[VIDEO] Les fidèles se réunissent à la grande mosquée de Saint-Denis au soleil couchant :

Ramadan : le partage au coeur de la rupture du jeûne


Publié / Actualisé
Peu après 17h30, le soleil commence à se coucher sur La Réunion. En ce mois sacré de ramadan pour les musulmans de l'île, la soirée débute par la rupture du jeûne, également appelée iftar. Plusieurs centaines de personnes affluent au coeur de la grande mosquée de Saint-Denis à l'appel à la prière, avant de commencer à manger et à boire, tous ensemble. Imaz Press a pu partager ce moment, immortalisé en images.
Peu après 17h30, le soleil commence à se coucher sur La Réunion. En ce mois sacré de ramadan pour les musulmans de l'île, la soirée débute par la rupture du jeûne, également appelée iftar. Plusieurs centaines de personnes affluent au coeur de la grande mosquée de Saint-Denis à l'appel à la prière, avant de commencer à manger et à boire, tous ensemble. Imaz Press a pu partager ce moment, immortalisé en images.

Le ramadan a débuté le 27 mai dernier. Depuis, la grande mosquée ne désemplit pas, le matin comme le soir. Près de mille personnes se rendent au lieu de culte quotidiennement pour prier et pour partager un repas lorsque le soleil se couche, comme le veut la règle du ramadan, l'un des cinq piliers de l'islam que doit suivre chaque musulman.

Dès 17h30, les fidèles arrivent une assiette à la main, et s'installent autour de la salle de prière. 17h45, l'appel est lancé, marquant le début de l'iftar, qui consiste à rompre le jeûne tenu durant la journée.

 

 

La rupture du jeûne est avant tout un moment de partage entre les fidèles, mais aussi avec le reste des cultes puisque la journaliste d'Imaz Press, qui n'est pas de confession musulmane, s'est vu offrir à manger au moment de la réalisation du reportage. "Le mois de ramadan est un mois plein de miséricorde, un mois de la mutualité, de la fraternité et du partage" explique l'imam de la mosquée, Mohammad Bahgatte.

 

 

L'iftar est aussi comme une "délivrance", un "des meilleurs moments de la journée", bien que le jeûne ne soit pas le seul enjeu du mois sacré : la remise en question sprirituelle est également importante, selon Imrane, musulman de Saint-Denis. Mais la rupture du jeûne reste "un moment magique".

 

 

Le ramadan "attendu par tous les musulmans, se prépare un an à l'avance", indique Igbal Ingar, président de la grande mosquée. Des moyens supplémentaires sont mis en place pour le confort et la sécurité des fidèles, qui fréquentent le lieu de culte plus assidûment que le reste de l'année.

 

 

La paix et le partage sont les maîtres mots de ce moment fort du ramadan, poursuivi chaque soir en famille par les croyants. Il est aussi l'occasion de rappeler que le terrorime qui frappe actuellement l'Europe et le Moyen-Orient, ne reflette en rien les valeurs véhiculées par la religion.

 

 

Régulièrement, les musulmans de Saint-Denis partagent l'iftar avec les autres cultes de l'île. L'an dernier, c'est le secours islamique de La Réunion qui invitait, au carré piéton de Saint-Denis, les citoyens à partager un moment fraternel après la prière du soir, aux couleurs du vivre-ensemble réunionnais.

jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !