MENU

Les maires manifestent à la préfecture ce matin :

Baisse des contrats aidés - Pas de cantine pour la rentrée à La Possession


Posté par
Ce mardi 8 août 2017, la commune de La Possession a organisé une réunion avec ses employés employés sous le régime des contrats aidés. Une rencontre marquée du sceau de l'incertitude : selon la maire de La Possession, peu d'informations filtrent sur les décisions prises par l'État à ce sujet. Dans la ville de l'ouest, cette baisse entraînera la perte de 150 emplois. Par ailleurs, les services de la cantine ne seront pas assurés le jour de la rentrée.
Ce mardi 8 août 2017, la commune de La Possession a organisé une réunion avec ses employés employés sous le régime des contrats aidés. Une rencontre marquée du sceau de l'incertitude : selon la maire de La Possession, peu d'informations filtrent sur les décisions prises par l'État à ce sujet. Dans la ville de l'ouest, cette baisse entraînera la perte de 150 emplois. Par ailleurs, les services de la cantine ne seront pas assurés le jour de la rentrée.

Le dossier des contrats aidés n'en finit plus de faire enfler la colère parmi les collectivités et associations. Ce mardi, c'était la commune de La Possession qui faisait le point avec ses agents employés sous ce régime. S'indignant de n'avoir aucun information de l'État à ce sujet, la maire Vanessa Miranville assure que ce sont "150 personnes" qui risquent de perdre leur emploi.

"Nous sommes sommes toujours dans l'incertitude. C'est un silence assourdissant, les décisions sont prises en conseil des ministres et il n'y a aucun retour" déplore l'élue, qui pointe du doigt un "mépris". Elle rajoute : "Les contrats aidés sont extrêmement importants pour le fonctionnement des services à La Réunion. C'est le respect minimum d'informer les personnes concernées !". Cette "baisse drastique" obligerait la commune à réorganiser totalement ses services. Et le secteur de l'école est notamment l'un des premiers touchés. "On ne va pas pouvoir organiser la cantine le jour de la rentrée" prévient Vanessa Miranville. Les parents devront donc s'organiser en fonction. Par ailleurs, le nettoyage des rues ainsi que certaines activités sportives et culturelles de la ville pourraient être impactés.

Ce mardi, ce sont les emplois verts qui sont intervenus au sujet des contrats aidés afin de déposer une motion en préfecture et d'interpeller les services de l'État. En parallèle, Stéphane Fouassin, président de l'association des maires de La Réunion (AMDR), a été reçu par le préfet en compagnie d'autres maires de l'île afin d'évoquer ce dossier. Une manifestation est prévue par les maires ce mercredi à 10 heures devant la préfecture.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !