MENU

Selon l'Iedom :

En 2016, l'embellie de l'économie réunionnaise s'est confirmée


Posté par
Ce lundi 7 août 017, l'Iedom (Institut d'émission des départements d'outre-mer) a publié une synthèse de la situation économique et monétaire de La Réunion en 2017. L'institut indique que l'embellie, qui s'est dessinée en 2013, perdure et se consolide en 2016. Un dynamisme qui perdure avec une consommation des ménages "soutenue" et une amélioration "dans tous les secteurs". Nous publions la note à ce sujet ci-dessous.
Ce lundi 7 août 017, l'Iedom (Institut d'émission des départements d'outre-mer) a publié une synthèse de la situation économique et monétaire de La Réunion en 2017. L'institut indique que l'embellie, qui s'est dessinée en 2013, perdure et se consolide en 2016. Un dynamisme qui perdure avec une consommation des ménages "soutenue" et une amélioration "dans tous les secteurs". Nous publions la note à ce sujet ci-dessous.

 

L’année  2016  confirme  le  maintien  de l’économie réunionnaise  dans  un  environnement  conjoncturel  bien orienté. L’embellie qui s’est dessinée en 2013, puis a pris forme en 2014,
perdure et se consolide. Le climat des affaires parvient  à se  maintenir au  niveau  de  sa  moyenne  de  longue  période,  correspondant  à  un  contexte économique  favorable  dans  lequel  les  fondamentaux  de  l’économie  s’améliorent.  L’image  d’une  économieproche  de  son  haut  de  cycle  reste  présente, avec  des  signes  de  plafonnement  et  de  tassement  de  certains moteurs  de la croissance, notamment  ceux  liés  à  des leviers temporaires ou  exceptionnels  tels  que  les  taux bas,  la faible inflation et même l’effet du chantier de la NRL.

L’enjeu consiste  donc à activer  des moteurs  de relais suffisamment robustes pour maintenir ce rythme de croisière ou tout au moins éviter un ralentissement.

En 2016, la consommation des ménages reste soutenue et l’investissement frémit, laissant entrevoir des effets d’entraînement auto-entretenus, capables d’enclencher une baisse du chômage. La croissance de l’emploi et de la masse salariale se poursuit, à bon niveau. Du côté du commerce extérieur, les échanges sont dynamiques. L’amélioration est générale dans tous les secteurs, ce qui est rassurant quant à la robustesse de la croissance. Si les signaux pour 2017 semblent de bon augure, les craintes sur la conjoncture internationale et l’attentisme liés aux élections présidentielles pourraient peser sur la tendance.

L’activité  bancaire  s’est  de  nouveau  renforcée  en  2016,  dans  un  contexte  de  conditions  financières exceptionnellement accommodantes et d’un environnement conjoncturel bien orienté. Le modèle de la banque de détail continue de s’adapter aux contraintes réglementaires  et  prudentielles et  de  se  transformer  face  à l’univers de taux bas et à l’émergence de la banque digitale. L’arrivée de nouveaux acteurs (Compte  nickel, Orange bank, assureurs, crowfunding) et la fusion entre la CEPAC et la BR transforment le paysage bancaire.

La note de l'Iedom est à lire dans son intégralité par ici.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !