Une première dans l'île :

Matouccino : un bar à chats à la Rivière Saint-Louis


Publié / Actualisé
Jérémy Caro souhaite ouvrir un bar à chats d'ici janvier 2018 à la Rivière Saint-Louis, son quartier d'origine. Son établissement accueillera une dizaine d'animaux. Vous pourrez venir y boire un verre ou adopter plusieurs d'entre eux. Le récit de cette drôle d'aventure
Jérémy Caro souhaite ouvrir un bar à chats d'ici janvier 2018 à la Rivière Saint-Louis, son quartier d'origine. Son établissement accueillera une dizaine d'animaux. Vous pourrez venir y boire un verre ou adopter plusieurs d'entre eux. Le récit de cette drôle d'aventure

 

Connaissez-vous ce concept inédit dans le département ? Le Réunionnais le découvre, lui, lors d'un voyage en Thaïlande. Il souhaite l'importer dans l'île. Qu'en pensez-vous ? L'une de nos journalistes posait la question à des Réunionnais dans les rues de Saint-Denis. Découvrez leur avis.

 

 

Le porteur de ce projet mène actuellement les travaux nécessaires pour rénover le local, loué par ses soins depuis un mois. "Ce sera un endroit cosy où l’on pourra siroter un verre, manger et caresser les chats. Les gens pourront venir mais sans leurs animaux. Une dizaine de bêtes seront présentes dont deux seront proposées à l’adoption. Mais attention à ne pas les titiller. Il ne faut pas les déranger si elles ne veulent pas", détaille l’infirmier de métier.

Un règlement récapitulera les règles à observer. Le Sudiste suit actuellement des formations liées à l’hygiène alimentaire. Il passe son certificat de capacité pour les animaux domestiques et attend son permis d’exploitation. Son frère l’aidera à gérer le Matouccino. Le duo Caro réalisait une étude auprès de la dizaine de bars lancés en métropole. Avant de suivre leurs traces, le binôme doit encore franchir plusieurs étapes.

- Chats à l'adoption -

"Nous avons une cuisine à faire ainsi qu'une chatterie pour isoler les animaux. Il y a beaucoup de travaux. J’ai démarré une cagnotte participative afin d’obtenir des fonds pour ce projet. Le but est également de mettre de plus en plus de chats à l’adoption", ajoute le Riviérois. Pour y parvenir, ce dernier se rapproche d’ailleurs des associations de protection animales. Si vous souhaitez l’aider à atteindre son objectif : connectez-vous au site de financement participatif, Indiegogo.

Il récolte déjà de 835 euros. Encore loin de l’objectif  volontairement "très large" fixé à 15 000 €. Jérémy Caro vient de débourser 3 000 € de sa poche. "Je ne fais pas ce bar pour de l’argent. Si je peux sauver des chats et créer de l’emploi : tant mieux. Je veux également faire découvrir ces bêtes aux Réunionnais. Certains ne connaissent pas leur caractère indépendant. Je veux sensibiliser à la prise en charge de ces animaux", assure-t-il.

Des animaux bien évidemment vermifugés, vaccinés et équipés d’une puce. Il faudra les acquérir comme lors d'une adoption classique. Si vous voulez boire une bière ou un café, assis, et caresser un animal posé sur vos genoux : la Matouccino vous séduira. Avis aux amateurs ou aux curieux.

ts/de/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Titine, Posté
C'est super ! J'ai 5 chats j'en ai malheureusement perdus. C'est bien de faire prendre conscience aux Gens que les chats sont des animaux intelligents indépendants mais très sociables et peuvent soigner par leur présence et leur ronronnement, ils destressent. Ils gagnent à être connus et surtout aimés et respectés. Ils sont mythiques et à ce titre mal aimés mais qui fait du mal à un chat en prendre pour 7 ans de malchance, à méditer !!