MENU

[LIVE/VIDEOS] Le préfet a promis 1800 emplois pour la rentrée :

Contrats aidés - Les maires manifesteront devant la préfecture ce mercredi


Posté par
La réunion de l'Association départementale des maires de La Réunion (AMDR) vient de s'achever. Les édiles manifesteront bien ce mercredi 9 août 2017 devant la préfecture à 10 heures. Ils craignent la baisse du volume de contrats aidés. Ce mardi 8 août, une délégation d'élus s'entretenaient avec le préfet, Amaury de Saint-Quentin, pour évoquer le sujet. Ce dernier leur confirmait le chiffre de 1 800 emplois afin de pouvoir assurer la rentrée, la semaine prochaine. Peu avant, la plate-forme des associations d'emplois verts de La Réunion déposait une motion au sujet de la baisse des contrats aidés en préfecture. Brigitte Naze, présidente du collectif, n'écarte pas la possibilité de mobilisations en cas de non satisfaction des revendications.
La réunion de l'Association départementale des maires de La Réunion (AMDR) vient de s'achever. Les édiles manifesteront bien ce mercredi 9 août 2017 devant la préfecture à 10 heures. Ils craignent la baisse du volume de contrats aidés. Ce mardi 8 août, une délégation d'élus s'entretenaient avec le préfet, Amaury de Saint-Quentin, pour évoquer le sujet. Ce dernier leur confirmait le chiffre de 1 800 emplois afin de pouvoir assurer la rentrée, la semaine prochaine. Peu avant, la plate-forme des associations d'emplois verts de La Réunion déposait une motion au sujet de la baisse des contrats aidés en préfecture. Brigitte Naze, présidente du collectif, n'écarte pas la possibilité de mobilisations en cas de non satisfaction des revendications.

- Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi cette actualité avec Imaz Press Réunion -

19h30 - Les maires se rendront bien devant la préfecture ce mercredi 9 août 2017 à 10 heures pour protester contre la baisse du volume des contrats aidés. La quasi totalité des élus devraient se déplacer. Plusieurs sources qui assistaient à la réunion de l'AMDR confirment ces informations.

17h40 - La réunion vient de s'achever à la préfecture. Le préfet évoquait le chiffre de 1800 contrats aidés pour la rentrée scolaire. Stéphane Fouassin ignore à quelle date cette enveloppe sera débloquée. La réunion de l'association des maires de La Réunion va démarrer dans la foulée afin de décider d'une éventuelle mobilisation.

16h58 - Aucune information ne filtre à travers les murs de la préfecture, où la réunion se poursuit.

16h34 - Les représentants du sénateur-maire de Saint-Pierre, Michel Fontaine, arrivent à la préfecture. L'absence de l'élu ainsi que des autres du sud s'explique en effet par la tenue du conseil communautaire de la Civis, prévue ce mardi en fin d'après-midi.

16h19 - Au tour de Jean-Louis Lagourgue, maire de Sainte-Marie, de faire son apparition. 

16h17 - André Thien-Ah-Koon, maire du Tampon ainsi que Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne arrivent à la préfecture. Le premier salue la dizaine d'emplois verts encore rassemblés sur le site.

16h05 - Les maires entrent en préfecture pour la réunion. Le préfet, Amaury de Saint-Quentin, les accueille sur le perron du bâtiment.

15h54 - Au tour du maire de l'Étang-Salé, Jean-Claude Lacouture, d'arriver dans les jardins de la préfecture. Suivent ensuite des représentants de la commune des Avirons. Le maire Michel Dennemont n'est pas présent. Pour Saint-Benoît, c'est l'élu Heenri Chane-Tef qui représente le maire Jean-Claude Fruteau.

15h50 - Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul, est arrivé. Il s'entretient avec Stéphane Fouassin dans les jardins de la préfecture.

 

 

15h20 - Dans le même temps, Stéphane Fouassin, président de l'Association des maires de La Réunion (AMDR), s'est déplacé pour une entrevue à la préfecture. L'occasion pour Brigitte Naze de l'interpeller. Avant son rendez-vous, l'élu a échangé avec les représentants des emplois verts.

 

 

15h00 - Si Brigitte Naze concède que de nouveaux projets ne pourront pas être lancée, elle espère que des solutions à court terme pourront être trouvées avec les services de l'État : "s'il n'y a plus de quotas, il n'y a plus d'activité !". Des mobilisations "grandeur nature" pourront être mises en place prochainement, en cas de non satisfaction des revendications de la plate-forme.

L'élu devrait être reçu par le préfet à 16 heures en compagnie d'autres maires de l'île pour évoquer le dossier. Une réunion préparatoire se tiendra ensuite à l'AMDR une heure plus tard afin d'effectuer le compte-rendu de cette rencontre.

- Que se passe t-il ? -

"Une baisse de 75 % des contrats aidés pour le second semestre et un désengagement brutal de l'État sur leur financement : ça va entraîner beaucoup de soucis au niveau du dispositif des emplois verts !" déplore Brigitte Naze, présidente de la plate-forme des associations d'emplois verts de La Réunion. Ce mardi après-midi, elle déposait une motion en préfecture.

 

 

Selon la responsable, les emplois verts feraient actuellement vivre "10 000 personnes" sur l'île, avec "71 associations, soit 190 chantiers et 2500 salariés". Ce qu'elle réclame aujourd'hui : un quota de contrats qui s'établisse, au minima comme en 2016, à 1200.

ts/rb/mp/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

TAGOUN, Posté
Association qui ne sert à rien ! si ce n'est à placer des amis à des postes rénumérés.....