[LIVE/AUDIO-VIDEO] Sauf à Saint-Paul, Sainte-Rose, Saint-Denis, Saint-Leu, Le Port et La Possession (actualisé) :

La rentrée reportée au 22 août dans 18 communes


Publié / Actualisé
Ce jeudi 17 août 2017, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, rencontrera les maires de Salazie, de Sainte-Suzanne, de Saint-Joseph et de Sainte-Marie à la préfecture, à 16 heures. Ils évoqueront plusieurs sujets dont celui des contrats aidés. Ce mercredi 16 août, une ultime réunion des élus se tenait au siège de l'association des maires du département de La Réunion (AMDR), à Saint-Denis, afin de décider de la date de la rentrée. Le suspense s'est achevé en fin de matinée : elle sera reportée au 22 août dans dix-huit des vingt-quatre communes de l'île. À Saint-Denis, Saint-Leu, Sainte-Rose, Le Port, Saint-Paul et La Possession, la date du 18 août reste maintenue. Un changement de calendrier dû à une baisse du quota des contrats aidés : ce vendredi 11 août, le préfet proposait une enveloppe de 2800 emplois. Les élus, réunis sous l'égide de l'AMDR, en réclamaient 3298. Pour "des raisons de sécurité", l'accueil des enfants ne pourra donc pas être assuré dès ce vendredi dans toutes les villes. Le temps aussi de signer les futurs contrats entre les collectivités et le Pôle Emploi.
Ce jeudi 17 août 2017, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, rencontrera les maires de Salazie, de Sainte-Suzanne, de Saint-Joseph et de Sainte-Marie à la préfecture, à 16 heures. Ils évoqueront plusieurs sujets dont celui des contrats aidés. Ce mercredi 16 août, une ultime réunion des élus se tenait au siège de l'association des maires du département de La Réunion (AMDR), à Saint-Denis, afin de décider de la date de la rentrée. Le suspense s'est achevé en fin de matinée : elle sera reportée au 22 août dans dix-huit des vingt-quatre communes de l'île. À Saint-Denis, Saint-Leu, Sainte-Rose, Le Port, Saint-Paul et La Possession, la date du 18 août reste maintenue. Un changement de calendrier dû à une baisse du quota des contrats aidés : ce vendredi 11 août, le préfet proposait une enveloppe de 2800 emplois. Les élus, réunis sous l'égide de l'AMDR, en réclamaient 3298. Pour "des raisons de sécurité", l'accueil des enfants ne pourra donc pas être assuré dès ce vendredi dans toutes les villes. Le temps aussi de signer les futurs contrats entre les collectivités et le Pôle Emploi.

- Ce live est à présent terminé. Merci d'avoir suivi l'actualité avec Imaz Press -

 

14h40 : La ville de Saint-Leu vient d'annoncer dans un communiqué le maintien de la rentrée scolaire ce vendredi 18 août 2017 dans les écoles maternelles et primaires.

12h50 : Vanessa Miranville maintient la date de la rentrée à ce vendredi 18 août. Découvrez sa réaction suite à cette décision.

12h40 : La commune de La Possession n'assurera pas le service de la cantine scolaire ce vendredi 18 août faute de contrats aidés. Sainte-Rose n'accueillera que les élèves des écoles primaires. Et non pas les maternelles.

12h00 - Stéphane Fouassin a également annoncé demander une audience auprès du Ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, lors de sa venue. "Nous voulons le sensibiliser pour cette rentrée scolaire, mais aussi pour les prochaines" explique le président de l'Amdr.
 

11h48 - "Nous voulons que nos enfants soient accueillis dans de bonnes conditions" plaide Stéphane Fouassin, président de l'Amdr. Ce report devrait laisser le temps aux "recrutement nécessaires". Pour rappel, le préfet a promis une enveloppe de 2800 contrats aidés. Les élus en réclament 3298.

11h45 - Fin du suspense : la rentrée est reportée au 22 août pour des "raisons de sécurité". Les communes de Saint-Denis, Saint-Paul, Ste-Rose, Le Port et La Possession maintiennent la date du 18 août.

 

 

11h23 - La réponse était attendue pour 11 heures. Elle se fait maintenant tardive : la réunion se poursuit à l'Amdr .

10h20 - La rencontre débute à l'association des maires de La Réunion, située à Saint-Denis. Quasiment toutes les communes sont représentées.

10h10 - Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph évoque la venue prochaine du ministre de l'Education nationale à La Réunion. "Il serait bien qu'en passant dans un certain nombre de communes, il découvre la réalité sociale à La Réunion, mais aussi la réalité scolaire (...) S'il veut faire des classes à douze (classes de CP comprenant douze élèves dans les zones d'éducation prioritaire - ndlr), il serait bien de démultiplier les moyens. Mais nous n'en prenons pas le chemin"


 

9h55 - Jean-Louis Lagourgue, maire de Sainte-Marie, Patrick Malet, maire de Saint-Louis ainsi que Stéphane Fouassin, maire de Salazie et président de l'Amdr sont présents. Si le but cette réunion "est de faire un état des lieux", l'élu de Sainte-Marie espère qu'une "position commune sera trouvée" afin de permettre une rentrée dans les meilleures conditions possibles.

[Pour rappel]

Ils refusent une "rentrée au rabais". Une vingtaine de communes de l'île s'est élevée contre la baisse du quota des contrats aidés prévue par le gouvernement. Et la date de la rentrée d'être remise en question : les services de restauration ou de surveillance seront t-ils suffisants ? Pour Stéphane Fouassin, président de l'AMDR, il est clair que non. "Il faudrait 3298 emplois pour un fonctionnement normal" indique le maire de Salazie. Un chiffre bien éloigné de la dernière enveloppe proposée par le préfet et contenant 2800 contrats aidés.

Pas sûr donc que tous les élèves du département reprendront bien le chemin des écoles ce vendredi. Une ultime rencontre est prévue à 10 heures pour décider du report ou non de la rentrée. Une réponse définitive est attendue pour 11 heures. À noter que la venue programmée du ministre de l'Éducation devrait entrer en jeu dans les discussions : Jean-Michel Blanquer est attendu à La Réunion ce jeudi 17 août pour la rentrée des professeurs. Il sera également présent pour celle des enfants avant de repartir pour Paris ce vendredi soir.

Certaines communes ont néanmoins pris de l'avance. Saint-Denis et Saint-Paul maintiennent le 18 août pour accueillir les marmailles sur les bancs scolaires. D'autres ont d'ores et déjà annoncé que certains services ne seraient pas assurés, comme celui de la cantine à La Possession. Ailleurs, le flou probablement peu pratique pour les parents d'élèves devrait être levé dès la fin de matinée.

Publié ce mercredi 16 août 2017 à 3 heures/mp/ts/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

St josephoise, Posté
rencontre avec le maire de saint joseph Mr le ministre devrait lui demander qu il mette en place des voies d accès sécurises sur le trajet école domicile car mes enfants dans le quartier des jacques n ont aucune sécurités notamment la rue des jacques étroites et en double circulation et les voitures stationnées sur les trottoirs au niveau du lycée pierre poivre en toute impunités je me demande si c est pas avec la benediction des élus le premier adjoint principal du lycée est au courant de cette situation qu attends t-il pour sévir et les arrêtées municipaux concernant la circulation entre l école primaires de jacques et l école maternelles qui ne sont pas respectes absence de la présence de la dite police municipale qui semble t-il qu il ne la maitrise pas .
Magamootoo, Posté
Zot ki fé 8-9, pli kontra aidé = zot kounichement !

Ban parasit !