Développement de Saint-Pierre :

Le port accueillera des touristes


Publié / Actualisé
Le sénateur-maire de la ville de Saint-Pierre présentait ce lundi 5 septembre 2017 les projets qui changeront la commune à l'horizon 2020. A commercer par la modernisation du port de plaisance de la ville, qui permettra d'accueillir des croisièristes dans le Sud. Les travaux de la sécurisation de la jetée Est, nécessaire à la réhabilitation du port, pourraient débuter d'ici fin 2019, selon Michel Fontaine.
Le sénateur-maire de la ville de Saint-Pierre présentait ce lundi 5 septembre 2017 les projets qui changeront la commune à l'horizon 2020. A commercer par la modernisation du port de plaisance de la ville, qui permettra d'accueillir des croisièristes dans le Sud. Les travaux de la sécurisation de la jetée Est, nécessaire à la réhabilitation du port, pourraient débuter d'ici fin 2019, selon Michel Fontaine.

Le port de plaisance de Saint-Pierre pourrait donc accueillir d'ici quelques années des croisiéristes dont le paquebot a accosté au large des côtes Sud. Les touristes pourraient ainsi accéder à la ville, via des chaloupes, et verront leur accès facilité " au Sud Sauvage, au volcan, à Cilaos et bien-sûr à la ville de Saint-Pierre, son marché couvert et toute la région Sud" explique Michel Fontaine.

Un accès qui ouvrira également la voie à des commerces et structures touristiques, notamment pour promouvoir les produits de la mer. Avant la déserte du port, la sécurisation de la jetée Est est nécessaire, perdue "à force d'épisodes de houle successifs" et aujourd'hui instable. Cette dernière sera donc prologée de 50 mètres. Au total, le projet s'élève à 20 millions d'euros. Les travaux débuteront à l'horizon 2020, après une phase d'étude de faisabilité présentant un coût de 2 millions d'euros.

Dans les tuyaux de la commune figure également la construction de la faculté de médecine dont la ville a souhaité "accéler les procédures au niveau de l'Université" pour que les travaux commencent au plus vite.

Dans le même temps, pour résorber l'embouteillage récurrent se formant à la sortie de Grand-Bois en provenance de Saint-Joseph, la mairie a souhaité retirer le giratoire de la Cafrine (prévu au niveau de Mont-Vert) du projet global de la déviation Nord de Saint-Pierre, afin que sa construction elle aussi "se fasse le plus rapidement possible". Une nécessité pour désengorger l'accès au centre-ville de Saint-Pierre.

jm/www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Macatia, Posté
et ou c'en est du port de virapoullé
CHABAN, Posté
Avec le vent et la houle, ils seront servis!
Pénélope, Posté
Son marché couvert mdrrrrrrrr
autant zot y accoste à Mada, n'aura les mêmes articles en moins cher.