Second tour des législatives :

Les réactions à La Réunion


Publié / Actualisé
Les réactions des élus et personnalités locales après l'issue du second tour des élections législatives 2017.
Les réactions des élus et personnalités locales après l'issue du second tour des élections législatives 2017.

Joseph Sinimalé, "l’abstention, l’autre grand vainqueur"

Je tiens tout d’abord à féliciter l’ensemble des candidats de la plateforme d’Union de la Droite et du centre, élus ce soir. Je pense à Nathalie Bassire dans la 3 e circonscription, à David Lorion dans la 5e, à Nadia Ramassamy dans la 6e. Ils sauront, j’en suis sûr, porter au plus haut sommet de l’Etat les voix des Réunionnais. Je veux également féliciter Huguette Bello pour sa victoire dans la 2eme circonscription et Thierry Robert, réélu dans la 7eme.

Mais une fois encore, le grand vainqueur de ce deuxième tour des législatives reste l’abstention. Plus d’un électeur sur deux n’est s’est pas déplacé. La fête des pères, les communions organisées un peu partout dans l’île n’expliquent pas tout. Notre démocratie est incontestablement malade. Il faudra rapidement diagnostiquer ce mal et apporter une solution. Il y va de notre avenir, de l’avenir de notre pays.

Gérard Francoise, élu de Saint-Denis

Au lendemain des législatives, je tiens tout d’abord à féliciter les députés élus à La Réunion, et particulièrement Ericka Bareigts brillamment et fort légitimement réélue. Je remercie d'ailleurs tous les électeurs dionysiens, notamment ceux de Sainte-Clotilde, qui ont porté leur confiance sur l'ancienne ministre des Outre-Mer qui aura à cœur de poursuivre son combat pour l'égalité réelle dont La Réunion et les Réunionnais ont tant besoin.

Par ailleurs, j'ai une pensée particulière pour ma collègue Monique Orphé, qui a mené une belle campagne malgré sa défaite. Je l'assure de mon entier soutien en ces moments difficiles, annonciateurs, je n'en doute pas, de futures et belles victoires reconnaissant son engagement quotidien au service de la population.

Enfin, en tant que citoyen comme en tant qu'élu, je souhaite, maintenant que les électeurs ont fait leur choix, que nos nouveaux députés sachent, pour ces cinq années, dépasser les clivages partisans pour toujours privilégier l'intérêt de notre département et de notre population. C'est ce qu'attendent les Réunionnais et c'est ce dont La Réunion a besoin.

Vanessa Miranville, "nous attendons de nos députés qu’ils soient dans la proximité"

Le mouvement "Citoyens de la Réunion en Action" (CREA) et moi-même souhaitons féliciter les 7 députés élus, notamment les figures féminines qui ont réussi ce challenge et contribuent ainsi à un meilleur équilibre au sein de l’Assemblée Nationale.

La Réunion compte sur eux afin de faire reconnaître la spécificité de son territoire !

 

Nous sollicitons d’eux un travail collectif et coordonné, au dessus des clivages politiques, en concertation avec le Département et la Région, dans l’intérêt général des Réunionnais.

 

Nous attendons de nos députés qu’ils soient dans la proximité et le dialogue avec les citoyens et les élus locaux de leur circonscription, avec des rencontres régulières pour mieux défendre les enjeux locaux. L’utilisation des outils numériques  (réseaux sociaux, web…) doit s’amplifier, afin d’être attentifs aux retours, notamment de nos jeunes.

 

Nous comptons sur nos députés pour permettre à La Réunion d’innover et devenir une île durable.

 

Enfin, nous comptons sur leur exemplarité en terme d’éthique, dans la lignée de la moralisation de la vie publique qui s’est engagée. Les Réunionnais comptent sur eux, et nous leur amènerons nos propositions pour le dynamisme de la Réunion et le bien-être des Réunionnais !

 

• Michel Picot, Président de Demain La Réunion

Je tiens à féliciter M. Jean Hugues Ratenon pour sa victoire sur la 5ème circonscription et notamment sur Saint-André.

C’est la victoire du candidat de la gauche et du camp progressiste sur le candidat de la droite Les Républicains. Je lui souhaite bonne chance et de poursuivre son combat pour les Réunionnais.

Ce résultat est aussi un désaveu personnel pour le maire de Saint-André qui a soutenu Daniel Gonthier et sa suppléante adjointe à M. Virapoullé et conseillère départementale. C’est un vote sanction contre une politique municipale désinvolte, inappropriée et inefficace.

 

Virginie Gobalou, "je veux remercier tous les électeurs qui nous ont donné leur confiance"

En un peu moins d’un mois, nous sommes parvenus à porter un message clair et fort,
qui a été entendu par la population sudiste. En un peu moins d’une semaine, nous avons réussi à faire jeu égal face au candidat de la mairie de St Pierre, de la Région et du Département.

Ce résultat serré prouve, malheureusement, que les dirigeants des Insoumis ont apporté la victoire à un candidat Républicain qui s’inscrira dans la majorité du gouvernement Macron. Ils ont choisi de "soumettre" le Sud à la loi Travail, aux suppressions de postes de fonctionnaires ou encore à la suppression de l’ISF.

En refusant de soutenir la seule candidate qui s’était engagée à voter contre ce texte, ils ont refusé de faire barrage au recul des droits des salariés et aux permis de licencier qui seront délivrés par le gouvernement.

C’est une erreur politique majeure, d’une extrême gravité ! Le peuple de Gauche ne pourra pas l’oublier. Je veux par contre applaudir le rassemblement des forces réunionnaises de Gauche et de Progrès, mais aussi de la véritable représentante du Centre dans le Sud. Progressistes, socialistes communistes, écologistes et centristes réunionnais ont su dépasser les clivages dans l’entre-deux tours.

Cette démarche d’unité et le score qu’elle nous a permis d’atteindre sont porteurs d’espoir. Nous poursuivrons le combat, pour la défense des salariés, pour la défense des Réunionnais...et pour que la voix des familles de notre île et de notre Sud ne soit plus ignorée par des partis nationaux ou des consignes parisiennes.

 

• Jacquet Hoarau, candidat sortant, "tiens à remercier les électrices et les électeurs de la 3eme Circonscription qui m’ont accordé leurs suffrages. Toutes les équipes qui ont participé à cette campagne, de Cilaos, de l’Entre-Deux, de la Rivière et du Tampon".

Je constate l’importance de l’abstention. Aucun des deux candidats ne peut ce soit se satisfaire d’une telle situation. J’observe que les reports de voix escomptés n’ont pas fonctionné. Cela mérite une analyse approfondie. C’est la première fois que je me présente à une élection en mon nom propre sur l’ensemble du territoire et surtout, je n’ai eu qu’un mois de campagne alors que mon adversaire est en campagne ininterrompue depuis deux ans avec des moyens importants.

Nous sommes face au chômage et le moindre contrat de travail devient un enjeu politique. Dans la situation de crise que nous connaissons, il est facile de critiquer et de dénigrer dans l’opposition et de prétendre incarner la nouveauté et le changement.

Ma concurrente a joué sur ce registre. Elle est aujourd’hui au pied du mur et sera très vite confrontée à la réalité. Je continuerai pour ma part à privilégier le fond et à travailler dans l’intérêt réel de la population. Nous avons de gros projets pour le Tampon, nous allons les mener à terme.
 

Patrick Lebreton, "veut féliciter Virginie Gobalou pour la très belle et courageuse campagne qu’elle a su mener"

Nous sommes parvenus, ensemble, à mettre en ballotage le candidat des Républicains qui bénéficiait d’importants moyens. C’est une réussite pleine de promesses.

J’ai également 2 satisfactions :

- Tout d’abord, la très forte mobilisation saint-joséphoise autour de notre candidate, (9809 voix, soit 68,18%).

La confiance renouvelée des Saint-Joséphois est un message très fort envoyé à ceux qui pensaient, avec une étiquette nationale, pouvoir contester un vrai travail de proximité.

- le rassemblement au second tour, pour un projet local, des forces de gauche et de progrès ( représentées par Danon Odayen, Max Banon et Jean-François Sarpedon ), mais aussi de la centriste Brigitte Hoarau. Cela prouve qu’une gauche réunionnaise diversifiée est capable de se rassembler face à un enjeu local et national. C’est aussi un message d’espoir.

Ceux qui ont voulu rater ce rassemblement portent une responsabilité dans le résultat final. Je souhaite à David Lorion, malgré tout, de réussir à faire entendre la voix de nos familles à Paris.

C’est l’objectif que j’ai toujours poursuivi, dans la majorité comme dans l’opposition. Par ailleurs, je me félicite que 4 de nos députés sur 7 soient des femmes !

 

Nassimah Dindar, présidente du Conseil départemental, "tiens à féliciter les 7 députés réunionnais pour leur élection."

Je salue tout particulièrement la victoire de Nadia Ramassamy, de Nathalie Bassire et de David Lorion qui ont porté le projet de la plateforme de la Droite et du Centre.

Les nouveaux députés réunionnais doivent désormais porter une voix constructive pour La Réunion, avec cette urgente obligation de répondre aux attentes des Réunionnais, en faveur d'un développement durable et profitable. 

Les défis sociétaux sont nombreux ; le  chômage structurel, l’emploi des jeunes, l’éducation et la formation, la prise en charge des publics vulnérables, sont autant d’enjeux sociaux qui demanderont cohésion et engagement sans faille de la part de tous nos députés.

Au regard des défis et des enjeux, les élus doivent plus que jamais sortir des sentiers battus et faire preuve d’audace et d’imagination. Il faut ainsi prendre toute la mesure de la révolution douce que connaît notre pays.  

Je souhaite à nos députés de réussir. La crise de confiance durable que traverse la vie politique exige aujourd’hui d’être, au nom de tous les Réunionnais, dans une démarche de construction et non pas d’obstruction.

 

Après les législatives, le PCR renouvelle son appel au rassemblement sans exclusive pour la responsabilité

Comme au premier tour, le très fort taux d’abstention pose un problème. Cela interroge sur la représentativité pour les députés de La Réunion élus avec entre 16 à 26 % des inscrits. Le mode de scrutin porte une responsabilité dans le désintérêt des citoyens pour ces élections législatives. Pour le PCR, il faut un autre mode d’élection, la proportionnelle, afin que toutes les sensibilités soient représentées.

Au sujet des résultats, le PCR avait choisi de ne présenter aucun candidat dans les 2e et 5e circonscriptions. Ce choix a profité aux forces de progrès avec l’élection de deux députés. Le PCR souligne également la belle performance de Virginie Gobalou dans la 4e circonscription.

Les nouveaux élus devront faire face à un calendrier très serré. Le président de la République a proposé des Assises des Outre-mer. Les Réunionnais doivent exiger la tenue de ces Assises à La Réunion. Ce sera l’occasion de discuter de l’avenir de notre pays.

La colonne vertébrale reste la responsabilité. Le PCR invite toutes les forces vives politiques, syndicales et associatives à construire ensemble un projet pour La Réunion. Le PCR est prêt à travailler avec toutes celles et tous ceux qui portent La Réunion dans leur cœur.

   

2 Commentaire(s)

Pénélope, Posté
Petite précision pour madame Gobalou...: Au premier tour j'ai voté FI au second même un pistolet sur la tempe je n'aurais pas voté pour Lorion et la plate-forme de la pyramide infestée... mais je n'ai pas voté pour vous non plus. Pas avec le nom de votre suppléant . J'ai voté blanc. De toutes façons, dans le bureau ou je vote il y a chaque fois un nombre incroyable lol de bulletins nuls. Cherchez par là plutôt....
CHABAN, Posté
• Jacquet Hoarau, candidat sortant,..

Il n'est pas sortant.

Mme Gobalou n'a pas démérité mais pas sûr que son collègue ait joué le jeu....