[LIVE/VIDEOS-PHOTOS] Le ministre de l'Éducation poursuit sa visite :

Jean-Michel Blanquer esquisse quelques pas de maloya au Port


Publié / Actualisé
Le ministre de l'Éducation est arrivé ce jeudi 17 août 2017 à La Réunion. Si maires et syndicats l'attendaient au tournant sur la question des contrats aidés, Jean-Michel Blanquer n'a formulé aucune annonce chiffrée. Il a privilégié le contact avec les élèves et professeurs, saluant l'activité de l'académie. En bref, aucune nouvelle fracassante pour ce premier jour de visite. Aujourd'hui, l'escorte ministérielle se rendra au Chaudron, au Port ainsi qu'à Saint-Pierre.
Le ministre de l'Éducation est arrivé ce jeudi 17 août 2017 à La Réunion. Si maires et syndicats l'attendaient au tournant sur la question des contrats aidés, Jean-Michel Blanquer n'a formulé aucune annonce chiffrée. Il a privilégié le contact avec les élèves et professeurs, saluant l'activité de l'académie. En bref, aucune nouvelle fracassante pour ce premier jour de visite. Aujourd'hui, l'escorte ministérielle se rendra au Chaudron, au Port ainsi qu'à Saint-Pierre.

11h00 - Jean-Michel Blanquer se trouve maintenant au Port, à l'école élémentaire Georges Thiebaut, où il doit visiter une unité localisée pour l'inclusion scolaire. À nouveau un accueil en musique !

 

 

09h30 - Le ministre souhaite une bonne année aux collégiens. Le collègue du Chaudron est maintenant baptisé "Elie Wiesel", prix Nobel de la paix.

Lors de sa prise de parole, Nassimah Dindar a quelques mots pour les victimes de Barcelone.

09h18 - Encore de la musique pour accueillir le ministre de l'Éducation ! Guitare, percussions et flûte traversière au programme. Jean-Michel Blanquer profite du spectacle, entouré du chef d'établissement du collège, du préfet ainsi que de la présidente du Conseil Départemental.

 

 

09h11 - Le ministre monte de niveau en se dirigeant maintenant vers le collège du Chaudron, situé juste à côté de l'école Michel Debré.

09h10 - "Le fait que les enfants ici soient d'emblée bilingues, qu'ils parlent le français et le créole, c'est un atout, ça ne doit pas être vu comme un problème" estime le ministre de l'Éducation.

09h09 - Concernant la sécurité, Jean-Michel Blanuer veut mettre l'accent sur "l'éducation à la non-violence".

09h08 - Le ministre salue l'importance de la musique, qui est "au service des apprentissages" et du "vivre-ensemble" dont "La Réunion est un magnifique exemple".

08h40 - Nassimah Dindar est arrivée à l'école Michel Debré. Alors que la chorale de l'établissement entonne "Oh Marianne" de Davy Sicard, la présidente du Conseil Départemental ainsi que le maire de Saint-Denis reprennent les paroles en choeur.

 

 

08h41 - Les élèves se rassemblent dans la cour par classe, afin d'assister à l'accueil en musique préparé à l'attention du ministre. Petit échauffement des articulations d'abord !

 

 

08h36 - Au tour d'une classe de CM1 d'être visitée avec un petit cours d'études de texte. Le ministre, bon élève, se place près de la maîtresse.

 

 

08h30 - Le ministre visite une classe de CP à 12 élèves. L'enseignante, amusée, estime que la classe est tout de même un peu vide !

 

 

08h08 - Jean-Michel Blanquer va découvrir une présentation de l'école numérique. L'occasion pour Gilbert Annette de lui présenter aussi le "plan anglais" et le dispositif "savoir nager".

08h03 - Le ministre arrive à l'école et salue les élèves dans une ambiance bon enfant. Aux côtés de Gilbert Annette, du préfet et du recteur, il circule dans la cour de récréation.

07h55 - Pour certains élèves, c'est leur première rentrée à l'école Michel Debré au Chaudron. Accompagnés par leurs parents, ils pénètrent timidement dans l'enceinte de l'établissement.

 

 

07h40 - Le ministre de l'Éducation est arrivé. Il rencontre actuellement l'équipe éducative de l'établissement. Il accueillera ensuite les élèves à l'entrée.

07h34 - Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, est interpellé par le syndicat sur les classes de CP à 12 élèves dés son arrivée.

 

 

07h25 - Quelques membres du syndicat enseignant du SAIPER se trouvent devant les grilles de l'école Michel Debré au Chaudron, où le ministre est attendu.

- Pour rappel -

Non, il n'est pas arrivé avec une solution miracle dans ses valises. Jean-Michel Blanquer a préféré privilégier la rencontre avec les élèves, enseignants et personnel du rectorat. Sans formuler d'annonce fracassante sur les contrats aidés, il a mené le premier jour de sa visite tambour battant. Accueilli par une centaine d'emplois verts en colère à l'aéroport, le ministre de l'Éducation s'est dépêché de rejoindre son véhicule, se contentant d'un bref salut en direction des manifestants. Arrivé au lycée Bellepierre, il lâche : "Le bilan des contrats aidés n'est pas un bon bilan". Et de poursuivre ensuite sur des créations d'emploi pérennes. Sans trop en dire, car, "ce qui compte, c'est les élèves !". De quoi annoncer la couleur. Jean-Michel Blanquer n'est pas venu avec des annonces chiffrées, comme l'ont constaté les maires reçus à la préfecture pour une entrevue. Eux espérent que le ministre pourra jouer le rôle de "porte-parole des maires réunionnais".

Ce vendredi, pour son deuxième et dernier jour de visite, c'est le Chaudron qui accueillera l'escorte ministérielle. Il commencera par deux classes à l'école Michel Debré, puis se rendra au collège situé juste à côté. Direction l'ouest ensuite à l'école élémentaire Georges Thiebaut, où il visitera une unité localisée pour l'inclusion scolaire. Enfin, son séjour se terminera dans le sud au lycée professionnel François de Mahy, puis à la structure d'accueil du Case Marmaillons.

   

2 Commentaire(s)

Charles, Posté
fo nou arret fai lo zozo chake foi nana un gro y débarke si lile
Nou créole , sak foi , fai onte a ou
cosa y fai en pli lo zoreil : li la passe 1 bon momon si mon ile
zé tout
Jolaracaille, Posté
Tous autour "en apnée", à applaudir une mascarade orchestrée, préfet en tête !!!.....Juste triste .....