MENU

[LIVE-VIDÉO/PHOTOS] Des heurts ont éclaté entre jeunes et policiers :

Le défilé de motos dégénère au Chaudron


Posté par
Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et des jeunes ce dimanche après-midi 13 août 2017 au Chaudron (Saint-Denis). Selon les premiers éléments d'information la police serait intervenue pour mettre fin à un rodéo de deux-roues dans le quartier. Une jeune a été interpellé et son deux-roues mis en fourrière. La tension est alors brusquement montée avec des échanges de galets et de gaz lacrymogène. Au moins un policier a été blessé.Les heurts ont cessé en fin d'après-midi. En début de soirée un calme précaire s'est installé sur le quartier (Photo R.B.)
Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et des jeunes ce dimanche après-midi 13 août 2017 au Chaudron (Saint-Denis). Selon les premiers éléments d'information la police serait intervenue pour mettre fin à un rodéo de deux-roues dans le quartier. Une jeune a été interpellé et son deux-roues mis en fourrière. La tension est alors brusquement montée avec des échanges de galets et de gaz lacrymogène. Au moins un policier a été blessé.Les heurts ont cessé en fin d'après-midi. En début de soirée un calme précaire s'est installé sur le quartier (Photo R.B.)

 

- Ce live est à présent terminée. Merci d'avoir suivi cette actualité avec Imaz Press Réunion -

• 20h30 - Le dernier dispositif de police encore présent sur place est levé. Un petit groupe de personnes est rassemblé devant le magasin de téléphones portables qui a été pillé. Nos journalistes font le tour du quartier et constatent que l'ambiance est très calme

 

• 20h23 - Il n'y a plus grand monde dans les rues. Le match Guigamp - PSG commence à 23 heures et Neymar, le joueur le plus cher de la planète y fera ses débuts sous les couleurs parisiennes. C'est peut-être l'une des causes du retour au calme, un match comme ça, on ne le rate pas ⚽️ 😂

• 20h09 - Les voitures roulent prudemment sur les débris et les restes de barrages. Les policiers de la BAC sont toujours en surveillance

• 20h02 - "Les policiers sont une nouvelle fois en première ligne face à des évènements illicites  organisés et annoncés sur les réseaux  sociaux. Il est urgent de mettre en place des dispositifs et des actions fermes (...) afin  d'enrayer ces rodéos sauvages qui à terme pourraient engendrer un drame", s'insurge Jean-Pierre Lauret du syndicat Unsa Police

• 20h01 - Différentes sources indiquent qu'au moins un magasin a été pillé. Le commerce est spécialisé dans la vente et la réparation de téléphone portables. Des commerçants viennent s'assurer sur place que leurs magasins ne sont pas menacés

• 19h54 - Nos journalistes constatent que les forces de l'ordre exercent une surveillance discrète autour du quartier

 

• 19h43 - Le calme semble revenu sur le Chaudron. Les poubelles finissent de se consumer sur les chaussées. Des restes de barrages sont encore en place notamment sur l'avenue Roger Payet. La foule est encore présente près du mail du Chaudron.

• 19h10 - Une grande effervescence règne sur le quartier. Des motos continuent de passer en pétaradant, de nombreuses personnes sont dans la rue, indiquent nos journalistes. Le quartier a été rouvert à la circulation. Les automobilsites slaloment entre les groupes de badauds

• 18h50 - Nos journalistes sur place constatent que l'avenue Roger-Payet est complètement déserte. Seuls quelques badauds observent les feux encore actifs, les poubelles renversées, le verre par terre et les panneaux arrachés. Plus aucun dispositif de forces de l'ordre ne se trouve sur place. Les policiers ont regagné le commissariat du Chaudron

 

 

18h17 - Les forces de l'ordre se replient "afin de ne pas enveminer la situation" explique-t-on de source policière. "Nos collègues font preuve d'un grand professionalisme" souligne Idris Rangassamy du syndicat Alliancge. "Une fois encore des policiers sont pris pour cible, une fois encore un collègue est blessé" regrette Gilles Clain du syndifat SGP Police

• 18h15 - Les gendarmes viennent soutenir le dispostif de police

• 18h01 - Les véhicules de police sont caillassés. "Au moins un de nos collègues a été blessé" déplore Idris Rangassamy du syndicat Alliance. Les forces de l'ordre ripostent avec des jets de gaz lacrymogène. La CDI (compagnie départementale d'intervention), la BAC (brigade anti-criminalité) et les hommes de police secours ont été déployés sur place pour tenter de faire ramener le calme.

• 17h43 - La police interpelle un jeune qui voulait défiler. Son deux-roues est saisi et envoyé à la fourrrière. La tension montre rapidement et la situation dégénère

 

• 17h30 - Les forces de l'ordre sont présentes en nombre dans le quartier du Chaudron. L'intervention a été  organisée à la suite d'un post sur les réseaux sociaux annonçant le défilé de motos et appelant les jeunes à y participer

 

Ce que l'on sait

C'est régulièrement le cas depuis quelques semaines, un défilé de motos et autres deux-roues est organisée dans le courant de l'après-midi au Chaudron. A la demande des riverains incommodés par le bruit, la police est intervenue ces derniers week-end pour disperser les jeunes. Il y a une quinzaine de jours, la situation avait failli dégénérer, mais les choses avaient fini par se calmer.

Ce n'est pas le cas cette fois. Dès leur arrivée dans le quartier, les policiers ont essuyé des jets de galets. Ils ont riposté à coups de gaz lacrymogène. Les heurts sporadiques se sont poursuivis jusqu'en fin d'après-midi avant que la tension ne retombe lègèrement retomber

Le défilé de motos filmé par un internaute cet après-midi

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Aterla, Posté
L'armée pour ces jeunes non éduqués.
Les amendes pour les parents de jeunes mineurs.
Gilles, Posté
Une seule solution pour ces parasites : le karcher !
Zenfant974, Posté
Moin mi trouve ttes ban jeunes là lé heureux. Ttes na super motos, baskets nike air max casquette 100 € etc zot lé en l'air papa momon oussa ilé la loi kilé????? La Réunion bato fou
RIPOSTE974, Posté
Où annette cilbert , monique orphé et alain armand , les 3 sont responsable de cet état de fait .

Ils ont suppliaient les électeurs de voter pour eux qu'ils assument maintenant
Jose, Posté
Trop de laxisme même à ces extrémités.
Il serait temps que le gouvernement applique des méthodes plus coercitives envers ces fauteurs de trouble, avant que ce quartier ne tombe aux mains de la racaille, comme c'est le cas de pas mal de quartiers de l'île.