[LIVE] La Guadeloupe et la Martinique relativement épargnées (actualisé) :

Irma - La préfecture de Saint-Martin en partie détruite, la caserne de pompiers de Saint-Barthélémy hors service


Publié / Actualisé
Sous la menace de l'ouragan Irma, le phénomène le plus puissant observé depuis 1988, les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont été placées en vigilance violette, le plus haut degré d'alerte. Météo France parle d'une "intensité sans précédent sur l'Atlantique" dans son dernier bulletin publié à 6h00 ce mercredi (Heure de La Réunion). Suivez l'actualité en live. (Les heures indiquées sont celles de La Réunion)
Sous la menace de l'ouragan Irma, le phénomène le plus puissant observé depuis 1988, les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont été placées en vigilance violette, le plus haut degré d'alerte. Météo France parle d'une "intensité sans précédent sur l'Atlantique" dans son dernier bulletin publié à 6h00 ce mercredi (Heure de La Réunion). Suivez l'actualité en live. (Les heures indiquées sont celles de La Réunion)

 

- Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi cette actualité avec Imaz Press Réunion -

• 20h03 - huffingtonpost.fr annonce qu'Ander Venezia, un jeune surfeur réputé de la Barbade âgé de 16 ans, est décédé mardi 5 septembre après avoir voulu surfer une vague provoquée par l'ouragan de force 5 Irma. Il se serait brisé la nuque.

"Alors qu'il ramait vers le large, le jeune homme s'est fait surprendre par une grosse vague qui l'a propulsé vers le fond rocheux, lui brisant apparemment la nuque" écrit le site d'information.

Après son choc mortel, le jeune homme a été sorti de l'eau par l'un de ses amis, venu avec lui. Inconscient, il a été rapidement transporté à l'hôpital avant de décéder peu de temps après. Le sportif avait déclaré, juste avant son accident, avoir "pris la meilleure vague de toute (sa) vie", rapporte Surfline. cité par le huffingtonpost

 


• 17h33 - Interrogé par France Ô/La1ère.fr, un habitant de Saint-Barthélémy joint par téléphone déclarait au plus fort de la tempête : "la maison vibre, ça bouge, c'est Hiroshima". Il ajoutait "on vient juste d'être privé d'électricité, On a l'impression d'être dans une guerre. Le vent fait des gros boums. On entend plein de bruits de partout, les fenêtres vibrent, et on en a encore pour 4 à 5 h".

 

• 17h28 - Le port de Gustavia à Saint-Barthélémy a énormement souffert. Il est quasiment submergé par les eaux comme le montre cette photo publiée sur Twitter

 

 

• 17h23 - Un twitto publie une vidéo montrant le rez de chaussé d'un hôtel de Saint-Martin en proie à une très forte houle

 

 

• 17h13 - tempsreel.nouvelobs.com publie une vidéo intitulée "l'ouragan Irma en 5 chiffres démesurés" : effrayant

 

• 17h04 - "Des impacts majeurs sont en cours sur ces îles (Saint-Martin et Saint-Barthélémy - ndlr)", souligne Météo France. La mer "déferle avec une extrême violence" sur les rives et il y a une "submersion majeure des parties basses du littoral" ajoutent les météorologues
 

• 16h44 - La préfète de Saint-Martin et 23 personnes sont réfugiées dans une pièce bétonnées dans la préfecture en partie détruite

• 16h34 - Selon un communiqué du préfet de Guadeloupe, la préfecture de Saint-Martin est en partie détruite. Les casernes des pompiers de cette île et de Saint-Barthélémy sont sinistrées. L'électricité est totalement coupée dans les deux îles

 

• 16h29 - L'œil d'Irma est passé sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy. La très trompeuse accalmie est terminée. Les énormes rafales de vent ont repris. Les rafales sont estimés à plus de 300 km/h. Il ne s'agit que d'estimation puisque tous les appareils de mesure de Météo France ont été arrachés

• 16h12 - Les pluies et le déferlement des vagues ont provoqué de grosses inondations à Saint-Barthélémy

 

 

• 16h09 - Les images de Saint-Barthélémy et de Saint-Martin tourmentés par l'ouragan continuent d'être publiées sur les réseaux sociaux. Il n'y a pas encore de bilan

 

 

• 16h00 - Sur la route de l'ouragan se trouvent notament Cuba la République Dominicaine et Haïti. Dans ce pays, pauvre parmi les pauvres où il n'y a que trois ambulances pour un million d'habitants, la population attend dans l'angoisse le passage du monstre

 

 

• 15h52 - La préfecture de Guadeloupe publie un communqiué dressant un premier bilan du passage d'Irma sur l'île. Aucune victime n'est à déplorer (le bilan a été effectué à 5h mercredi heure de Guadeloupe, 13h mercredi à La Réunion)

 

 

 

• 15h50 - Hector, le palmier de port de Gustavia à Saint-Barthélemy, continue de résister aux élements déchainés, comme le montre (de manière assez de manière assez floue il faut bien le dire 😉) les images publiées sur le compte twitter personnel (eh oui !) d'Hector

 

 

• 15h39 - Le jour se lève à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy. Les habitants toujours confinés commencent à constater les dégâts. Ils sont très importants

 

 

• 15h27 - Les twittos parlent de "submersions majeures" à Saint-Martin. Les images sont impressionnantes

 

 

• 15h02 - La Guadeloupe et la Martinique ont été relativement épargnées par Irma. L'alerte rouge a été levée. Des miliers d'usagers sont privés d'électricité en Guadeloupe

 

• 15h01 - Metéo France confirme que les vents soufflent à plus de 350 km/h et annonce que tous ses instrumenrts de mesure ont été arrachés à Saint-Barthélémy. Les communications téléphoniques sont impossibles avec Saint-Martin. Les premières images des inondations dans cette île commencent à être mises en ligne sur les réseaux sociaux

 

• 14h45 - Saint-Barth ne devrait pas rester très longtemps "au calme" dans l'oeil du cyclone. Les élements vont se déchaîner à nouveau

 

 

 

14h34 - Le cyclone Irma, d'autant plus impressionnant vu de l'espace, par un satellite américain

 

 

14h25 - Le dernier bulletin de Météo France précise la situation actuellement dans les petites Antilles, ou l'horloge affiche près de 6h30 du matin : "IRMA traverse actuellement le Nord des Petites Antilles en dévastant tous ces territoires. Les rafales atteignant ce matin les 300 km/h. Le centre de cet ouragan majeur se situe à l'heure de rédaction de ce bulletin sur l'ile de Saint Barthélémy qui se trouve dans l'oeil d'IRMA. L'Ouragan poursuit sa route vers l'Ouest­/Nord­/Ouest. et son centre est actuellement à environ 45 km à l'Est Sud Est de Saint Martin. Avec ses vents maximum de 295 km/h près de son centre et des rafales à plus de 340 km/h, il constitue un phénomène extrêmement dangereux. Il faut remonter à 1988 avec l'ouragan GILBERT pour avoir des valeurs de vents comparables. IRMA est d'ores et déjà un Ouragan historique sur le bassin, le premier sur l'Arc Antillais à atteindre cette intensité".

"Antigua et Barbuda se situent maintenant à l'arrière du phénomène et sont impactées par ses bandes périphériques, c'est maintenant au tour de Saint Barthélémy, Saint Martin et Anguilla d'être concernés par la zone la plus intense du phénomène avec des vents violents et destructeurs, des pluies diluviennes ainsi que des déferlements d'une extrême violence sur les rivages et submersion majeure des parties basses du littoral probablement demain matin très tôt."

