Rouge après avoir tenu un sit-in devant la Préfecture ce mercredi soir. Vers 1h00 du matin, les tracteurs ont pris la route pour l'usine de l'Est, où le blocage est pour l'heure illimité. Les locaux de Téréos à Quartier-Français font aussi l'objet de blocages, nécessitant l'évacuation du personnel. (Photo d'illustration : blocage de l'usine de Bois Rouge le 30 mai dernier)

 

Ce live est à présent terminé. Merci d'avoir suivi cette information avec Imaz Press Réunion

20h31 - Les usines sont toujours bloquées. Des planteurs vont dormir sur place. Ce jeudi les représentants syndicaux seront reçus en préfecture à 14h30

18h30 - "Nouvelles atteintes et intimidations inacceptables et injustifiées sur les sites de la filière canne-sucre" s'insruge le syndicat du sucre dans un communiqué. "Aujourd’hui, de nombreux sites de la filière Canne-Sucre sont bloqués par les syndicats planteurs, empêchant ainsi toute activité économique. Ces blocages sont inacceptables. Les industriels dénoncent cette stratégie jusqu’au boutiste : tout est fait pour que les discussions ne puissent pas reprendre".

13h45 - Les blocages des planteurs sont toujours en place

11h42 - Des planteurs sont arrivés devant les bureaux d'eRcanne, le centre de recherches agricoles de Tereos, à la Bretagne (Saint-Denis). Il a été demandé au personnel d'évacuer les lieux

11h20 - Un bref dialogue s'engage entre les planteurs et le directeur industriel de Tereos

 

10h42 - La direction de Téréos a elle aussi quitté les lieux après le blocage des planteurs. Il n'y a pas de tension particulière

 

 

 

10h26 - Les planteurs ont décidé de bloquer les bureaux de Téréos à Quartier-Français (Sainte-Suzanne). Le personnel du site est actuellement évacué.

 

 

 

9h55 - De nombreux planteurs sont présents devant l'usine de Bois-Rouge

 

 

 

9h50 - Les planteurs sous la bannière CGPER bloquent actuellement l'usine du Gol à Saint-Louis, tandis qu'une délégation a rejoint l'usine de Bois-Rouge, pour durcir le mouvement aux côtés des agriculteurs de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs.

 

 

9h30 - Les planteurs attendent "un geste fort de la part de Téréos". Ils n'entameront la négociation qu'à partir de "3 euros de hausse du prix de la tonne de cannes" souligne Gael Dijoux, secrétaire général des Jeunes agriculteurs. La centrale thermique est également bloquée ce matin.

00h00 - Sur la chaussée du Barachois cette nuit, "une action coup de poing a été menée" indique Bruno Robert, président des Jeunes Agriculteurs. Du charbon a été déversé sur la route, dans le but de perturber la circulation. Ce matin, le charbon avait été déblayé.

POUR RAPPEL

Ce mardi, les planteurs ont mené une journée d'actions pour réaffirmer leurs revendications. La hausse du prix de la tonne de cannes était en tête de ces dernières. A la table des négociations, lors d'une réunion prévue à la Direction de l'Alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF), qui n'a finalement pas eu lieu, les usiniers de Téréos ne se sont pas présentés. En colère, la mobilisation des planteurs n'a pas désempli. En fin de journée, les syndicats - Jeunes agriculteurs et FDSEA - ont rencontré le secrétaire général de la préfecture, qui a assuré que l'Etat serait le médiateur entre les deux parties lors d'une prochaine réunion ce jeudi, pour qu'une solution puisse aboutir.

Lors de la dernière réunion du comité paritaire de la canne à sucre, où tous les acteurs étaient présents le 1er juin dernier, Téréos a proposé une hausse de 49 centimes par tonne de cannes, alors que les agriculteurs demandaient 6 euros d'augmentation. Depuis, les planteurs de cannes ont promis de durcir le mouvement jusqu'à ce que l'usinier fasse "des proposition concrètes" d'amélioration du revenu des agriculteurs.

jm/rb/mb/www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Le malbar , Posté
Runny je suis pas planteur ni agriculteur moi je dis que s'ils sont des tracteurs une maison de 150m2 ils le méritent bien plus que certaines personnes ceux qui se mets plein les poches sur le dos des autres eux se sont des gens très matinales pour gagniez
Lcannes, Posté
Euhhh Runny je te rassures. Nos maisons c'est 250m2 garage inclue
Runny, Posté
les pauvres planteurs ! Vous avez vu les petits tracteurs les vieux tracteurs ... non on les plaint les4x4 doivent être devant la maison de 150 m2 toute neuve construite sur les terrains agricoles