Pourtant, il fait plus chaud que l'an dernier à pareille époque :

Météo - Vous avez froid ? Ce n'est que le début


Publié / Actualisé
Vous l'avez peut-être ressenti, au moment de sortir de votre lit ou d'entamer une balade dans les hauts de La Réunion : il fait froid ! Rien de plus normal en période d'hiver austral. Pourtant, il est commun d'entendre que cette année est plus fraîche que l'an dernier. Il n'en est rien. En réalité, les températures sont plus élevées en 2017 qu'à pareille époque en 2016. Mais attention, les fonds froids n'ont pas dit leur dernier mot, le thermomètre étant prévu au plus bas pour les prochains jours, selon Jacques Ecormier, responsable du service de prévisions au sein de Météo-France Réunion. (Photo d'illustration)
Vous l'avez peut-être ressenti, au moment de sortir de votre lit ou d'entamer une balade dans les hauts de La Réunion : il fait froid ! Rien de plus normal en période d'hiver austral. Pourtant, il est commun d'entendre que cette année est plus fraîche que l'an dernier. Il n'en est rien. En réalité, les températures sont plus élevées en 2017 qu'à pareille époque en 2016. Mais attention, les fonds froids n'ont pas dit leur dernier mot, le thermomètre étant prévu au plus bas pour les prochains jours, selon Jacques Ecormier, responsable du service de prévisions au sein de Météo-France Réunion. (Photo d'illustration)

Les premières gelées blanches sont apparues ce week-end du côté du Pas de Bellecombe, les vestes polaires prennent place dans les armoires et il est plus compliqué de sortir de son lit aux premières lueurs du matin : c'est l'hiver austral à La Réunion.

Malheureusement, si ce mois de juillet paraît plus frais que celui de l'an dernier, "ce n'est qu'une impression" confirme Jacques Ecormier, responsable du service de prévisions à Météo-France. "Il fait plus chaud que l'année dernière : à la même époque en 2016, neuf fronts froids étaient déjà passés et cette année nous n’en avons eu que deux. Des gelées blanches ont été constatées durant tout le mois de juin 2016 et cette année c’est uniquement ce week-end, le 14 juillet donc, que l’on commence à les voir" souligne le prévisionniste.

Le ressenti du crops diffère de la réalité du thermomètre. Car, rappelons-le, l'organisme ne perçoit pas les mêmes températures, en fonction du vent et de l'humidité. "Dès qu'il y a du vent, on a l'impression qu'il fait très froid, mais même le vent est moins présent que l'an dernier !" ironise alors le chef prévisionniste précisant que les extrémités du corps - le nez, les orteils, les doigts - sont souvent les plus sensibles aux fraîcheurs hivernales.

Pour ce qui est des gelées blanches, "cela arrive régulièrement à La Réunion". C’est d’ailleurs un spectacle particulièrement apprécié des amateurs de prises d’images qui les envoient chaque année à Météo-France. Pour l'heure, "nous n’avons pas encore reçu les images de gelées blanches de cette année" plaisante Jacques Ecormier, car les températures campent pour l'instant en positif.

En outre, pas de surprise côté mercure puisque cette "chaleur" avait d'ores et déjà été annoncée pour l'hiver austral 2017, dans le cadre des prévisions trimestrielles publiées par Météo-France qui prévoyait que "les températures à La Réunion durant ce trimestre devraient être sensiblement au-dessus des normales, de l'ordre de +0,6 degré". Mais "attention, il pourra y avoir des moments où il fera très froid" prévient de son côté Jacques Ecormier.

Pour les prochains jours, il est nécessaire de s'attendre à la chute du mercure, car "une baisse des températures de l’ordre d'un degré pour la nuit de mardi à mercredi" est annoncée par le responsable des prévisions au sein de Météo-France. Par ailleurs, le temps sera froid mais clément, pour aller admirer le volcan.
 

jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !