MENU

Réservoirs vides et rentrée scolaire compromise :

Grève des employés de Total - Mayotte sous tension


Posté par
Depuis le 11 août 2017, les salariés de l'entreprise Total sont en grève à Mayotte. Leurs revendications : une augmentation de 15 % des salaires ainsi qu'une amélioration de leurs conditions de travail. Une pénurie de carburant paralyse le département et aucune sortie de crise n'est pour le moment envisagée. Ce mardi 22 août, ils étaient des centaines d'usagers à attendre leur essence, indique le France Mayotte de ce mercredi. Peine perdue, les grévistes ont empêché les approvisionnements. (Photo : France Mayotte)
Depuis le 11 août 2017, les salariés de l'entreprise Total sont en grève à Mayotte. Leurs revendications : une augmentation de 15 % des salaires ainsi qu'une amélioration de leurs conditions de travail. Une pénurie de carburant paralyse le département et aucune sortie de crise n'est pour le moment envisagée. Ce mardi 22 août, ils étaient des centaines d'usagers à attendre leur essence, indique le France Mayotte de ce mercredi. Peine perdue, les grévistes ont empêché les approvisionnements. (Photo : France Mayotte)

La rentrée scolaire, prévue ce mercredi 23 août, semble être bien compromise à Mayotte. En plus de la baisse du quota des contrats aidés, la grève des salariés de Total ne devrait pas améliorer la situation. Depuis le 11 août, une quarantaine de salariés est en grève. Ils bloquent les sorties de camions citernes, indiquent nos confères de Rfi.

Conséquence directe : le département se retrouve paralysé, d'autant plus que Total est l'unique distributeur de carburant sur l'île. Les usagers étaient des centaines à faire la queue sur la RN2 à Tsoundzou, sans succès, relate le France Mayotte de ce mercredi.

Si le vice-rectorat assurait que le service de transports scolaires serait assuré pour la rentrée, pas facile pour le personnel et les enseignants de reprendre le chemin des écoles sans essence. Une commission de conciliation du conflit par la Dieccte était prévue ce matin dès 9 heures.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !