MENU

1 000 contrats aidés de plus :

Jean-Hugues Ratenon appelle à se mobiliser


Posté par
Le député, Jean-Hugues Ratenon, réagit à l'issue de la nouvelle rencontre entre les maires et le préfet de La Réunion. Selon lui, la mobilisation doit s'amplifier. Nous publions ci-après son communiqué.
Le député, Jean-Hugues Ratenon, réagit à l'issue de la nouvelle rencontre entre les maires et le préfet de La Réunion. Selon lui, la mobilisation doit s'amplifier. Nous publions ci-après son communiqué.

 

Devant une forte mobilisation, rarissime: l’Association des Maires, les associations,  le président de la Chambre de Commerce, le syndicat CGTR, le président de Région et les parlementaires, pour la défense de l'emploi, le gouvernement a fait un premier pas.


Les maires et les communautés d'agglomérations pourront, semble t-il assurer à minima la rentrée scolaire à condition que tous les acteurs se mobilisent: Pôle Emploi pour la signature en urgence des contrats et de l'État sur la garantie d'une rétroactivité au 18 août du financement par l'Agence de Services et de Paiement. La balle est dans le camp de l'État. Le retard accumulé ne doit pas être de la responsabilité des maires.

Je prend acte de cette décision mais j'appelle les maires et tous les acteurs à rester mobilisés. Car si 1 000 contrats supplémentaires leur ont été octroyés pour les besoins de l'école, que reste t-il pour les autres services de la municipalité, des associations, de la Région, du Département ? Rappelons que les besoins se chiffrent à plus de 20 000 contrats aidés par an pour la Réunion. (Nous sommes loin du compte).


Comment continuer à combattre les maladies vectorielles sans emplois aidés?

Comment assurer la solidarité avec les personnes âgées sans les emplois aidés?

Comment offrir un avenir dans la dignité à ces jeunes en difficulté d'insertion sans emplois aidés?

Comment compenser ces millions d'euros perdus dans l'économie réunionnaise?

C'est pourquoi, j'appelle les maires et tous les autres acteurs à rester solidaires dans ce combat pour l'emploi. Le front commun réunionnais a déjà pu en quelques mois prouver son efficacité: le dossier du CHU, la crise de la canne, et maintenant les contrats aidés pour l'école. La situation sociale exige de nous tous, une unité sans faille dans le seul intérêt de la population.

Jean-Hugues Ratenon
Député de la Réunion
 

   

2 Commentaire(s)

JM, Posté
A quand la fin des contrats aidés kleenex. A quand de vrais postes salariés durables ? Les maires et l'état jugent indispensables ces postes (surveillance, entretien, cantine...), alors pourquoi ne pas se battre pour la création de vrais emplois ? "Contrats aidés", je trouve cette appellation humiliante et sans respect pour la dignité de ceux qui en bénéficient. Pour moi, les "emplois aidés" c'est l'esclavage volontaire... à qui confie-t-on souvent les tâches les plus dévalorisantes et les plus ingrates..C'est vrai que "donner un p'tit contrat aidé" ça endort l'esprit des plus vulnérables. Monsieur RATENON commence à oublier le sens de son combat politique mené jusqu'à son élection à l'assemblée nationale. Ce n'est pas comme ça qu'on défend les plus pauvres.
CONTRIBUABLE, Posté
C ET BIEN UN INSOUMIS QUI DEVRAIT ESSAYER DE SE SOUMETTRE OU SON MANDAT DE DÉPUTÉ SERAS UNIQUE ET NON RENOUVELLE .