244 563 passagers en juillet l'aéroport Roland Garros :

Trafic aérien : les records s'enchaînent


Publié / Actualisé
"Le nombre de passagers a battu un nouveau record mensuel en juillet à l'Aéroport Roland Garros, sous l'effet de la forte croissance du trafic entre la métropole et La Réunion", nous apprend un communiqué de l'aérogare, que nous publions dans son intégralité ci-après.
"Le nombre de passagers a battu un nouveau record mensuel en juillet à l'Aéroport Roland Garros, sous l'effet de la forte croissance du trafic entre la métropole et La Réunion", nous apprend un communiqué de l'aérogare, que nous publions dans son intégralité ci-après.

244 563 passagers ont été comptabilisés sur le mois (+13,2%), dont 141 886 sur les lignes métropole-Saint-Denis (+15,2%). L’impact de l’arrivée d’un cinquième transporteur sur cet axe depuis la mi-juin se fait nettement sentir : French Blue a transporté près de 21 000 passagers en juillet.

En ce premier mois de la haute saison d’hiver austral, des pics d’activité
particulièrement élevés (9 680 voyageurs sur la journée) ont été mesurés le 9
et le 13 juillet.

Le trafic entre Saint-Denis et Maurice est à la hausse (+4,5%), tout comme le nombre de passagers entre La Réunion et les destinations malgaches (+28,1%). L’activité est en revanche en recul (–6,1%) entre Saint-Denis et Dzaoudzi, ligne sur laquelle Corsair a suspendu ses activités tout début juillet. Deux autres lignes enregistrent des évolutions négatives sur le mois : Réunion-Seychelles (–3,8%) et Réunion-Comores (–15,4%).

Inversement, la croissance demeure forte sur les axes qui bénéficient de capacités supplémentaires offertes depuis fin 2016 par Air Austral : +26,7% sur l’Afrique du Sud, +98,3% sur la Thaïlande et +215% sur Chennai (Inde). 965 passagers ont d’autre part emprunté les vols entre Saint-Denis et Canton (Guangzhou, Chine) en juillet.

Le trafic de transit est également en croissance : il a concerné, en juillet, 3 698 passagers (+37,6%), en majorité sur les vols de Corsair entre Orly et les îles de l’océan Indien, mais aussi sur ceux d’Air Madagascar entre Tananarive et la Chine, via Roland Garros.

Dans le domaine du fret, l’activité augmente globalement de 8,9% sur le mois en tonnage, la croissance étant plus marquée à l’import (+10,3%, liée notamment aux importations de textile avant la rentrée scolaire) qu’à l’export (+4,1%).

Un nouveau record de trafic cumulé, sur les sept premiers mois de l’année, est battu cette année avec 1 257 174 passagers (+8,2%). Le nombre de passagers locaux, commençant ou terminant leur voyage à La Réunion, augmente de 7,3% alors que le trafic de transit (20 759 passagers) double par rapport à 2016.

Toutes les lignes enregistrent des évolutions positives depuis le début de l’année, à l’exception de Réunion-Mayotte (–1,4%) et Réunion-Comores (– 44,5%), impactées par l’ouverture d’une ligne directe Dzaoudzi-Paris par Air Austral en juin 2016.

La progression du trafic entre la métropole et La Réunion s’établit à 3,6% sur les sept premiers mois de l’année. Elle est de 7,4% entre Saint-Denis et Maurice et de 7,2% sur l’axe Réunion-Seychelles. Des croissances plus fortes sont enregistrées sur les autres dessertes : 21,4% sur Madagascar, 65,8% sur l’Afrique du Sud, 105% sur la Thaïlande et 130% sur l’Inde.

Enfin, 4 861 passagers ont emprunté la ligne Saint-Denis–Guangzhou (Canton) depuis son ouverture en février. Dans le domaine du fret, le trafic de marchandises est en baisse globale de 3,8% sur la période. Les tonnages débarqués ont diminué de 0,4% et les exportations de 13%.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !