[LIVE] La mairie de Saint-Paul a pris un arrêté d'interdiction :

"Nou't tout dan la mer" - La préfecture met en garde contre la violation de la réglementation


Publié / Actualisé
En vue de la manifestation "Nout tout dan la mer" de ce dimanche 10 septembre 2017 prévue aux Roches Noires (Saint-Gilles les Bains), la préfecture ainsi que le procureur de la République, Eric Tuffery, soulignent dans un communiqué que "sont soumis à l'obligation d'une déclaration préalable tous cortèges, défilés et rassemblements de personnes et, d'une façon générale, toutes manifestations sur la voie publique". L'absence de déclaration d'une manifestation dans les formes légales est constitutive d'un délit passible de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende". Organisé par l'association Océan Prévention Réunion, le rassemblement, appelle les surfeurs, nageurs et pêcheurs à se mettre à l'eau, sur un site interdit à la baignade. Nous publions ci-après le communiqué de la préfecture dans son intégralité.
En vue de la manifestation "Nout tout dan la mer" de ce dimanche 10 septembre 2017 prévue aux Roches Noires (Saint-Gilles les Bains), la préfecture ainsi que le procureur de la République, Eric Tuffery, soulignent dans un communiqué que "sont soumis à l'obligation d'une déclaration préalable tous cortèges, défilés et rassemblements de personnes et, d'une façon générale, toutes manifestations sur la voie publique". L'absence de déclaration d'une manifestation dans les formes légales est constitutive d'un délit passible de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende". Organisé par l'association Océan Prévention Réunion, le rassemblement, appelle les surfeurs, nageurs et pêcheurs à se mettre à l'eau, sur un site interdit à la baignade. Nous publions ci-après le communiqué de la préfecture dans son intégralité.

- Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi l'actualité avec Imaz Press Réunion -

15h19 - La mairie de Saint-Paul a pris un arrêté d'interdiction concernant la manifestation de dimanche.

12h25 - "Lorsqu'à l'étranger, je dis aux gens que la quasi-totalité des plages ouvertes sur l'océan est interdite d'accès, ils ne me croient pas" assure le secrétaire d'OPR. Il termine en mettant en exergue "le caractère inacceptable d'une interdiction (d'accès à la mer - NDLR) préfectorale datant du 26 juillet 2013 et sans cesse renouvelée depuis."

12h20 - Nous arrivons à joindre Jean-François Nativel. Il indique : "Si jamais la manifestation est maintenue, toutes les précautions seront prises pour assurer la sécurité de tous." Il note que ce jour-là, "la mer sera calme, qu'il n'y aura quasiment pas de vagues et que tous les moyens de secours nécessaires seront déployés". Le secrétaire d'OPR souligne que le but de son action est d'attirer l'attention "sur la situation extrêmement grave dans laquelle vit La Réunion."

12h00 - Sursollicité, Jean-François Nativel, secrétaire de l'association Océan Prévention Réunion, est difficile à joindre.

11h45 - La mairie de Saint-Paul "envisage" quant à elle de "prendre un arrêté d'interdiction de ce rassemblement puisque le préfet a attiré (son) attention sur le non-respect de la réglementation de cette manifestation".

À noter qu'avant ce rappel de la préfecture, la mairie de Saint-Paul a prévu une conférence de presse "sur la gestion du risque requin" ce vendredi après-midi.

11h20 - La préfecture n'indique cependant pas si les forces de l'ordre seront présentes lors de ce rassemblement "hors cadre légal" ce dimanche aux Roches Noires.

11h15 - Contactée, la préfecture précise que "par définition, ce rassemblement est interdit puisque l'arrêté préfectoral du 8 février 2017, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques, est toujours en vigueur". Par ailleurs, "il n'y a eu aucune demande d'autorisation de rassemblement de déposée" ajoute la préfecture : "or, on ne peut pas manifester sur la voie publique sans autorisation".

10h45 - "Le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, et le procureur de la République de Saint-Denis, Eric Tuffery, alertent les organisateurs d’une manifestation à Saint-Gilles le 10 septembre 2017 sur les risques graves d’un rassemblement non encadré sur le plan de la sécurité civile et sanitaire ainsi que sur celui de la gestion du public"
.

Lire aussi : ""Nou't tout dan la mer aux Roches Noires" le 10 septembre"


"L’article L211-1 code de la sécurité intérieure dispose que : "sont soumis à l’obligation d’une déclaration préalable tous cortèges, défilés et rassemblements de personnes et, d’une façon générale, toutes manifestations sur la voie publique ". L’absence de déclaration d’une manifestation dans les formes légales est constitutive d’un délit passible de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende. Le préfet et le procureur précisent que la responsabilité des personnes promouvant une manifestation non autorisée peut être recherchée par les autorités judiciaires. Le fait d’exposer autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures est en outre puni de un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende" continuent les services de l'Etat. 


De plus, "le préfet et le procureur rappellent la nécessité de respecter la réglementation en vigueur et invitent l’ensemble des usagers de la mer à respecter les dispositifs de prévention et de surveillance relatifs à la baignade (signalisation "classique" par drapeaux verts, jaunes ou rouge) ou spécifiques au risque requins. Ils rappellent par ailleurs qu’il convient de ne pas se mettre à l’eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse : les différentes mesures prises par les pouvoirs publics ne sauraient éliminer totalement le risque inhérent à la présence connue de requins sur le littoral réunionnais. L’arrêté préfectoral du 8 février 2017, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques, est une des mesures de protection des personnes mises en place dans le dispositif réunionnais de réduction du risque requin au vu de la recrudescence des attaques de requins bouledogue et tigre à La Réunion depuis 2011" termine la préfecture. 


www.ipreunion.com (mis en ligne vendredi 8 septembre 2017 à 11h53 - actualisé)

   

1 Commentaire(s)

Monique la traitre, Posté
IL FAUT RESPECTER LA LOI..