NRL - Fin de la réunion entre les syndicats et le groupement (actualisé) :

Vers une fin de conflit - La prime de 255 euros versée tous les mois


Publié / Actualisé
Une centaine d'ouvriers de la Nouvelle route du littoral (NRL) entrait de nouveau en grève ce mercredi matin 27 septembre 2017 au niveau du chantier, du côté de Saint-Denis, dans le secteur de la Caserne Lambert. Ils contestaient les termes de l'accord acté le 14 septembre dernier. La direction du groupement NRL proposait en effet une prime de phasage. "Il y a la grève car ce qui écrit dans le protocole n'est pas ce qui a été discuté. Nous n'avons jamais parlé de prime de phasage. Il y a eu une incompréhension. La CFDT a signé l'accord, pas la CGTR", assurait Raymond Payet, trésorier de la CGTR. Une nouvelle réunion de négociation se tenait ce mercredi après-midi à 14 heures entre les deux syndicats et la direction. Et finalement la prime de 255 euros bruts sera versée mensuellement. Comme le confirme Jacky Balmine, secrétaire général CGTR BTP. (Photo d'archives)
Une centaine d'ouvriers de la Nouvelle route du littoral (NRL) entrait de nouveau en grève ce mercredi matin 27 septembre 2017 au niveau du chantier, du côté de Saint-Denis, dans le secteur de la Caserne Lambert. Ils contestaient les termes de l'accord acté le 14 septembre dernier. La direction du groupement NRL proposait en effet une prime de phasage. "Il y a la grève car ce qui écrit dans le protocole n'est pas ce qui a été discuté. Nous n'avons jamais parlé de prime de phasage. Il y a eu une incompréhension. La CFDT a signé l'accord, pas la CGTR", assurait Raymond Payet, trésorier de la CGTR. Une nouvelle réunion de négociation se tenait ce mercredi après-midi à 14 heures entre les deux syndicats et la direction. Et finalement la prime de 255 euros bruts sera versée mensuellement. Comme le confirme Jacky Balmine, secrétaire général CGTR BTP. (Photo d'archives)

 

"L'engagement a été pris sur la prime de chantier avec 255 euros tous les mois. Si jamais il y a un accident ou un problème de pollution, les ouvriers toucheront au minimum 180 euros par mois. Pour moi la grève est finie", explique-t-il.

Raymond Payet indique, lui, que : "La direction du groupement viendra expliquer cette prime de phasage ce jeudi matin aux ouvriers." Lors des discussions, il était question d'une prime de 255 euros bruts, diminuée de 55 € en cas d'accident et de 20 € si les ouvriers laissaient traîner des détritus sur les chantiers.

Lire aussi : Grève sur le chantier de la NRL - Vers une sortie de crise

"Si nous n'atteignons pas les phasages, il n'y a pas de prime de 280 €.  Si nous les atteignons, nous l'aurons. Nous n'avalerons pas une couleuvre pareille. Nous devions nous revoir avec la CFDT avant la signature de l'accord mais elle l'a déjà signé. Les salariés ne sont pas d'accord. Le chantier digue 1 est bloqué au niveau du Barachois. Il y a plus d'une centaine de grévistes. Nous allons aussi aller voir les ouvriers de la Grande Chaloupe", ajoutait-il ce mercredi matin.

Pour rappel, un mouvement social se déroulait sur la NRL le lundi 11 septembre. Une partie du chantier était à l'arrêt.

Lire aussi Une partie du chantier de la NRL à l'arrêt

ts/www.ipreunion.com

 

   

1 Commentaire(s)

Jean, Posté
elle coute de plus en plus chère , cette nouvelle route