MENU

Un nouveau bilan fait état de 57 décès à Madagascar :

Un cas confirmé de peste aux Seychelles


Posté par
D'après un dernier rapport du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) de Madagascar, 57 personnes sont décédées entre le 1er août et le 12 octobre, et 561 malades sont à recenser. Selon le ministère de la Santé des Seychelles, un homme de 34 ans qui est rentré le vendredi 6 octobre de Madagascar aux îles Seychelles, a contracté la peste pulmonaire (Croix Rouge à Madagascar - Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)
D'après un dernier rapport du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) de Madagascar, 57 personnes sont décédées entre le 1er août et le 12 octobre, et 561 malades sont à recenser. Selon le ministère de la Santé des Seychelles, un homme de 34 ans qui est rentré le vendredi 6 octobre de Madagascar aux îles Seychelles, a contracté la peste pulmonaire (Croix Rouge à Madagascar - Photo d'archives rb/www.ipreunion.com)

Le bilan de la peste s'alourdit à sur la Grande Île. Trois nouveaux décès en date du jeudi 12 octobre ont été recensés, ce qui fait grimper le bilan à 57 morts et 561 cas. Aux Seychelles, un premier cas a été confirmé sur les îles. L'homme est rentré depuis Madagascar le vendredi 6 octobre à bord d'un vol Air Seychelles. Après des tests réalisés à l'Institut Pasteur à Paris, le ministre de la santé seychellois Jean-Paul Adam a confirmé qu'il s'agissait bien du premier cas de peste pulmonaire aux Seychelles. Les deux cent cinquante-huit personnes présentes également dans l'avion, qui sont donc entrées en contact avec le malade, sont sous surveillance explique Seychelles News Agency. Le malade a pu être traité à temps.

Il s'agit du deuxième Seychellois touché par cette épidémie, après l'entraîneur de l'équipe nationale de basket seychelloise qui est décédé sur la Grande Île le 27 septembre dernier. Sur sa page Facebook, le ministère de la Santé des Seychelles a annoncé que "tous ceux qui arrivent de Madagascar seront mis en centre d'isolation".

L'organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué mercredi 11 octobre lors d'une réunion avec le gouvernement malgache que l'épidémie qui touche la Grande Île est désormais de "grade 2". Une classification qui implique un risque de propagation "très élevée" au niveau nationale, "modérée" au niveau régional et "faible" au niveau international.

hf/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !