[VIDEO] Le film a été tourné à La Réunion :

"Le bon sens des hommes" - Un documentaire pour met an lèr une écologie à la créole


Publié / Actualisé
Afin de financer un documentaire tourné à La Réunion, une cagnotte a été lancée sur la plate-forme de financement participative pouss-pouss.re. Intitulé "Le bon sens des hommes", le film s'articule autour des savoirs traditionnels de l'île. Parmi les thèmes abordés : tisanes, nourriture saine, solidarité, recyclage. Plusieurs portraits se croisent dans cette ode à l'écologie à la créole.
Afin de financer un documentaire tourné à La Réunion, une cagnotte a été lancée sur la plate-forme de financement participative pouss-pouss.re. Intitulé "Le bon sens des hommes", le film s'articule autour des savoirs traditionnels de l'île. Parmi les thèmes abordés : tisanes, nourriture saine, solidarité, recyclage. Plusieurs portraits se croisent dans cette ode à l'écologie à la créole.

 

La tisane péi, le remède à bien des maux... quand on sait la préparer ! Et qui de mieux que les connaisseurs pour en parler ? Dans un documentaire intitulé "Le bon sens des homes (et la folie du monde)", plusieurs portraits de Réunionnais illustrent le combat pour la transmission des savoirs traditionnels. Le film, co-prorduit par Réunion Première et Canal Plus Réunion sera diffusé en novembre.

Afin de terminer le film, une campagne de financement participative a été lancée sur la plate-forme pouss-pouss.re. Ce budget de 5000 euros servira ensuite au mixage son, à l'étalonnage de l'image et au sous-titrage en français pour permettre une diffusion en Métropole.

Ce film documentaire tient particulièrement à coeur sa réalisatrice, Anaïs Charles-Dominique. Cette dernière, qui a exercé plusieurs années en tant que journaliste à La Réunion et en Afrique du Sud s'est attachée à éveiller une conscience écologiste dans une société où le consumérisme et l'individualisme sont rois. Les portraits qui composent le film : Ingrid, la jeune poétesse, Bernard, qui donne une seconde vie aux objets, les éveilleurs de conscience Daniel et Annie-Claude et William, heureux tisaneur. Le film est co-produit par l'association pour la promotion du cinéma dans l'Océan Indien.

Outre les tisanes, le film aborde les thèmes de la nourriture saine, du recyclage, de l'économie et de la solidarité. "Les aspirations de l'homme moderne et écolo rejoignent le mode de vie lontan" indique la réalisatrice.

mp/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Belle initiative, si ça pouvait faire prendre conscience aux plus crétins mal éduqués d'arrêter de jeter leurs saletés dans les caniveaux, les petits chemins, les champs, ravines et autres.
Jusqu'à ceux qui après avoir consommé limonade, hamburger, mégot ou autre, les passent par la fenêtre de l'auto en roulant !