Contrôles de gendarmerie :

Saint-Gilles : 42 infractions liées à l'alcool relevées, 17 permis retirés


Publié / Actualisé
Les gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière ont procédé ce dimanche 8 octobre 2017 à des contrôles d'alcoolémie aux niveaux des plages de Saint-Gilles les Bains et de l'Ermitage (Saint-Paul), entre 4h30 et 7h30, en présence de la sous-préfète de Saint-Benoît, Christine Geoffroy. . 580 usagers de la route ont été contrôlés. 42 infractions constatant l'alcoolisation des conducteurs ont été constatées.
Les gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière ont procédé ce dimanche 8 octobre 2017 à des contrôles d'alcoolémie aux niveaux des plages de Saint-Gilles les Bains et de l'Ermitage (Saint-Paul), entre 4h30 et 7h30, en présence de la sous-préfète de Saint-Benoît, Christine Geoffroy. . 580 usagers de la route ont été contrôlés. 42 infractions constatant l'alcoolisation des conducteurs ont été constatées.

Malgré l'annonc de l'opération, 42 infractions liées à l'alcool ont tout de même été constatées. Parmi celles-ci :

- 18 délits entraînant 17 rétentions immédiates du permis de conduire (1 usager cumulant ces deux infractions); le taux le plus élevé est de 0,87 mg/litre d'air expiré  et un jeune homme titulaire d'un permis probatoire (jeune conducteur) circulait avec un taux de 0,86 mg/l.

- 24 contraventions, dont 3 jeunes conducteurs ;

"3 autres délits ont été relevés, dont deux défauts de permis de conduire et un refus d'obtempérer. l'auteur de ce dernier fait s'est précipitamment extrait de son véhicule peu avant le poste de contrôle et a tenté de fuir en courant. rapidement rattrapé par les gendarmes mobiles et à bout de souffle, il a chuté à terre juste avant d'être interpellé" précisent les gendarmes dans un communiqué.

"En marge de ce contrôle, les militaires de la Brigade motorisée de Saint-Benoît ont verbalisé un automobiliste sur la RN 2 pour vitesse excessive et circulation non justifiée sur la voie de gauche. A noter également que les militaires sur le poste du rond-point "Chic escale" sont intervenus pour prêter main forte aux collègues en patrouille de nuit chargés de la surveillance de Saint-Gilles afin de raisonner un groupe de belligérants qui en sont venus aux mains à moins de 100 mètres du contrôle routier" termine les gendarmes.

Par ailleurs, la sous-préfète de Saint-Benoît Christine Geoffroy, a assisté à la totalité de ce service et a pu échanger avec quelques usagers.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !