[VIDÉOS] Elle forme les hôtesses de l'air et les stewards de demain :

Dans les coulisses de l'académie d'Air Austral


Publié / Actualisé
Offrir la possibilité à des jeunes réunionnais de se former à la profession de stewards et d'hôtesses de l'air de sans quitter l'île. C'est l'objectif d'Air Austral. La compagnie aérienne lançait son académie, destinée à former les futurs personnels navigants commerciaux (PNC), ce lundi 16 octobre 2017 à son siège social de Sainte-Marie. Les frais de formation d'une durée de trois semaines s'élèvent à 2800 euros. 24 stagiaires composent la première promotion.
Offrir la possibilité à des jeunes réunionnais de se former à la profession de stewards et d'hôtesses de l'air de sans quitter l'île. C'est l'objectif d'Air Austral. La compagnie aérienne lançait son académie, destinée à former les futurs personnels navigants commerciaux (PNC), ce lundi 16 octobre 2017 à son siège social de Sainte-Marie. Les frais de formation d'une durée de trois semaines s'élèvent à 2800 euros. 24 stagiaires composent la première promotion.

 

Ils suivront une préparation théorique, au niveau local, suivie d'un examen à la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Willy Cochard effectue lui aussi sa rentrée. Le jeune homme de 24 ans dispose déjà d’une expérience dans le secteur aéronautique. Il détaille ses objectifs et ses attentes.

 

 

Pour ce projet, l’entreprise aérienne s’associe au Centre interlines des Guyards. Air Austral tablait sur une promotion de 10 stagiaires. La société recevait 400 demandes avant de retenir 24 candidats. Françoise Perrocheau, la formatrice pour le Cabin crew attestation (CCA) -leur diplôme final-, va les encadrer. Elle leur souhaitait la bienvenue avant de leur donner leur premier cours.

 

 

Sécurité, notions de base, procédure… La professionnelle -depuis 35 ans dans l’aéronautique- liste également le programme de ces jeunes, âgés au minimum de 18 ans, pour les trois prochaines semaines. Autre épreuves imposées : des mises en situation. Ces stagiaires bénéficieront aussi d’un enseignement pratique de six jours. Comme le détaille la formatrice CCA. Ils se rendront ensuite à la DGAC à Paris afin de passer leurs épreuves pratiques.

 

 

L’académie réunionnaise espère obtenir son agrément en 2018 afin que futurs PNC ne soient plus obligés de partir du département. L’anglais et le TOEIC (Test of English for International Communication) sont aussi dispensés. Ce test standardisé reconnu à l'échelle internationale permet d’évaluer la capacité des candidats à parler en anglais dans un contexte professionnel.

 

 

Ces hôtesses et stewards ne sont pas forcément amenés à travailler pour Air Austral, une fois leur attestation obtenue.  Les recrutements de la compagnie locale s'effectueront en fonction des besoins. "Air France, par exemple, recommence à recruter. 800 PNC vont être recrutés dans les prochaines années. L’aéronautique est un milieu où il y a des cycles. Les compagnies aériennes vont aussi embaucher", commente la spécialiste Françoise Perrocheau.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !