[SAINT-DENIS] Sens de circulation - Un comité de suivi entre la mairie et les commerçants :

La décision du maire annoncée ce mercredi


Publié / Actualisé
Les représentants du collectif Saint-Denis en colère participaient ce mardi 12 septembre 2017 en fin de journée à un comité de suivi à la mairie de la ville. Objectif : savoir si leur proposition, instruite par les services communaux, s'avère une solution viable ou non. Suite à la réunion organisée ce lundi soir, ils proposaient la réouverture de la circulation aux voitures dans le sens montant des rues Félix-Guyon et Maréchal-Leclerc. (Photo d'archives)
Les représentants du collectif Saint-Denis en colère participaient ce mardi 12 septembre 2017 en fin de journée à un comité de suivi à la mairie de la ville. Objectif : savoir si leur proposition, instruite par les services communaux, s'avère une solution viable ou non. Suite à la réunion organisée ce lundi soir, ils proposaient la réouverture de la circulation aux voitures dans le sens montant des rues Félix-Guyon et Maréchal-Leclerc. (Photo d'archives)


Gilbert Annette, s’engageait à prendre une décision définitive ce mercredi 13 septembre pour une mise en exécution avant la fin de la semaine. "Les deux solutions proposées par la mairie ne nous conviennent pas. Nous insistons fortement pour la solution que nous avons proposée. Le maire doit nous donner une réponse ce mercredi dans le courant de la matinée", annonce à la fin de la réunion, Sophie Repiquet, porte-parole de Saint-Denis en colère. Les discussions duraient plus de 2 h 30.

La ville réagissait, elle, par l'intermédiaire de ses services via un communiqué envoyé aux rédactions ce mardi en début de soirée.

Lire aussi : Dialogue et co-construction pour des solutions concrètes et durables

Lire aussi : Le mouvement des commerçants suspendu : la décision du maire attendue ce mercredi

Pour rappel, certains commerçants dionysiens affirment observer un chiffre d’affaires en baisse depuis la mise en application des nouveaux sens de circulation dans les rues du chef-lieu. L’édile annonçait, lui, la création d’un comité de suivi afin d’évaluer les conséquences de ce changement durant deux mois. Mécontents, les professionnels et riverains menaient depuis plusieurs actions.

Lire aussi : Des commerçants descendent dans la rue le 11 septembre

Lire aussi : Saint-Denis - L'arrêté modifiant la circulation "ne serait pas applicable"
 

   

1 Commentaire(s)

KUNTA KINTé, Posté
annette gilbert disait , il décide seul !
Donnons lui le vrai RV à mars 2020