Des mesures renforcées contre la fraude :

Baccalauréat 2017 : dernière ligne droite pour 11 608 candidats


Publié / Actualisé
11 608 candidats inscrits au baccalauréat 2017 tableront sur la première épreuve dès le 15 juin prochain. Dernière ligne droite donc, pour les élèves, mais aussi pour l'administration à qui revient d'organiser ce moment fort de l'année au sein des établissements scolaires, mais aussi du Rectorat.
11 608 candidats inscrits au baccalauréat 2017 tableront sur la première épreuve dès le 15 juin prochain. Dernière ligne droite donc, pour les élèves, mais aussi pour l'administration à qui revient d'organiser ce moment fort de l'année au sein des établissements scolaires, mais aussi du Rectorat.

Les chiffres du bac 2017 ont été dévoilés à la presse ce vendredi 9 juin 2017. En tout, 11 608 candidats passent l'examen à La Réunion cette année, dont la première épreuve est programmée le 15 juin. Il faudra attendre le 5 juillet pour que les lycéens découvrent les résultats, et pleurent de joie ou de déception devant les affichages - et les page sur site web de l'Académie de La Réunion.

Au coeur de l'épreuve, les sujets, hautement sécurisés dans une salle tenue secrète. Le proviseur du lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis, Thierry Bussy, est venu récupérer ceux destinés aux 418 élèves de son établissement.

 

 

Si les sujets sont soumis à des règle de haute protection pour qu'aucune donnée ne fuite des enveloppes, les élèves seront eux-aussi scrutés à la loupe pour qu'une technique de fraude n'échappent au jury d'interrogation. les montres connectées sont formellement interdites tandis que celles équipées d'aiguilles devront être placées devant les élèves tout au long des épreuves.

Des dispositifs ont, comme à l'accoutumée été mis en place pour les élèves porteurs de handicap. Mais aucun risque ne sera pris quant aux utilisateurs d'un ordinateur : "ils devront être remis 48 heures avant le début des épreuves au centre d'examen. Un logiciel de traçage sera installé et toutes les fonctions utilisées durant l'épreuve seront contrôlées (...) les ports USB seront également bouchés, le wi-fi et le bluetooth désactivés" assure Francis Fonderflick, secrétaire général de l'Académie. Des brouilleurs d'ondes navigueront entre les salles d'examens

En 2016, sept cas de fraude ont été suspectés et cinq conseils de discipline se sont tenus. dont un donnant lieu à une interdiction de un an à se présenter au bac.

Outre la fraude, le stress sera au rendez-vous pour les candidats comme pour le jury. Cette année, le candidat le plus jeune est âgé de 16 ans et le moins jeune, 51 ans. Le taux de réussite s'établissait en 2016 à 86,5%, un chiffre que le Rectorat espère dépasser cette année.

jm/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

île propre, Posté
Si le recteur pouvait nous informer de sa décision quant au jeune qui a fraudé l'an passé (avec ordi et complicité des parents bossant à l'université ? Je ne diffame pas c'était dans la presse locale cette scandaleuse histoire...)

Pour le wifi pas de crainte, il n'y en a JAMAIS eu au lycée Ambroise Vollard de Terre-Sainte, comme beaucoup d'autres choses dans ce lycée déshérité !!!

Il nous reste juste à prier pour qu'il n'y ait pas de couac... dans cet établissement. Courage aux élèves et Merd**** pour leurs épreuves !!