Affaire de fraude fiscale présumée (actualisé) :

Le procès de Jean-Bernard Caroupaye et son épouse renvoyé au 5 décembre


Publié / Actualisé
Le procès de Jean-Bernard Caroupaye et de son épouse dans un dossier de fraude fiscale supposé a été renvoyé au mardi 5 décembre 2017. Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a pris cette décision ce mardi 13 juin en raison de l'absence de deux avocats des mis en cause retenus en cour d'assises à Paris. Le patron local de la FNTR (fédération nationale des transports routiers) et son épouse seront jugés dans le cadre d'un dossier portant sur une fiscale supposée de plus de 2,5 millions d'euros, le couple avait été placé en garde à vue le mardi 28 mars. Le transporteur, vice-président de la CCIR (chambre de commerce et d'industrie) et chef de file de la FNTR locale (fédération nationale des transporteurs routiers) n'aurait pas déclaré au fisc un montant de 2,5 millions d'euros entre 2009 et 2011.
Le procès de Jean-Bernard Caroupaye et de son épouse dans un dossier de fraude fiscale supposé a été renvoyé au mardi 5 décembre 2017. Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a pris cette décision ce mardi 13 juin en raison de l'absence de deux avocats des mis en cause retenus en cour d'assises à Paris. Le patron local de la FNTR (fédération nationale des transports routiers) et son épouse seront jugés dans le cadre d'un dossier portant sur une fiscale supposée de plus de 2,5 millions d'euros, le couple avait été placé en garde à vue le mardi 28 mars. Le transporteur, vice-président de la CCIR (chambre de commerce et d'industrie) et chef de file de la FNTR locale (fédération nationale des transporteurs routiers) n'aurait pas déclaré au fisc un montant de 2,5 millions d'euros entre 2009 et 2011.

Les explications fournies par Jean-Bernard Caroupaye et son épouse n'avaient pas convaincu les magistrats, lors de leur présentation au parquet ce 29 mars. "M.Caroupaye prétend qu'il ne s'occupe pas des papiers et que c'est son épouse qui s'en chargeait alors qu'elle déclare ne plus s'occuper de rien depuis longtemps" avait indiqué Eric Tuffery, procureur au tribunal de Saint-Denis.

Ils ont été cités à comparaître ce mardi pour des faits présumés de fraude fiscale. Le transporteur n'aurait pas déclaré un montant de 2,5 millions d'euros au fisc entre 2009 et 2011. Placé en garde à vue ce mardi 28 mars en compagnie de son épouse, il avait d'abord été entendu par les gendarmes avant d'être présenté au parquet.

www.ipreunion.com (publié le mardi 13 juin 2017 à 02h55 - mise à jour en direct)

   

7 Commentaire(s)

Leon, Posté
Ils se rejettent la faute entre époux, vraiment minables ces Caroupaye!
RIPOSTE974, Posté
Les poules auront les dents d'ici à décembre
CHABAN, Posté
2,5 millions d'euros au fisc entre 2009 et 2011

2.5 millions en 2 ans!!!!!!!!!!!!!
L espérance , Posté
bien vu post 1 le chemin de la repentance a commencer pour ses escrocs de la dernière heure
a quand le tour de ses élus vérus qui ne cesse de piller les contribuables
Jose, Posté
Mi mort pou le transport bientôt au gnouf ?

On peut rêver, les petits malheureux eux oui, lui c'est autre chose, trop couvert par les politicards véreux !
Malbar , Posté
Tôt ou tard tout se paye sur terre, et cette petite roue tourne.
KUNTA KINTé, Posté
Envoyez une lettre recommandée à BAYROU ,
HIHIHIHIhihihihi !!!