Conversation téléphonique, sorties et cohabitation :

"Gramounes Isolés" - De l'attention et de l'écoute pour les personnes âgées


Publié / Actualisé
Depuis désormais sept ans, le collectif "Gramounes Isolés" oeuvre aux côtés des personnes âgées. Conversation téléphonique, sorties conviviales, cohabitation solidaire : autant d'actions destinées à offrir de l'attention et de l'écoute à ceux qui sont seuls. Aujourd'hui, une quarantaine de bénévoles travaille aux côtés de Patrice Louaisel, président de l'association.
Depuis désormais sept ans, le collectif "Gramounes Isolés" oeuvre aux côtés des personnes âgées. Conversation téléphonique, sorties conviviales, cohabitation solidaire : autant d'actions destinées à offrir de l'attention et de l'écoute à ceux qui sont seuls. Aujourd'hui, une quarantaine de bénévoles travaille aux côtés de Patrice Louaisel, président de l'association.

Pour soigner sa solitude, pas facile de faire rembourser par la sécu. Les personnes âgées désormais prises en charge par le collectif "Gramounes Isolés" ont pu en faire la douloureuse expérience. Car lorsque le corps ne suit plus, certains n'ont d'autre choix que de rester enfermé entre quatre murs sans compagnie. "Notre public ne peut plus aller danser, sortir, comme le proposent les clubs de troisième âge" précise Patrice Louaisel, président de l'association. Parce que des clubs, ce n'est pas ce qui manque à La Réunion. Actuellement, près de 400 existent, avec une pléiade de thés dansants, visites et rencontres. Mais ce n'est pas l'offre de "Gramounes Isolés", qui privilégie le contact humain à travers des conversations téléphoniques ou cohabitations solidaires. Auparavant baptisée "Respa seul", l'association a été renommée afin de lever le voile sur une possible ambiguïté : "Certains pouvaient penser à une structure de rencontres ! Alors qu'on s'attache surtout à faire sortir les personnes âgées de la solitude, on essaie de combler un manque" précise son président, amusé. Cela fait maintenant sept ans qu'il est actif sur le terrain en compagnie d'une quarantaine de bénévoles.

- "À La Réunion, il n'était pas question de laisser gramoune seul" -

"Aujourd'hui, on a davantage de contact avec les structures hospitalières et sociales" développe Patrice Louaisel. Lorsqu'il remonte la genése de son collectif, il a tout de suite en tête l'accueil des jours de Noël et de la fête des mères. Des familles lambda ouvraient alors leurs portes à des gramounes, le temps d'un repas convivial. Amitié, conversation, attention, parfois un petit cadeau... autant de détails qui valorisaient les isolés. Puis, des visites et sorties ont et été mises en place, car la solitude, c'est "tous les jours, et pas que pour les fêtes". Selon le président de l'association, certaines personnes âgés ont l'impression d'être "des rebuts de la société" et "traités comme des légumes". D'où son idée de les valoriser à travers des journées où chacun est appelé à partager ses talents. "À La Réunion, on était, jusqu'à des temps récents des modèles : il n'était pas question de laisser gramoune seul dans sa case et de ne pas le prendre chez soi ! c'est encore le cas, mais avec l'autonomie, l'indépendance, les personnes âgées restent davantage chez elles" juge le responsable.

- Cohabitation solidaire : un échange "gagnant-gagnant" -

Outre les sorties en extérieur, le collectif propose une conversation téléphonique hebdomadaire. Un service simple au premier abord mais qui apporte un sentiment d'écoute, "le temps qu'il faut". Enfin, le dernier concept mis en place depuis près de deux ans par l'association repose sur la cohabitation solidaire. Une personne âgée qui a une chambre libre peut l'offrir à une dame de compagnie ou une étudiante contre de l'écoute, de la conversation en soirée et de la présence de nuit" développe Patrice Louaisel. Un échange "gagnant-gagnant" : une dame de compagnie, ça peut coûter cher, tout comme un loyer pour un étudiant, par exemple. Le président de "Gramounes Isolés" admet néanmoins qu'un temps d'adaptation est nécessaire, face à la méfiance que peut entraîner l'accueil d'un inconnu dans son foyer.

Publié ce dimanche 20 août à 3h/mp/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Malbar, Posté
C'est quoi ce tissu de mensonge?
Respa seul existe toujours
Mr Louasel a préféré démissionner pour creer une autre association...
Il faudrait quand même se renseigner avant d'ecrire ce genre d'article...
Merci