"Sur la Guadeloupe, en limite Sud, les vents se calment nettement. Signalons aussi l'état de la mer qui est dangereuse et les risques d'élévation du niveau de cette dernière sur les côtes basses des îles de la moitié Nord de l'arc avec des creux très importants et des déferlements très forts sur les rivages exposés." termine Météo France.

 

14h16 - Le dernier point météo, transmis par le quotidien antillais Le Pélican, indique que "l'oeil du cyclone Irma est passé sur Barbuda à 2h30 (heure locale). Des rafales ont été enregistrées à 250km/h avant que l'anémomètre se décroche. Le plus gros arrivera sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy dans 2 heures".

 

•  13h57 - En Guadeloupe, au niveau du site de la Désirade, l'eau est montée très rapidement, comme en témoigne cette vidéo publiée par un internaute sur Twitter. 8.000 foyers sont privés d'électricté sur l'ensemble de l'archipel, essentiellement en Grande-Terre et au sud Basse-Terre. Elle devrait être rétablie en cours de journée, indique un communiqué préfectoral. Par illeurs, trois bateaux ont fait naufrage dans la Marina de Deshaies, sans personne à bord. 130 abris ont été ouverts et 1500 personnes les ont rejoints à la demande des autorités.

 

 

13h38 - Selon Annick Girardin, ministre de l'Outre-Mer, des habitants refusent de se mettre à l'abri, à l'approche de l'ouragan Irma. "La plus forte inquiétude que nous avons est que le phénomène, là où il va frapper, à la fois avec une houle importante, les vagues, la marée, la puissance des vents, va faire qu'on va toucher des espaces très denses en population, des espaces où les habitations malheureusement sont de fortune et où les gens ont refusé pour l'instant en quantité suffisante d'aller se protéger", a affirmé Mme Girardin devant la presse à l'issue d'une visite du centre interministériel de crise à Paris.

12h40 - Irma fonce sur Saint-Martin

12h39 - Les vents n'épargnent pas la petite île de Barbuda, sur laquelle est passée l'oeil du cyclone.

12h27 - La webcam qui filme en direct le port de Gustavia, sur l'île de Saint-Barthélémy montre la puissance du vent sur place. Le cocotier, très agité, se retrouve ployé en deux. Rebaptisé "Hector" par les internautes, il ne cesse d'être malmené par la puissance du phénomène.

 

11h54 - Il est près de 4h00 du matin à Saint-Martin. Andréa, maman d'une petite fille de 19 mois attend, avec son mari l'arrivée du phénomène Irma. Elle témoigne au micro d'Imaz Press Réunion et confie son inquiétude.

 

11h41 - Le plus fort de l'ouragan devrait passer au niveau de Saint-Martin et Saint-Barthélémy à 14 heures (Heure de La Réunion).

 

 

11h09 - L'ouragan Irma continue de se déplacer. Il a touché terre dans la nuit de mardi à mercredi sur l'île de Barbuda, dans les Caraïbes, a annoncé le Centre des ouragans américain. L'oeil du cyclone est passé sur Barbuda vers deux heures du matin (06hGMT), accompagné de vents atteignant 295 km/h, a précisé le centre. Du côté d'Haïti, certains habitants sont livrés à eux-mêmes en attendant le plus fort passage de l'ouragan.

 

 

09h00 - La vigilance violette a été déclenchée pour Saint-Martin et Saint-Barthélémy. La population est appelée à rester à l'abri et à ne sortir sous aucun prétexte.

 

 

- Pour rappel -

Le phénomène continue à se renforcer : passé en catégorie 5, l'ouragan devrait entraîner des vents de 360 km/h à l'approche du nord des Petites Antilles. Des renforts de sécurité civile ont été envoyés à Saint-Martin avec 60 sapeurs-pompiers venus de métropole, 20 de la Guadeloupe et 200 gendarmes. Cette île et celle de Saint-Barthélémy ont été placées en vigilance violette, soit le plus haut degré d'alerte possible.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !