[PHOTOS] L'activité s'est stabilisée au volcan :

Piton de la Fournaise - La lave coule toujours après sept jours


Publié / Actualisé
Après être entré en éruption le 14 juillet à 00h50, le Piton de la Fournaise continue son spectacle ce jeudi 20 juillet 2017. L'activité sismique s'est stabilisée depuis mardi dernier et aucune variation du trémor n'a été observée. L'activité de surface, elle aussi, n'a pas connue de changement.
Après être entré en éruption le 14 juillet à 00h50, le Piton de la Fournaise continue son spectacle ce jeudi 20 juillet 2017. L'activité sismique s'est stabilisée depuis mardi dernier et aucune variation du trémor n'a été observée. L'activité de surface, elle aussi, n'a pas connue de changement.

Dans son bulletin quotidien paru hier mardi sur son site, l’Observatoire annoncait une stabilité de l’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface). " Elle est relativement constante depuis 36 heures, avec une intensité équivalente à celle observée le deuxième jour d’éruption" était-il écrit dans le dernier communiqué.

Après des observations sur le terrain, les volcanologues ont constaté que le cône éruptif se formant en aval de la fissure éruptive, présentait toujours une ouverture vers l’est, avec en son intérieur des bouches actives. Les débordements de lave et coulées issus de ces deux points se rejoignaient en un seul chenal au niveau de l’ouverture du cône.

L’observatoire a également annoncé que des tunnels de laves se formaient de plus en plus, ce qui entraînera probablement une visibilité à distance plus difficile des coulées. Hier, les projections de lave n’excédaient pas la vingtaine de mètres de hauteur en moyenne.

Un panache volcanique

Depuis qu’il est rentré en éruption pour la troisième fois cette année, le Piton de la Fournaise libère un panache volcanique, un gaz qui s’échappe des lieux de l’éruption. Il est rabattu par le vent sur les différents sites de La Réunion. " Ce gaz est essentiellement composé de dioxyde de souffre et d’eau sous forme de vapeur ", explique le directeur adjoint de l’Observatoire, Philippe Kowalski à propos de cette "brume" que de nombreuses personnes ont remarqué.

 

 

Le spécialiste rappelle que ce gaz n’est pas très bon sur la santé mais, compte-tenu de l’activité volcanique relativement faible, " il n’y a pas de grands dangers ". Il ajoute que ce panache volcanique disparaitra dès lors que l’éruption se terminera. " On a de la chance d’être dans l’Océan puisque le vent évacue très rapidement le gaz " a-t-il indiqué.

Des milliers de visiteurs

Chaque jour, malgré la brume, des milliers de personnes se rendent ou se sont rendues jour et nuit au Piton de la Fournaise pour tenter d’apercevoir les coulées de lave. Après plusieurs heures de marche, nombreux admirent le spectacle et n’hésitent pas à l’immortaliser.

 

 

 

Parmi ceux qui ont eu la chance de voir une éruption d’un des volcans les plus actifs au monde, Paul Allen, co-fondateur de Microsoft. Il a survolé le volcan à bord de son hélicoptère, qui a décollé depuis son yacht au large de l’île. 

 


POUR RAPPEL

Le volcan est entré en éruption le vendredi 14 juillet à 00 h 50. Le Piton de la Fournaise est l'un des volcans les plus actifs au monde. Il est entré en éruption à une quinzaine de reprises au cours de 10 dernières années.


Revivez les précédentes éruptions ==> ici

de/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !