Une Réunionnaise sur les routes de l'événement sportif le plus regardé :

Charlotte Gonier caravanière du Tour de France


Publié / Actualisé
Le Tour de France a pris fin ce dimanche 23 juillet avec la quatrième victoire de Chris Froome (Sky), à Paris, après la 21e étape. Ce grand évènement sportif regroupe de nombreux coureurs mais aussi des caravaniers. Parmi eux, Charlotte Gonier. Une Réunionnaise, qui a fait du Tour de France son job d'été. Résidant en métropole pour poursuivre ses études, la jeune femme livre les détails de cette expérience qu'elle décrit comme " exceptionnelle ".
Le Tour de France a pris fin ce dimanche 23 juillet avec la quatrième victoire de Chris Froome (Sky), à Paris, après la 21e étape. Ce grand évènement sportif regroupe de nombreux coureurs mais aussi des caravaniers. Parmi eux, Charlotte Gonier. Une Réunionnaise, qui a fait du Tour de France son job d'été. Résidant en métropole pour poursuivre ses études, la jeune femme livre les détails de cette expérience qu'elle décrit comme " exceptionnelle ".

Ce n’est pas sur un vélo mais à bord d’une caravane que Charlotte Gonier a fait le Tour de France 2017. Âgée de 22 ans, la Réunionnaise fait partie des très nombreux caravaniers qui animent le public spectateur tout au long du plus grand événement sportif de France. Cette année, pour sa deuxième collaboration, elle a défilé à bord d’une caravane promotionnant une marque de frites canadienne.

C’est dans le cadre d’un stage de fin d’études que cette ancienne nageuse de haut niveau régional, dans le rangs du club de Saint-Joseph, a eu l’opportunité de défiler en caravane l’année dernière. En 2017, elle a voulu réitérer l’expérience même si le cyclisme n'était pas son fort à la base. " Je commence à m’intéresser à ce sport. Mais ça ne veut pas dire que je suis une professionnelle du Tour de France ", ricane-t-elle.

Pendant les trois semaines du Tour cycliste, son quotidien se résume au même programme. " Je me réveille à 5h. Avec l’équipe, on va sur la ligne de départ pour mettre tous les décors en place. On nettoie. On prépare les cadeaux. On se retrouve ensuite sur le parking avec toutes les autres caravanes. Puis on prend la route pendant des heures", raconte Charlotte Gonier.

- Un emploi bien payé -

Après une journée à distribuer des goodies aux 12 millions de spectateurs du Tour, la caravanière et son équipe doivent tout ranger et nettoyer. Une fois les tâches effectuées, ils prennent la direction de l’hôtel le plus proche du départ du lendemain.

Un petit boulot d’été qui ne déplait pas l’ancienne nageuse de haut niveau qui a disputé plusieurs championnats de France : "En dehors de la natation, je ne connais rien de plus exceptionnel que le Tour de France", affirme-t-elle. Pendant toute la durée de l’événement sportif, Charlotte Gonier était logée, nourrie et blanchie. La jeune Réunionnaise affirme même que le salaire est très convenable.

Après avoir vécu les 21 étapes, Charlotte Gonier se remémore les bons moments : "Les étapes de montagne sont les meilleures. J’ai adoré le dernier col du Tour. Le public était fantastique". Elle se rappelle également des jours pluvieux : " C’était vraiment moins agréable ". Des souvenirs pleins la tête, la future étudiante en évènementiel se projette déjà pour la prochaine édition puisqu’elle envisage de renouveler l’expérience.

de/jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !