Pêche à la légine :

Réunion Pêche Australe contribue au développement de toute la filière


Publié / Actualisé
Réunion Pêche Australe, lancée en 2016, qui possède l'un des cinq armements autorisé à la pêche à la légine, dont la rémunération est importante, s'était engagée a verser 30 centimes d'euros par kilo de légine pêché pour le développement de l'ensemble de la filière "pêche" de La Réunion. Le 30 juin dernier, la société a reversé 26 000 euros à l'Association des patrons pêcheurs côtiers de La Réunion. Nous publions ci-après le communiqué de la société RPA.
Réunion Pêche Australe, lancée en 2016, qui possède l'un des cinq armements autorisé à la pêche à la légine, dont la rémunération est importante, s'était engagée a verser 30 centimes d'euros par kilo de légine pêché pour le développement de l'ensemble de la filière "pêche" de La Réunion. Le 30 juin dernier, la société a reversé 26 000 euros à l'Association des patrons pêcheurs côtiers de La Réunion. Nous publions ci-après le communiqué de la société RPA.

C’est la première fois dans l’histoire de la pêche à la légine, qu’une entreprise de la pêche australe souhaite faire bénéficier l’ensemble de la filière pêche des retombées de son activité. La contribution volontaire, pour laquelle Réunion Pêche Australe s’était engagée lors de son lancement en 2016, sera utilisée pour le développement de la filière de la ‘petite pêche’ et des infrastructures portuaires, d’aides aux pêcheurs côtiers etc.

Réunion pêche austral, l’un des 5 armements français autorisés à la pêche à la légine par la préfecture des Terres australes et antarctiques françaises (TAAFs) actuellement, tient ses promesses et verse 30 centimes par kilo de légine pêchée pour le développement de la filière de la petite pêche et de l’économie locale en général. La contribution volontaire de 26 000  euros pour 87 tonnes de légine pêchées par RPA lors de sa première marée 2016/2017, a été transmise à l’Association des patrons pêcheurs côtiers de La Réunion (APPECOR), membre de l’Association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l’aquaculture (ARIPA).

Pour la 1ère fois dans l’histoire de la pêche à la légine, une entreprise de la pêche australe souhaite faire bénéficier à l’ensemble de la filière "pêche" réunionnaise des retombées de son activité. A ce titre, la société RPA s’était engagée, lors de son entrée dans cette pêcherie en 2016, à contribuer au budget de l’APPECOR à hauteur de 30 centimes par kilo de légine, et ce dès le premier kilo pêché.

En dépit d’une première marée difficile pour RPA, cette volonté s’est traduite par la remise d’un chèque de 26 000 euros en main propre  au président de l’APPECOR le 22 juin dernier (soit 30 centimes/kg  pour 87 tonnes de légine péchées sur un quota de 100 tonnes obtenu pour la campagne 2016-2017).

"A terme, avec un quota similaire aux autres navires, cette contribution de RPA pourrait atteindre les 250 000 euros par an", souligne Sébastien Camus, président de Réunion Pêche Australe. "Tel est notre objectif pour les années à venir. Nous sommes fiers de contribuer ainsi au développement économique de La Réunion en général, et de la filière pêche en particulier."

Le Comité de gestion de la pêche côtière (COPECO) de l’APPECOR, membre de l’ARIPA et représentant des pêcheurs côtiers et artisanaux de la Réunion, pourra utiliser cet argent librement pour le financement d’infrastructures portuaires dédiées à la pêche artisanale, ou le recrutement d’un animateur pour aider les pêcheurs à monter leurs dossiers de demandes d’aides européennes, etc.

 

   

1 Commentaire(s)

Pompier pyromane, Posté
qu'en est-il des observations de l'IRD qui remarquaient des observations de requins plus nombreuses pres des cotes de la Reunion en correlation avec les debarqueemnts de peches hauturiere ?

le comités des peches de la reunion est habitué au role de pompier pyromane, puisque la prefecture lui avait deja demandé de reculer les dispositifs de recifs artificiels des spots de surf de st leu.