MENU

Le procès de Patrice Nirlo devant la Cour d'assises reporté (actualisé) :

71 millions d'euros réclamés à l'ex-pompier


Posté par
Le procès sur les intérêts civils des incendies du Maïdo de 2010 et 2011, provoqués par Patrice Nirlo, devait s'ouvrir ce lundi après-midi 2 octobre 2017 devant la Cour d'assises de Saint-Denis mais l'audience a été reportée en l'absence d'un avocat des parties civiles qui n'a pu se rendre à temps dans l'île. Le procès est renvoyé au 20 novembre afin de fixer une nouvelle date en début d'année 2018. Le 22 février dernier, l'ex-caporal chef des Pompiers était condamné à douze ans de réclusion criminelle. La cour devait cette fois-ci analyser le volet financier de l'affaire.
Le procès sur les intérêts civils des incendies du Maïdo de 2010 et 2011, provoqués par Patrice Nirlo, devait s'ouvrir ce lundi après-midi 2 octobre 2017 devant la Cour d'assises de Saint-Denis mais l'audience a été reportée en l'absence d'un avocat des parties civiles qui n'a pu se rendre à temps dans l'île. Le procès est renvoyé au 20 novembre afin de fixer une nouvelle date en début d'année 2018. Le 22 février dernier, l'ex-caporal chef des Pompiers était condamné à douze ans de réclusion criminelle. La cour devait cette fois-ci analyser le volet financier de l'affaire.

 

Les différentes parties civiles lui réclament en effet 71 millions d’euros. L’ONF en demande 28 millions. Le conseil départemental 30, le Service départemental d’incendie de secours 11, le Parc national 2 et des agriculteurs 500 000.

Lire aussi : La peine de Patrice Nirlo confirmée : il écope de 12 ans de réclusion criminelle

Les avocats tenteront de justifier le montant de ces différentes sommes. Le bâtonnier Georges-André Hoarau défendr Patrice Nirlo. L’ancien soldat du feu ne pouvant probablement jamais payer ces 71 millions d’euros, la commission d’indemnisation des victimes d’infractions devrait se substituer à lui. Quand le jugement sera prononcé, il devrait être mis en délibéré.

Lire aussi : Incendies du Maïdo : les aveux du caporal des pompiers

Pour rappel, Patrice Nirlo déclenchait cinq incendies majeurs dont deux au Maïdo il y a six et sept ans. Ce sinistre ravageait près de 3500 hectares de faune et de flore protégées. Un désastre écologique à jamais gravé dans la mémoire collective de l'île.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !