[LIVE/PHOTOS/VIDEO] Il n'y avait plus eu autant de monde depuis la pose des filets en janvier 2014 :

"Nou't tout dans la mer" - Un millier de personnes rassemblées aux Roches Noires


Publié / Actualisé
Ce dimanche 10 septembre 2017, un rassemblement à l'initiative d'Océan Prévention Réunion (OPR) est prévu aux Roches Noires. Les participants sont appelés à se mettre à l'eau "à la nage ou avec une planche". Ils sont plus de 800 à avoir prévenu de leur participation sur l'événement. Sur la plage, ils sont plus d'un millier à s'être déplacés. Ce vendredi, la municipalité de Saint-Paul a néanmoins pris un arrêté visant à interdire la manifestation.
Ce dimanche 10 septembre 2017, un rassemblement à l'initiative d'Océan Prévention Réunion (OPR) est prévu aux Roches Noires. Les participants sont appelés à se mettre à l'eau "à la nage ou avec une planche". Ils sont plus de 800 à avoir prévenu de leur participation sur l'événement. Sur la plage, ils sont plus d'un millier à s'être déplacés. Ce vendredi, la municipalité de Saint-Paul a néanmoins pris un arrêté visant à interdire la manifestation.

 

 

- Ce live est à présent terminé. Merci d'avoir suivi cette actualité sur Imaz Press Réunion -

 

11h31 - Les prises de parole se terminent. Jean-François Nativel remercie tous les participants. Le rassemblement se disperse dans le calme.

 

 

11h30 - Une discrète présence des gendarmes et de la police sur place a été constatée. Aucune intervention n'a eu lieu.

• 11h24 - "Arrêtez de dire que ce ne sont que les zoreils et les blancs qui sont concernés, c'est toute La Réunion qui est concernée" lance un participant, applaudi par la foule. Les prises de parole d'enchaînent sur la plage.

 

 

•  11h15 - Après demi-heure de baignade, le rassemblement touche à sa fin. Jean-François Nativel, initiateur du mouvement, a appeler les usagers à sortir de l'eau. Malgré quelques protestations, la majorité des participants ont rejoint la plage. Quelques planches sont encore visibles tout au bord du rivage.

• 11h08 - En raison d'une mauvaise connexion sur place, notre journaliste a été contrainte de fermer  #FacebookLive. Restez avec nous sur Imaz Press

• 11h00 - Malgré l'interdiction de la municipalité, des centaines d'usagers sont à l'eau ce dimanche matin. Certains d'entre-eux commencent à regagner la plage.

 

Lire aussi : "Nou't tout dan la mer"- La préfecture met en garde contre la violation de la réglementation

 

• 10h58 -  Une surveillance du site est effectuée par drone.

#FacebookLive Une seconde vidéo a été lancée : reprenez le visionnage de la manifestation en direct

• 10h54 - Si le bodyboardeur Julien Lacouture, attaqué par un requin il y a quelques mois, ne se met pas à l'eau, il témoigne son soutien au mouvement.

• 10h49 - #FacebookLive - Certains internautes considèrent la manifestation "dangereuse" en raison de la mise à l'eau de bon nombre de participants malgré le fait que les filets anti-requins soient non-opérationnels.

10h47 - Les usagers à l'eau forment une hola à quelques dizaines de mètres du rivage, depuis leurs planches ou embarcations.

 

 

 

 

Suivez la manifestation en direct grâce à notre Facebook Live

 

10h36 - Enormément de monde sur la plage des Roches Noires

 

 

• 10h27 - Jean-François Nativel de l'association Océan Prévention Réunion et organisateur du rassemblement réclame le retour la à la mer pour les Réunionnais.

 

 

• 10h25 - Des flyers sont distribués aux participants sur la plage. Les personnes qui vuelent entrer dans l'eau sont priées de signer ce formulaire indiquant avoir conscient "qu'il convient de ne pas se mettre à l'eau dans une zone interdite ou signalée  dangereuse"

 

• 10h23 -  Une très forte mobilisation est visible sur le site des Roches Noires. Notre jouraliste fait le point :

 

 

• 10h20 - Une banderole sur laquelle est écrit " Stop au massacre 974" en lettre rouges sanginolantes a été installée.

• 10h16 - Il revient sur la fois où il a été attaqué par un requin, le 18 juin dernier.

 

 

 

Lire aussi : Attaque de requin aux Roches Noires : le bodyboardeur, choqué, est légèrement blessé

 

 

10h12 - Julien Lacouture, bodyboardeur confirmé, explique les raisons de sa présence à ce rassemblement.

 

 

• 10h11 - Ils sont maintenant un millier de participants rassemblés sur la plage des Roches Noires

• 10h05 - Le rassemblement compte environ 600 personnes pour le moment. Les pratiquants de la mer ont déployé zodiacs, paddles, bateaux et jet-ski dans l'eau des Roches Noires. Des plongeurs sont également présents.

Une large partie de la foule est assise sur la plage. La situation est semblable à celle d'avant la crise requin (2011) pendant laquelle la plage des Roches Noires était très fréquentée, serviettes de bains et parasols en moins.

09h48 - Quelques bateaux sont d'ores et déjà à l'eau, comme le constate notre journaliste sur place. Le panneau précisant que les filets anti-requins sont non-opérationnels sur le site est bien visible. Les drapeaux rouges interdisant les activités nautiques et la baignade sont hissés, tout comme la flamme orange "requins".

09h47 - La foule commence à se rassembler sur la plage des Roches Noires, à Saint-Gilles les Bains. Beaucoup de familles, de jeunes et d'enfants sont présents à la manifestation organisée par l'association Océan Prévention Réunion (OPR). Rassemblés au niveau du porte de secours des maîtres-nageurs sauveteurs (MNS), plusieurs participants arborent leur planche de surf ou de bodyboard. Il est pour l'heure difficile d'estimer le nombre de personnes présentes. L'heure de rendez-vous a été fixée à 10h00.

 

- Imaz Press suit cette manifestation en direct -

 

- Un rassemblement impulsé par OPR - 

"Venez le plus nombreux possible... tout le monde entre dans l'océan et nous assurons nous-mêmes la sécurité avec les pêcheurs puisque l'État est impotent, et n'assure pas son rôle !!!
NON, la vie d'un poisson ne vaut pas plus que celle d'un Réunionnais !
" clamait l'association Océan Prévention Réunion sur son événement Facebook. Plus de 800 personnes ont indiqué qu'elles y participaient. Sauf que, bémol : la municipalité a pris un arrêté pour interdire la manifestation. "Nous voulons travailler dans le dialogue et la concertation, je suis garant de la paix civile" a indiqué Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul.

Quelques heures plus tôt, la préfecture et le procureur ont rappelé les risques encourus par les organisateurs de la manifestation. Mettant en garde contre la violation de la réglementation, le communiqué préfectoral a rappelé "qu'il convient de ne pas se mettre à l'eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse" et que "le fait d'exposer autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures est en outre puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende". La préfecture n'a cependant pas indiqué si des forces de l'ordre seront présentes sur le site des Roches Noires ce dimanche.

mp/mb/rb/jm/www.ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Domnin, Posté
C'est vrai, la vie d'un humain vaut plus que celle d'un poisson. Raison de plus pour ne pas la risquer au milieu des requins.
Jaures, Posté
MR LE PREFET OU EST VOTRE AUTORITER ?FAITES RESPECTER LA LOI...
Palaèksa, Posté
Une longue page en live et bourrée de vidéos pour un non-évènement total, bravo !

La seule chose qui rendrait cette farce intéressante serait l'inculpation des organisateurs pour mise en danger de la vie d'autrui. A supposer que le préfet et le procureur cessent de jacasser et passent pour une fois aux actes comme leur fonction devrait les y contraindre.
Jose, Posté
Ah le peuple Français, le moins discipliné du monde, et le plus grande gueule. Quand vous vous serez fait béqueter, ne venez pas vous plaindre !
CHABAN , Posté
Alors les amendes ? Applications de la loi ?
SITARANE, Posté
1000 sur 800 000 habitants, effectivement, une sacrée mobilisation !!!!!!!!!!! 98% de GDF ..............
Monique la traitre, Posté
IL FAUT VERBALISER ET FAIRE RESPECTER LA LOI UN POINT C TOUT.IL DE PREND POUR QUI C MR NATIVEL IL L E VERBALISER EN PREMIER....