MENU

[LIVE-PHOTOS/AUDIO/VIDEO] Sept listes étaient en lice pour quatre sièges :

Sénatoriales - 1299 sur 1340 grands électeurs réunionnais se sont déplacés


Posté par
Ce dimanche 24 septembre 2017, les grands électeurs sont appelés aux urnes dans le cadre des sénatoriales. À La Réunion, sept listes sont en lice pour quatre sièges. Les résultats devraient être connus vers 17h30. Suivez cette journée d'élection en live.
Ce dimanche 24 septembre 2017, les grands électeurs sont appelés aux urnes dans le cadre des sénatoriales. À La Réunion, sept listes sont en lice pour quatre sièges. Les résultats devraient être connus vers 17h30. Suivez cette journée d'élection en live.

- Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi l'actualité avec Imaz Press Réunion -

17h34 - Ci-dessous le nombre de suffrages obtenu par chacune des listes candidates.

17h31 - "On remercie l'ensemble des électeurs qui nous ont fait confiance" salue Nassimah Dindar. Ses premiers mots à écouter ci-dessous.

17h03 - Les quatre nouveaux sénateurs de La Réunion sont maintenant connus. Il s'agit de Nassimah Dindar, Jean-Louis Lagourgue, Viviane Malet, tous les trois de la liste de l'union de la droite, "L'Entente Républicaine" et Michel Dennemont, tête de liste de la "coalition réunionnais" LPA-PS.

16h52 - La proclamation officielle des résultats est imminente. Suivez les événements en direct avec notre journaliste sur place.

16h20 - Le quatrième siège se jouerait à quelques dizaines de voix entre le quatrième nom de la liste de l'Entente républicaine, soit le sénateur sortant Michel Fontaine ainsi que Michel Dennemont, la tête de liste de la coalition réunionnaise LPA-PS.

16h17 - "On va attendre la proclamation des résultats mais les choses sont bien engagées. C'est pas définitif !" souligne Jean-Louis Lagourgue, qui devrait hériter d'un siège au Palais Bourbon.

16h14 - Dans les salons de la préfecture, c'est déjà l'heure des embrassades et des félicitations ! Car il est désormais quasiment établi qu'au moins trois des membres de la liste de Nassimah Dindar, "L'Entente républicaine", devraient être élus, soit Nassimah Dindar, Jean-Louis Lagourgue et Viviane Malet. Le quatrième sénateur devrait ensuite vraisemblablement être Michel Dennemont, tête de liste de la coalition réunionnaise LPA-PS.

16h07 - Le dépouillement est terminé dans l'un des quatre bureaux de vote. La tendance vers les listes de Nassimah Dindar et de Michel Dennemont semble se confirmer. L'union de la droite pourrait hériter de trois sièges au Sénat.

Les résultats devraient être proclamés sur les marches de la préfecture, peut-être un peu avant 17 heures et probablement sous la pluie ! Le soleil de ce matin a laissé peu à peu la place à un temps grisâtre dans la journée.

15h45 - Dans chacune des premières centaines des 4 bureaux, c'est toujours la liste conduite par Nassimah Dindar qui arrive en tête. Vient ensuite celle de l'union entre le LPA et une partie du PS, conduite par Michel Dennemont. Suivent ensuite plutôt loin derrière la liste de Wilfrid Bertile et celle de Brigitte Hoareau. La liste de Jean-Philippe Desby, "Nous sommes Réunionnais" hérite encore d'un score anecdotique. Si le dépouillement devait s'arrêter maintenant, la liste de l'union de la droite aurait trois élus et le quatrième sénateur de La Réunion serait Michel Dennemont.

15h35 - Si le dépouillement s'était arrêté maintenant, la liste de l'union de la droite conduite par Nassimah Dindar aurait pu hériter de trois sièges. Il est néanmoins encore loin d'être terminé ! Les grands électeurs, rassemblés dans les salons de la préfecture discutent entre eux : les présidents des bureaux de vote les rappellent à l'ordre, on ne s'entend plus compter dans cette agitation.

15h25 - Les urnes sont ouvertes. Les derniers comptages sont en cours. L'ensemble des membres du bureau de vote signe les différents procés-verbaux.

 

15h24 - Le dépouillement se poursuit.

 

15h14 - Les opérations de dépouillement sont en cours dans les quatre bureaux de vote de la préfecture. Les enveloppes sont rangées par paquet de 19. Le comptage des voix va commencer dans quelques minutes.

 

15h04 - Le vote est terminé. Les bureaux sont fermés et le dépouillement va maintenant pouvoir commencer. L'opération étant publique, les électeurs sont invités à entrer dans les salons de la préfecture pour y assister.

 

11h37 - Chaleur et attente ne font pas bon ménage : les malaises s'enchaînent dans la file des grands électeurs.

11h18 - Ça aussi, vous ne le saviez peut-être pas : le vote est obligatoire pour les grands électeurs. Ceux qui ne viennent pas sans raison valable sont passibles d'une contravention de 100 euros. "On devrait faire pareil pour tous les électeurs dans toutes les élections" estime un grand électeur d'une commune du nord.

11h11 - Vous ne le saviez peut-être pas : pour leurs déplacements jusqu'à la préfecture, les grands électeurs reçoivent 45 euros pour leur frais d'essence et de repas. La somme est la même que l'on vienne de Saint-Denis ou de Cilaos, de la Possession ou d'Hell-Bourg.

10h59 - Une manière comme une autre de faire passer le temps, les grands électeurs se lancent dans les pronostics. "Deux élus pour la droite, un pour Dennemont et un pour Bertile" prédit un Dionysien. "Trois pour la droite et pour dennemont" lance de son côté un élu du sud. "Les quatre pour la droite ?" se hasarde un électeur du nord sous les rires et les "ou lé fou" de certains de ces collègues.

10h53 - "Quand on est en politique, on ne prend pas sa retraite. Nous pensons vraiment avoir toutes nos chances" affirme Wilfrid Bertile, tête de liste de l'alliance PLR-Progrès-MCR.

 

10h41 - Une très longue file d'attente s'est formée. Les électeurs sont venus monter en masse attendent debout, au soleil : une femme d'une quarantaine d'années a fait un malaise et a été emmenée à l'intérieur. Notre journaliste sur place a remonté la file qui part depuis l'entrée de la préfecture.

 

10h24 - Michel Dennemont, maire des Avirons et tête de liste de l'union entre le LPA et une partie du PS se dit serein à son arrivée à la préfecture.

 

10h14 - "Je vais voter, je vais accomplir mon devoir, c'est une élection particulière" estime Nassimah Dindar. Après les formalités concernant son identité, elle se dirige vers les bureaux de vote. Comme à chacune de ses sorties, la présidente du Conseil Départemental est accompagnée d'une nuée de personnes autour d'elle. À la question de savoir si cela ne va pas lui manquer si elle est élue à un poste de sénatrice, elle répond : "Je suis plus une femme de proximité. Si je suis élue, je vais m'attacher à garder cette proximité, cela me manquerait trop."

 

10h03 - Nassimah Dindar, tête de liste de l'union de la droite et présidente du Conseil Départemental est arrivée. Elle se prépare à aller voter en même temps que Michel Fontaine, qui se trouve sur cette même liste. "Qu'importent les titres, c'est l'engagement qui est le plus important" juge la candidate.

 

09h54 - Michel Vergoz, sénateur sortant et maire de Sainte-Rose n'est pas candidat à sa succession. "Je me garderais bien de faire tout pronostic, mais compte tenu des élections municipales de 2014, l'objectivité pousse à dire que la droite part avec un gros avantage" estime t-il.

 

09h47 - Des embouteillages se sont formés au rez de chaussée et dans les salons de prefecture, constate notre journaliste sur place. Certains grands électeurs ont du mal à trouver leur bureau de vote. Les agents du service élections se chargent de les guider.

09h38 - Brigitte Hoareau, qui représente la République en marche à La Réunion est la première tête d'affiche à venir glisser son bulletin. "Les Français sont en attente de ce besoin de réforme, il y aura des choses difficiles, tout le monde devra faire des efforts" estime la candidate.

 

Nassimah Dindar, qui conduit la liste de l'union de la droite, est attendue vers 10 heures.

09h28 - Jean-Claude Lacouture, maire de l'Étang-Salé, joue également le rôle d'assesseur ce dimanche. Les grands électeurs sont plutôt disciplinés, à l'heure et surtout peu enclins à l'abstention. Le président d'un des bureaux de vote indique qu'une quinzaine de personnes a déjà glissé son bulletin dans l'urne ce matin.

 

09h05 - Ça y est, les portes de la préfecture se sont ouvertes pour laisse entrer un premier flux de grands électeurs. Et ce sont des élus du sud qui ouvrent le bal. Les opérations de vote vont pouvoir démarrer.

 

9h00 - En plus des députés, des conseillers régionaux, départementaux et municipaux, font également partie des grands électeurs les délégués élus par les conseils municipaux des villes de plus de 30000 habitants.

Lire aussi - Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les sénatoriales

8h57 - Sur la pelouse devant le bâtiment préfectoral, les électeurs se saluent, discutent et lancent des blagues... d'élus. Du style "allez aujourd'hui, on ne bourre pas les urnes !". 

8h45 - Les portes de la préfecture ne sont pas encore ouvertes. Sont déjà présents dans les jardins plusieurs personnes dont le sénateur-maire Michel Fontaine. Les opérations de vote devraient débuter à 9 heures.

 

- Pour rappel -

À La Réunion comme partout en France, les grands électeurs (députés, conseillers régionaux, départementaux, municipaux) sont appelés aux urnes ce dimanche 24 septembre 2017. Sur l'île, sept candidatures sont en lice pour l'un des quatre sièges mis en jeu. Les résultats devraient être proclamés à 17h30 .

   

1 Commentaire(s)

Phil, Posté
je pense vraiment que cet article ne sert à rien !!! on s'en fout ! et tous ces grands Guignols me dégoutent !