Il a gagné trois fois la Diagonale des Fous :

John Muir Trail : François D'Haene s'attaque à l'Amérique


Publié / Actualisé
François D'Haene, remportait le 2 septembre dernier l'Ultra Trail du Mont Blanc (171km). Le vigneron, triple vainqueur de la Diagonale des fous (263km), est en Californie depuis ce jeudi 5 octobre afin de découvrir le John Muir Trail, sentier de randonnée de 359 kilomètres et d'un dénivelé positif de 14.630 mètres. Il va tenter le 14 octobre prochain battre le record de la traversée, détenu depuis 2014 par l'Américain Leor Pantilat en 3 jours, 7 heures et 36 minutes. Le parcours dans la Sierra Nevada part de Whithney Portal et arrive à Happy Isles. (Photos : www.ipreunion.com/rb et Damien Rosso www.droz-photo.com)
François D'Haene, remportait le 2 septembre dernier l'Ultra Trail du Mont Blanc (171km). Le vigneron, triple vainqueur de la Diagonale des fous (263km), est en Californie depuis ce jeudi 5 octobre afin de découvrir le John Muir Trail, sentier de randonnée de 359 kilomètres et d'un dénivelé positif de 14.630 mètres. Il va tenter le 14 octobre prochain battre le record de la traversée, détenu depuis 2014 par l'Américain Leor Pantilat en 3 jours, 7 heures et 36 minutes. Le parcours dans la Sierra Nevada part de Whithney Portal et arrive à Happy Isles. (Photos : www.ipreunion.com/rb et Damien Rosso www.droz-photo.com)

 

Une envie de quelque chose de différent

Cette année, après la Pierra Menta qui a clôturé sa saison hivernale de ski alpinisme,
François D'Haene a rapidement enchaîné des trails et remporté le 115 km du Madeira
Island Ultra Trail, le 110 km Salomon Gore-Tex Maxi-Race, le 61 km du trail Verbier Saint-Bernard avant de se concentrer sur l'Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB).

"Je savais qu’après toutes ces courses, j’aurais envie d’évasion, de liberté, de découverte et de quelque chose de différent d’un trail où le dossard est partagé avec beaucoup de monde. Une opportunité aussi de vivre une aventure avec mes amis proches, qui vont m’accompagner chacun à leur tour, à la fois pour la sécurité mais aussi pour vivre ensemble quelque chose de fort. Je ressens également le besoin de chercher de nouvelles sensations, de repousser ou trouver d’autres limites. L'occasion de me tester peut-être pour de futurs projets, voir comment va réagir mon corps sur un effort de plus de 300 km et d’environ 80 heures. C’est pour ces raisons, que depuis plusieurs années, j’essaye tous les ans de monter un projet différent. Après le trip montagne en Équateur et le GR 20, je mets le cap sur le John Muir Trail." commente le multiple champion.

Pour rappel, François D'Haene est le seul à avoir réalisé un triplé sur la Diagonale des fous, dans le cadre du Grand Raid (2013, 2014 et 2016), succédant à l'Espagnol Kilian Jornet, détenteur de deux victoires sur la même course.

Départ obligatoire le 14 octobre

Ce projet traverse six parcs nationaux et le règlement est assez strict. François D'Haene et
son équipe ont du réserver un permis plus de 6 mois à l’avance pour obtenir le droit de
courir. "Le départ se fera obligatoirement le 14 octobre sans décalage possible en
fonction de la météo. C'est le règlement local, il fait partie des codes et règles du jeu que
je tiens vraiment à respecter par rapport aux coureurs américains qui font fréquemment
ce genre de record seul en nature qu’ils appellent FKT : Fastest Known Time." ajoute-t-il.

"Il va falloir bien m’adapter, écouter mon corps et mes amis."

François D'Haene, team Salomon France Élite, après l'UTMB, a vendangé son vignoble
dans le Beaujolais et repris l'entraînement à la mi-septembre avec quelques sorties en
montagne pour s'acclimater à l’altitude et au froid prévus dès le départ sur le mont
Withney, 4.421 mètres d'altitude et garder de la fraîcheur car l’intensité sur le John Muir
Trail sera moins élevée que sur un ultra. C'est surtout avec la fatigue et la motivation qu’il
va devoir composer. Le parcours peut se résumer à dix longues ascensions entrecoupées
d'autant de descentes pentues. François D'Haene, ne sait pas encore s'il va s'offrir quelques
poses.

"Découvrir au fur et à mesure mes besoins, en sommeil, en alimentation et autres,
va être amusant et me motive. Il va falloir bien m’adapter, écouter mon corps et mes amis
qui seront autour de moi pour éventuellement me conseiller, car pendant 80 heures de
course je ne sais pas si je vais être lucide dans tous mes choix ! ."

"Cinq copains vont m'entourer"

La logistique s'est progressivement mise en place. "Avec mon équipe, qui m'a déjà
accompagné sur le GR20 on forme un noyau soudé et nous voulons quelque chose de
simple et naturel avec beaucoup de liberté et de maîtrise de nos choix. Je serai entouré de
cinq copains qui se sont entraînés à fond et m'accompagneront à tour de rôle. Présents
également afin de mieux partager cette aventure qui promet d’être épique, le photographe
Damien Rosso qui me suit depuis de nombreuses années et le cinéaste Nicolas Favre. On a
loué un camping car pour se promener le long du parcours. Il nous reste à digérer le
voyage, repérer les lieux et terminer notre préparation."

Lire aussi : Grand Raid - François D'Haene signe un triplé magistral

 

François D'Haene en bref

François D'Haene, 31 ans, kinésithérapeute de formation, vigneron depuis 2012 au
domaine du Germain à Saint-Julien, marié à Carline. Le couple a deux enfants : Sarah et
Siméon. Vainqueur 2012, 2014 et 2017 de l'UTMB, de la Diagonale des Fous 2013, 2014
et 2016 et de l'Ultra Trail World Tour 2014 il a établi en 2016 un nouveau record sur la
traversée du GR20.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !