MENU

L'association existe depuis 2006 :

Handi Bouchons Réunion menacé de disparition


Posté par
Faute de camion pour récupérer ces objets dans les points de collecte de l'île, son président, Noël Thomas s'inquiète de la fin de l'activité. Les bénévoles rassemblent dix tonnes chaque année. L'argent, issu de ces opérations, va directement aux associations s'occupant des personnes handicapées
Faute de camion pour récupérer ces objets dans les points de collecte de l'île, son président, Noël Thomas s'inquiète de la fin de l'activité. Les bénévoles rassemblent dix tonnes chaque année. L'argent, issu de ces opérations, va directement aux associations s'occupant des personnes handicapées

 

Organiser une balade à cheval ou des manifestations sportives pour un public porteur de handicap. Il s’agit d’exemples concrets rendus possibles grâce à l’action de Handi Bouchons Réunion (HBR). La structure à but non lucratif récolte depuis 11 ans les bouchons en plastique des bouteilles. Elle les revend à Cycléa. La société d’économie mixte du Port, chargée du traitement des déchets dans l’Ouest, les rachète. À 150 euros la tonne. Quand le cours mondial se situe, lui, aux alentours de 200 €.

Ce cycle vertueux risque de s’interrompre. La faute à un problème logistique. Les frais de transport pour acheminer ces objets vers le centre de tri portois s’avèrent  trop élevés. L’association dispose de différents sites de dépôt. "On ne peut plus faire venir les bouchons au Port. Avant, une entreprise le faisait gratuitement. Mais la direction a changé et s’est séparée du camion qui les acheminait. Si l’on se tourne vers un transporteur privé, cela coûtera trois plus cher que ce que l’activité nous ramène", glisse Noël Thomas, le responsable de HBR.

- "On lance un appel" -

Ce dernier recherche des alternatives. Et les déductions fiscales proposées aux sociétés ne suffisent pas à les persuader de jouer le jeu. Deux t de bouchons restent donc bloquées à Saint-Pierre depuis plusieurs mois. Le conteneur, situé dans les locaux de la Croix Rouge, ne se remplit plus. Le lieu de collecte demeure fermé. Les stocks des établissements scolaires demeurent aussi en souffrance. Et ce malgré les multiples trajets effectués par le président. La question de la survie de Handi Bouchons se pose clairement.

"Si on ne transporte plus ces bouchons, on s’arrête. L’engagement a ses limites. On ne peut pas demander à un bénévole de faire 200 kilomètres. On lance un appel. Si les entreprises ont un camion qui fait le trajet à vide entre le Sud et le Nord, cela suffit. S’il y en a plusieurs, il peut y avoir un roulement", ajoute-il.

Avis aux bonnes volontés afin de l’aider à poursuivre sa démarche à visée sociale. Contactez-le au 06 92 61 25 68 ou via son site. D’autant plus que la fréquence des trajets est mensuelle. Depuis 2006, HBR récupérait 120 tonnes de matière. L’an dernier, l’association obtenait 1 500 euros. Et 2 000 € dans les meilleures années. Cycléa exporte ensuite les produits traités vers les usines de recyclage en Asie.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !