Représailles et déchirements (actualisé) :

La (très) grosse colère de Didier Robert


Publié / Actualisé
Didier Robert, président du conseil régional ne serait pas content, mais alors pas du tout. "Il est absolument hors de question que Nassimah Dindar soit nommée rapporteur de la commission outre-mer au sein de la commission des affaires sociales du Sénat" aurait-il intimé ce jeudi 5 octobre 2017 à son parti (Les Républicains - LR) au niveau national.
Didier Robert, président du conseil régional ne serait pas content, mais alors pas du tout. "Il est absolument hors de question que Nassimah Dindar soit nommée rapporteur de la commission outre-mer au sein de la commission des affaires sociales du Sénat" aurait-il intimé ce jeudi 5 octobre 2017 à son parti (Les Républicains - LR) au niveau national.

 

La colère présidentielle, dit-on dans l'entourage du président, se serait déclenchée immédiatement après que l'attribution du poste ait fait l'objet d'une discussion entre Nassimah Dindar (UDI) et Alain Milon, le président LR de la commission des affaires sociales.

Didier Robert aurait demandé que la fonction de rapporteur soit attribué à la sénatrice sudiste Viviane Mallet (LR).

Le psychodrame a jeté le trouble et intrigué le groupe LR au sénat. Alain Milon et même Bruno Retailleau, le président de groupe, ont essayé de comprendre ce qui a pu déclencher une telle colère de la part de Didier Robert.

Il n'est pas certain qu'ils y soient parvenus.

C'est que l'affaire semble être basée sur tout… sauf sur une vision politique…. au sens noble du terme

On le sait, malgré une union de façade présentée aux grands électeurs pour les sénatoriales avec un message  "d'unité et de cohérence", le grand amour 'a jamais présidé aux relations entre d'une part Didier Robert et d'autre part Nassimah Dindar et Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et président des Républicains à La Réunion, d'autre part.

Les tensions sont régulières et le dernier ralé poussé en date a eu lieu avant les sénatoriales. Car La liste qui été présentée "était tout sauf celle que voulait le président de Région" ne cache-t-on pas de source proche de la Région. "Didier Robert ne voulait pas de Nassimah Dindar sur la liste et encore moins en tête de liste" ajoute-t-on de même source.


- "Il n'a pas pu faire autrement que d'accepter" -

Le président de Région aurait finalement été obligé d'accepter cette liste forte du soutien de Michel Fontaine. "Il en a été affecté, mais il n'a pas pu faire autrement que d'accepter, une majorité d'élus s'était prononcé en faveur d'une liste menée par la présidente du Département" dit-on dans son entourage.

Une décision majoritaire qui a porté ses fruits puisque trois sièges sur quatre ont été remportés aux sénatoriales par la liste de Droite. "Cette belle réussite prouve aussi que résister aux exigences de la pyramide inversée était un bon choix" analyse une source proche de la majorité régionale.

Le président de Région a ensuite cru pouvoir redorer son blason et montrer qu'il dominait encore la droite locale en imposant la candidature de Jean-Claude Lacouture, maire et conseiller départemental de l'Etang Salé, pour le poste de président du Département. La présidence de cette collectivité gérant 1,56 milliard d’euros de budget dont avec une bonne part consacrée au social, est laissé vacant par Nassimah Dindar pour cause de cumul de mandat.

Mais Didier Robert serait de nouveau en passe de se retrouver en position de faiblesse.

Car ni Nassimah Dindar ni Michel Fontaine ne sont particulièrement séduits par la candidature de Jean-Claude Lacouture. Leurs préférences respectives iraient plutôt vers Cyrille Melchior, premier vice-président du Département, et Patrick Malet, conseiller départemental de Saint-Louis.

Les tractations vont bon train, dans un climat pas vraiment de franche camaraderie. Entre autre gros point de friction, la nomination par la présidente du Département de Julien Hoarau, ancien attaché parlementaire de Michel Fontaine au poste de directeur de Cabinet.

Lire aussi : Cris et chuchotements, espoirs déçus et rêves envolés...

- Magistral camouflet -

Le président de Région, dit-on dans son entourage, voyait à ce poste une personnalité issue de son tout premier cercle de proches "histoire d'avoir un œil permanent sur les discussions en cours pour le fauteuil de président" et de peser en faveur de la candidature de Jean-Claude Lacouture

Or non seulement la personnalité de son tout premier cercle a été écartée mais c'est dans la presse qu'il a appris la nomination de Julien Hoarau. "Le président a ressenti cela comme une véritable attaque personnelle" dit un élu du nord.

Didier Robert craindrait que son candidat ne soit pas retenu pour la présidence de la collectivité départemental. Ce qui serait, il faut bien le dire, un magistral camouflet.

Du coup la guerre larvée semble être devenue guerre ouverte et c'est  notamment à coup d'appels téléphoniques au sénat que les comptes se règlent.

Lire aussi : Nassimah Dindar : "on veut me salir"

Les trois derniers épisodes en date ?

D'abord en milieu de semaine un recours contre l'élection de Nassimah Dindar aurait été déposé devant le tribunal administratif.

Ensuite ce vendredi soir une rumeur, aussi fausse que folle, a été lancée à propos d'une perquistion au domicile de la présidente du Département...

Enfin, vendredi encore plus tard dans la soirée, certainement tous aussi troublées et intriguées que l'ont été les dirigeants nationaux de LR, quatre conseillères départementale de la majorité de droite au Département ont écrit à Nassimah Dindar, Michel Fontaine et Didier Robert.

Se présentant comme "jeunes élues dans chaque micro-région" Graziella Boustoini (Saint-Denis) Marie-Gertrude Carpanin (Saint-Paul), Sabrina Ramin (Saint-Benoît) et Emmanuelle Sinacouty (Saint-Louis) demandent une réunion dans "les plus brefs délais" de l'ensemble de la droite pour "maintenir la cohésion de notre majorité départementale et poursuivre le développement de notre programme" et "éviter que la période de flottement actuelle ne s’éternise et nous porte préjudice".

Lire aussi : "Éviter que le flottement actuel porte préjudice" à la droite"

Reste à savoir si ces "jeunes élues dans chaque micro-région" seront entendues ou si le murmure de leur prise de position sera couvert par le bruit d'une colère pyramidale....

mb/www.ipreunion.com (mis en ligne samedi 7 octobre 2017 à 3h - actualisé)

 

   

13 Commentaire(s)

DREIN lé la, Posté
Tout ça pour place ti femme la Département, y en vaut pas la chandelle . Arrivera un jour où elle trouvera son maître pour corrigé son caractère sournois et mesquin. (supprimé pour prise à partie - webmaster)
Anonya, Posté
Enfant gâté, il n'a qu'a s'étouffer avec sa grosse colère..
Ragout Macatia , Posté
Franchement c'est un ragout peu ragoutant que Macatia essaye de préparer, beuurk
Gigi Fontaine, Posté
(supprimé pour prise à partie - webmaster) Faites comme je dis, ne faites pas ce que je fais. Quid des embauches à la région et dans ses satellites, des voyages en 1ère classe au coin du monde qui ne donnent aucun fruit. (supprimé pour prise à partie - webmaster).
Marc Zite, Posté
Saint-Denis une micro region? C'est quoi une micro région encore là? Nassimah Dindar bénéficie d'un délai précis pour démissionner de son poste de présidente et vice-présidente, d'ici là qui sait ce qui peut se passer ? Une mise en examen d'élu (supprimé pour prise à partie - webmaster) ? Charles Duchaine pourrait débarquer ici pour des histoires de pots de vin digne des frégates de Taiwan. A sa place j'aurais démissionné là a veille du départ en vacances des élus.
Maradouala, Posté
(supprimé pour prise à partie - webmaster) ne pourra plus avoir le poste de Directrice cab qu'elle voulait au Département ? Zut alors, il reste pôle emploi ou la visite du PNF prochainement, vous avez encore le choix coco (supprimé pour prise à partie - webmaster)
Jolaracaille, Posté
Vous ne pensiez quand même pas que Sir Robert et consort se ont fait de la politique par conviction et pour les beaux yeux de la population !!!....Pouvoir, vouloir, savoir, trois mots qui mènent le monde selon Victor Hugo...Cherchez ce qui manque à notre roitelet de service !....
Jocelyne Fontaine, Posté
Les loups se mangent entre eux !
Rendez vous à la prochaine caresse dans le dos !
Nous sommes là bien loin de la défense de l 'intérêt du réunionnais !
J'ose espérer que certains esprits lucides y trouveront LE MESSAGE !
Seul au monde, Posté
Quand les gens de droite auront compris que sans mairie derrière lui Le président de Région ne pèse rien et se retrouve seul. Les gorges profondes vont pouvoir œuvrer et nous faire gratifier de prochains scoop. Préparez vous les amis journalistes, pas de congés pour cette fin d’année. Il va y avoir du boulot. L’été s’ea chaud, l’été s’ra chaud...
Barbara Gence, Posté
Le président Robert est en colère, donc le président Robert voudrait couper et trancher (les têtes)... Et l'intéret des Réunionnais dans tout ça ?
CHABAN, Posté
Évidemment c'est une union de façade pour des intérêts privés !
Politiquement seul il ne pèse rien d'où son obligation de suiveur.
Didier robert 1er, Posté
Didier robert fait le coq de basse cour avec nos impots et l'argent de la région, engraisse les copains, bravo bravo reunnionais i accepte ca
TAGOUN, Posté
Il trépigne le petit homme ? et l'intérêt des réunionnais dans cette tambouille il est où ?