11 permis retirés ce week-end par les gendarmes :

Alcoolisé, un jeune homme circulait à 160 km/h à St-Benoît


Publié / Actualisé
Durant ce week-end du 22 au 24 septembre 2017, les gendarmes ont constaté 197 infractions. Ils ont procédé à 11 retraits immédiats du permis de conduire. Un jeune homme de 23 ans a notamment été intercepté à 160 km/h sur la RN2 de Saint-Benoît. Il était sous l'emprise d'un état alcoolique. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie.
Durant ce week-end du 22 au 24 septembre 2017, les gendarmes ont constaté 197 infractions. Ils ont procédé à 11 retraits immédiats du permis de conduire. Un jeune homme de 23 ans a notamment été intercepté à 160 km/h sur la RN2 de Saint-Benoît. Il était sous l'emprise d'un état alcoolique. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie.

Les motocyclistes de l'escadron départemental de sécurité routière ont poursuivi ce week-end les contrôles destinés à rendre plus sûres  les routes réunionnaises.

Plusieurs services ont ciblé les conduites sous l'emprise de l'alcool et les excès de vitesse.

Ainsi, aux abords des établissements festifs de Saint-Gilles, tôt ce dimanche matin, 10 motocyclistes des brigades de Saint-Paul et de la Rivière Saint-Louis ont procédé au contrôle de l'alcoolémie sur plus 200  usagers. Rien que sur cette zone, 14 infractions ont été relevées dont 5 délits entraînant la rétention immédiate du permis de conduire. Parmi les contraventions, deux jeunes conducteurs en permis probatoire.

Sur l'ensemble du WE, se sont donc 28 alcoolémies dont 10 délits qui ont été constatées par les gendarmes sur plus 450 véhicules contrôlés. En marge de ces contrôles ciblés sur l'alcoolisation des usagers, 3 conducteurs circulaient en violation d'une restriction au droit de conduire.

Au total, se sont 197 infractions qui ont été relevées dont 161 infractions génératrices d'accident (vitesses, priorité, TPH, ceintures) : elles ont entraîné les rétentions immédiates de 11 permis de conduire.

Parmi celles-ci, des faits particulièrement hors du commun :

- Un jeune conducteur d'une motocyclette (Jeune permis) contrôlé à plus de 40 km/h d'excès de vitesse (relevée 150 Kms/H, retenue 142 kms/H pour 100 kms/h autorisés) au niveau de l'Étang-Salé.

- Un autre automobiliste controlé en excès de plus de 40 km/h au niveau de Saint-Paul.

La triste palme de l'inconscience revient à ce jeune homme de 23 ans qui circulait ce soir au volant de sa 306 sur la RN 2 sans avoir remarqué la présence des motocyclistes de la BMO de Saint-Benoît derrière lui. Pendant plusieurs kilomètres, les gendarmes ont relevé une vitesse variant de 150 à 160 km/h pour 110, motivant l'interception de l'usager qui a eu un peu de mal à comprendre les signaux des motards. Et pour cause, intercepté à hauteur de Bras-Panon, son taux d'alcoolémie affichait 1,24 mg/litre d'air expiré. Interrogé par les gendarmes, il a expliqué qu'il venait de fêter un anniversaire en famille. Le mis en cause fait l'objet d'une rétention immédiate de son permis de conduire et devra répondre des faits de vitesse excessive et conduite sous l'emprise de l'alcool devant l'autorité judiciaire.

Ces excès outranciers alimentent les anecdotes hélas trop nombreuses en matière d'alcool au volant. D'ailleurs, le bilan des interventions routières réalisé par les gendarmes des brigades territoriales ou des unités mobiles au cours des deux  nuits écoulées, met aussi ce constat en exergue. Sur 19 engagements nocturnes, 9 ont concerné des accidents avec alcoolémie positive, heureusement sans conséquences corporelles graves. A noter aussi ce comportement intolérable d'un automobiliste qui a emprunté la RN1 à contre-sens au niveau de Saint-Louis (vers Saint-Pierre) dans la nuit de vendredi à samedi, occasionnant un accident matériel avant de prendre la fuite. Ce dernier est en cours d'identification.

Les gendarmes réitèrent les appels à la sobriété des usagers .  La route n'est pas un terrain de jeu, mais une aire de partage et de respect mutuel de toutes les catégories d'usagers.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !