Les maires reçus dans l'après-midi (actualisé) :

Le programme chargé du ministre de l'Éducation


Publié / Actualisé
Ce jeudi 17 août 2017, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation Nationale, arrivera dans le département en milieu de matinée. Un programme chargé l'attend avec la visite des classes préparatoires du lycée Bellepierre à Saint-Denis et un passage au Rectorat. Il participera aussi à un entretien à 16 h 10 à la préfecture avec les édiles de Salazie, Sainte-Suzanne, Saint-Joseph et Sainte-Marie. Ils discuteront de la baisse annoncée des contrats aidés.
Ce jeudi 17 août 2017, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation Nationale, arrivera dans le département en milieu de matinée. Un programme chargé l'attend avec la visite des classes préparatoires du lycée Bellepierre à Saint-Denis et un passage au Rectorat. Il participera aussi à un entretien à 16 h 10 à la préfecture avec les édiles de Salazie, Sainte-Suzanne, Saint-Joseph et Sainte-Marie. Ils discuteront de la baisse annoncée des contrats aidés.
 

L’AMDR, présidée par Stéphane Fouassin, désire l’interpeller sur cette question. L’occasion d’évoquer le report au 22 août du retour en classe des élèves des écoles de maternelles et de primaires dans 18 des 24 communes. Une lettre afin de demander une audience était envoyée aux services du ministère ce mercredi. Les édiles souhaitent notamment obtenir des réponses sur le reste du quota d'emplois prévu jusqu’à la fin de l’année.

Le dirigeant de l’AMDR avance le chiffre de 11 500 contrats nécessaires pour répondre aux besoins.  On verra bien si Jean-Michel Blanquer arrive avec une bonne nouvelle dans ses bagages. Malgré leur mobilisation, les édiles finissaient par accepter la proposition de 2800 emplois effectuée par le préfet, Amaury de Saint-Quentin. Ils en réclamaient 3298. Peu avant, à 14 h 15, une délégation de la plateforme d'emplois aidés sera aussi reçue à la préfecture par un conseiller du ministre.

La première rentrée scolaire du gouvernement d’Édouard Philippe sous l’ère Macron passera par donc par l’île. Et elle s’annonce agitée. Jean-Michel Blanquer restera deux jours. Découvrez les différentes séquences de son programme officiel. Le ministre assistera à la rentrée des professeurs ce jeudi.

- Des réponses concrètes -

D'autres dossiers brûlants l'attendent : ceux du dédoublement des classes de cours préparatoires (CP) à 12 élèves et l’inconnue liée aux nombre de postes d’enseignants dans l’Académie. À l’instar de l’AMDR, les syndicats de l’Éducation veulent eux aussi s’entretenir avec lui. Le SAIPER dénonce les mesures prises par le président de la République, Emmanuel Macron. L’organisation doute de l’efficacité d’une réforme de l’apprentissage en CP. Un changement jugé coûteux.

Sur les rythmes scolaires, ses représentants qualifient "de volonté dictatoriale" la décision du recteur, Vêlayoudom Marimoutou, de ne pas revenir immédiatement à la semaine de 4 jours. Une modification pourtant permise par un décret publié au Journal officiel, fin juin.

On connaît également le reste de son programme. Ce vendredi matin, il assistera à la rentrée des élèves dans une école et un collège au Chaudron. Il ira ensuite à l'école élémentaire Georges-Thiebaut au Port. Direction le lycée professsionnel François-de-Mahy à Saint-Pierre en début d'après-midi puis la Case marmaillons, une structure d'accueil pour enfants de 0 à 6 ans, toujours dans la ville sudiste.

La visite du représentant de l'État risque sans doute d'être animée. Plusieurs interlocuteurs exigent des réponses concrètes sur des sujets d'importance. On scrutera avec attention les réactions de Monsieur Blanquer.

Publié ce jeudi 17 août 2017 à 3h/(Actualisé à 9 heures)/ts/mp/www.ipreunion.com
 

   

1 Commentaire(s)

Yableo, Posté
C'est lui qui les attend de pied ferme pour leur dire leurs quatre vérités !Des maires qui ne prévoient pas le personnel de rentrée,des syndicats qui ne sont jamais d'accord avec qui que ce soit leur demandant de faire leur travail....Un ministre n'est pas à la botte de ces gens-là ; il n'est pas le Père Noël ,qui pour vous doit arriver avec des cadeaux dans sa hotte!il faut arrêter avec le clientélisme électoral !