MENU

Une manifestation contre les nouveaux sens de circulation (actualisé) :

Des commerçants descendent dans la rue le 11 septembre


Posté par
Des membres du collectif Saint-Denis en colère, composé de commerçants, d'artisans ou encore de riverains, vont manifester le lundi 11 septembre 2017 dans le chef-lieu. Ils réclament le retour à l'ancien plan de circulation. Le cortège partira de la Poste et défilera dans les rues Juliette-Dodu, Félix-Guyon et de Paris à partir de 10 heures. Les professionnels du commerce fermeront le rideau de leur enseigne durant la mobilisation. Une initiative annoncée par le collectif ce mercredi 6 septembre durant une conférence de presse. (Photo d'archives)
Des membres du collectif Saint-Denis en colère, composé de commerçants, d'artisans ou encore de riverains, vont manifester le lundi 11 septembre 2017 dans le chef-lieu. Ils réclament le retour à l'ancien plan de circulation. Le cortège partira de la Poste et défilera dans les rues Juliette-Dodu, Félix-Guyon et de Paris à partir de 10 heures. Les professionnels du commerce fermeront le rideau de leur enseigne durant la mobilisation. Une initiative annoncée par le collectif ce mercredi 6 septembre durant une conférence de presse. (Photo d'archives)


Sa porte-parole, Sophie Repiquet, invite le maximum de personnes à participer. "Nous n'avons aucune nouvelle de la mairie depuis notre annonce sur l'illégalité de l'arrêté. Notre mobilisation ne s’essouffle pas et nous réclamons toujours la suppression des sens interdits. Les automobilistes empruntent d'ailleurs massivement la rue Félix-Guyon", lance-t-elle. Saint-Denis en colère considère l'arrêté municipal comme "non applicable". Un élément détaillé lors d'un précédent point presse organisé ce lundi 4 septembre. Pour rappel, la municipalité ajustait son dispositif.


La municipalité réagit sur son site internet. Contrairement aux affirmations du collectif, ses services assurent que la rue Pasteur ne sera pas réservée aux bus. "Une campagne malveillante utilise un document de travail de la CINOR. Un document jamais validé. Le maire y est opposé. Il s'agit donc d'une propagande pour tromper intentionnellement l'opinion publique. La ville de Saint-Denis, élus et administratifs, se tient à la disposition des administrés pour leur délivrer toutes les informations", expliquent-ils.

Publié à 10 heures le mercredi 6 septembre 2017 (Actualisé à 13 heures)/ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !