[PHOTOS - VIDEO] Un bilan catastrophique (actualisé) :

[LIVE] Irma - Au moins 9 morts, 23 blessés, maisons détruites, électricité coupée


Publié / Actualisé
Mer déchaînée, toits arrachés, bateaux projetés sur les routes: mercredi l'ouragan Irma a "totalement dévasté" l'île de Barbuda et durement frappé les îles française de Saint-Barthélemy et franco-néerlandaise de Saint-Martin, faisant au moins huit morts à Saint-Martin côté français et un mort à Barbuda. 23 personnes sont blessées à Saint-Martin. Le bilan pourrait être d'autant plus dramatique sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy qu'environ 7.000 personnes avaient refusé de se mettre "à l'abri" selon la ministre française des Outre-Mer, Annick Girardin. Jamais les Antilles françaises n'avait connu un phénomène d'une telle intensité. Suivez notre live
Mer déchaînée, toits arrachés, bateaux projetés sur les routes: mercredi l'ouragan Irma a "totalement dévasté" l'île de Barbuda et durement frappé les îles française de Saint-Barthélemy et franco-néerlandaise de Saint-Martin, faisant au moins huit morts à Saint-Martin côté français et un mort à Barbuda. 23 personnes sont blessées à Saint-Martin. Le bilan pourrait être d'autant plus dramatique sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy qu'environ 7.000 personnes avaient refusé de se mettre "à l'abri" selon la ministre française des Outre-Mer, Annick Girardin. Jamais les Antilles françaises n'avait connu un phénomène d'une telle intensité. Suivez notre live

 

- Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi cette acualité avec Imaz Press Réunion -

 

• 15h01 - Le bilan matériel se précise : les deux centrales électriques de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy sont hors services, toutes les écoles sont fermées, le réseau routier est en grande partie détruit, des milliers d'habitations sont à terre

Lire également : "Irma - Les secours s'organisent pour atteindre les îles dévastées"

• 14h45 - Sur sa page Facebook, l'armée néerlandaise publie un diaporama photos montrant la dévastation de la partie néerlandaise de l'île Saint-Martin. Les dégats matériels sont énormes

 

• 13h39 - Le député Thierry Robert apporte "toute sa solidarité" aux populations touchées et note que "le nombre de victimes sera malheureusement très élevé".

• 13h32 - Publiées sur les réseaux sociaux, les premières images de Barduda dévastée par l'ouragan montrent l'étendue des dégâts

 

 

• 13h06 - "En République dominicaine, le gouvernement a ordonné ce jeudi des premières évacuations sur les zones littorales, face à l'avancée de l'ouragan Irma. Néanmoins, l'œil du cyclone ne devrait a priori pas toucher l'île selon l'Office national de météo" écrit libération.fr.

Selon le National Hurricane Center (NHC) américain, Irma devrait ensuite progresser vers Cuba, puis la Floride, qu'il devrait toucher en toute fin de semaine.

• 12h349 - Emmanuel Macron se rendra "dès que possible" dans les zones touchées par Irma, annonce l'Elysée

• 12h34 - "La moitié de la population de Barbuda, qui compte 1 800 habitants, est sans abri et 90% des bâtiments ont été endommagés par l'ouragan", annonce Gaston Browne, Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda. Un mort est à déplorer "Nous avons survolé Barbuda et nous n'avons rien vu d'autre qu'un carnage total. C'est de loin l'une des expériences émotionnelles les plus pénibles que j'ai jamais eues", a-t-il déploré cité par lessentiel.lu.

 

• 12h24 "C'est plus Saint-Martin, c'est fini" : après Irma, les habitants de l'île découvrent l'ampleur des dégâts, titre franceinfotv.fr en publiant une vidéo impressionnante


irma saint-martin

 

• 11h27 - La République Dominicaine est déjà secouée par les premières rafales d'Irma

 

• 11h16 - Irma menace Saint-Domingue et la Floride. Les habitants se préparent au pire. Haïti, pays pauvre parmi les pauvres, "ne se trouve pas sur la trajectoire directe d’Irma. Mais son passage au large des côtes Nord devrait toutefois provoquer de fortes pluies et de violentes rafales de vent qui pourraient entraîner glissements de terrain et inondations" souligne liberation.fr.

 

 

11h12 : Il est possible de suivre l'évolution du phénomène Irma, mais aussi José, dans le bassin des Antilles. La carte intéractive est à visualiser sur www.windy.com

11h06 : "Le bilan "va s'alourdir", prévient le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, sur franceinfo."

• 10h59 - Irma continue sa route en direction de la République Dominicaine. Haïti, ravagé en octobre 2016 par l'Ouragan Matthiew, se prépare elle aussi avec angoisse au passage d'Irma. Les moyens d'intervention et de proteciton de la population sont déclarés insuffisants. Haïti et Cuba sont à leur tour en alerte maximale.

(images : Le Monde)

10h52 - Le bilan provisoire s'alourdit encore : 8 morts et 21 blessés sont dénombrés à Saint-Martin

 

10h40 - L'île a tout de même été secouée.

 

 

10h36 - Si Saint-Martin a été dévastée, Porto-Rico a été quelque peu épargnée par les vents d'Irma. Le phénomène a frôlé les côtes de l'île.

 

 

• 10h33 - Nos confrères d'Outre-mer 1ère partagent des images de Saint-Martin, "un champ de ruines" après le passage d'Irma

 

 

10h23 - Une cellule d'information a été mise en place depuis la préfecture de la Guadeloupe

 

10h20 - "La ministre des Outre-mer Annick Girardin, actuellement en Guadeloupe, affirme qu'une partie de la piste d'un aéroport de Saint-Martin est libérée. Un gros-porteur pourra s'envoler de Guadeloupe et acheminer sur place les premiers secours ainsi que du matériel" selon les informations d'Outre-Mer 1ère

 

 

10h14 - 6 morts sont pour l'heure dénombrés à Saint-Martin. Un décès a également été recensé sur la petite île de Barbuda, ravagée par Irma.

10h07 - La Croix-Rouge française lance un appel aux dons pour venir en aide aux populations sinistrées des Caraïbes (voir par ailleurs)

Les dons peuvent être effectués sur le web : www.croix-rouge.fr ou par chèque à l’attention de Croix-Rouge française "URGENCES CARAIBES" - 75 678, Paris cedex 14

 

10h00 - Le dernier bilan provisoire des victimes aux Antilles se dresse à au moins 7 morts.

 

Les dernières informations de la matinée :

Concernant les six morts à Saint-Martin, le préfet de la Guadeloupe, un département d'Outre mer français voisin, a averti que "le bilan n'est pas définitif. Loin de là". "Nous risquons malheureusement de faire d'autres découvertes", a précisé Eric Maire aux journalistes, soulignant qu'"on estime peut-être à 60%, 70% les habitations détruites à Saint-Martin". Depuis, ce bilan s'établit à 95% des habitations dévastées

Le précédent bilan côté français était d'"au moins deux morts". Le président français Emmanuel Macron a prévenu qu'il fallait s'attendre à "un bilan dur et cruel" et à des "dégâts matériels considérables".

Le bilan pourrait être d'autant plus dramatique sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy qu'environ 7.000 personnes avaient refusé de se mettre "à l'abri" selon la ministre française des Outre-Mer, Annick Girardin. Elle arrive ce mercredi matin en Guadeloupe avec "plus de 168 forces supplémentaires, c'est-à-dire 60 militaires de la sécurité civile, 60 sapeur-pompiers d'Ile-de-France, 18 personnels de la Croix-Rouge, 20 médicaux" annonce radio Caraïbes.

Météo France confirme qu'en passant sur les deux îles Irma a généré des vents soufflant à 300 km/h et atteignant 350 km/h en rafales. Les météorologues ne prévoit aucun affaiblissement du météore pour le moment. Irma se déplace sur des mers chaudes, ce qui renforce constamment sa puisssance

 

La Martinique et la Guadeloupe ont été relativement épargnées par l'ouragan. Un hub logistique va être installé en Guadeloupe.

Irma, ouragan de catégorie 5, devrait frapper les îles Vierges et longer la côte nord de Porto Rico "au cours des prochaines heures", selon le National hurricane center (NHC) américain, avant de progresser vers la République dominicaine, Cuba, puis la Floride, selon les prévisions.

 

- Irma "est d'ores et déjà un ouragan historique" -

Le port et l'aéroport du côté néerlandais de l'île de Saint-Martin ont gravement été touchés par la catastrophe, selon l'agence de presse néerlandaise. Les dégâts sont énormes, à tel point que nous n'arrivons pas encore à les mesurer", a commenté le ministre néerlandais de l'Intérieur Ronald Plasterk, ignorant "s'il y a des blessés ou des morts".

Sur les réseaux sociaux, des photos et vidéos dévoilent l'ampleur des dégâts sur les deux îles, où l'électricité et les télécommunications sont coupées: bateaux transformés en petits bois dans un port, arbres étêtés par des rafales de vent, toitures envolées, voitures immergées dans les rues.

 

 

Un journaliste de Radio Caraïbes International, présent à Saint-Martin et ayant pu joindre sa rédaction par téléphone satellite, a fait état "de véhicules renversés, de bateaux qui ont quitté la mer et se retrouvent au milieu de la route, de toits éventrés". Il a également évoqué des jeunes "en train de piller le centre-ville".

 

 

 

 

 

Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont passées en vigilance grise, qui n'impose plus le confinement de la population mais déconseille les déplacements. Une polémique sur la fragilité des habitations de ces deux îles a commencé

Deux numéros d'informations ont été communiqués au public français. Facebook a activé la fonction "Safety Check" permettant de se signaler en sécurité après un événement dramatique. La Croix-Rouge française a lancé un appel aux dons et envoyé des renforts.

 

 

L'ouragan, qui a contraint l'avion transportant le pape François en Colombie à modifier son plan de vol, avait auparavant touché l'île de Barbuda, injoignable depuis.

 

 

Irma "est d'ores et déjà un ouragan historique" et "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", selon Météo-France. Il est plus puissant qu'Harvey, qui a récemment frappé le Texas et la Louisiane, y faisant au moins 42 morts.

 

 

- Les Keys évacués -

Sur sa route, il passera au cours de la nuit "au nord de Porto Rico", touché par d'intenses pluies et où on comptabilise déjà plus de 700 réfugiés. Le système électrique a cessé de fonctionner par endroits "Nous sommes habitués, en vivant ici, à une saison des ouragans qui dure 6 mois", expliquait Catia Roman, à Porto Rico. "Mais c'est la première fois que nous allons faire l'expérience d'un ouragan de cette catégorie".

 

Le président américain Donald Trump, qui possède une villa à Saint-Martin, a placé les îles Vierges américaines, Porto Rico et la Floride en état d'alerte.

A Cuba, où Irma est attendu "dans les 48 à 72 heures" selon l'état-major de la Défense civile, l'état d'alerte a été déclaré dans les provinces orientales.

A Haïti, les habitants de Cap-Haïtien semblaient apprendre l'arrivée de l'ouragan au gré des conversations. "C'est grâce au bouche-à-oreille qu'on apprend toujours les choses. Nous sommes en bord de mer mais aucune autorité n'est venue nous dire quoi que ce soit", enrageait Josué Rosse, après avoir creusé un tronc d'arbre pour s'en faire une barque.

Le sud de la Floride, lui, se préparait. L'évacuation des Keys, chapelet d'îles dans l'extrême sud de l'Etat, a été ordonnée.

- Les ouragans José et Katia arrivent -

A Miami, de longues files d'attente se sont formées devant les stations-services et les habitants se ruaient dans les supermarchés. Les autorités ont prévenu que les commerçants qui augmenteraient les prix pour profiter de la pénurie seraient poursuivis.

Dans les îles Vierges britanniques, bien décidé à ne pas quitter son île privée de Necker Island, le milliardaire Richard Branson a prévu de se réfugier dans sa cave à vin. "J'imagine qu'il y aura un peu moins de vin dans le cellier quand nous en ressortirons", a plaisanté le Britannique sur Twitter.

D'autant qu'Irma pourrait bien être suivi par José: cette tempête tropicale actuellement au milieu de l'Atlantique a été reclassifiée en ouragan par le NHC, tout comme la tempête Katia. José devrait s'approcher de la catégorie 3 vendredi.

Lire aussi Harvey, Irma, Jose, Katia: la ronde infernale des noms d'ouragans

De l'autre côté du Golfe du Mexique, à 300 km au nord-est de la ville mexicaine de Veracruz, se trouve le désormais ouragan Katia avec des vents de 120 km/h qui devraient eux aussi se renforcer dans les prochaines 48 heures.

"Katia pourrait toucher l'Etat de Veracruz vendredi soir", et impacter près d'un million de personnes, selon le gouvernement de cet Etat du Mexique.

www.ipreunion.com avec l'AFP (mis en ligne jeudi 7 septembre 2017 à 3h - actualisé)

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !