[SAINT-PAUL] Détrui Pa Nout Bellevue monte au créneau :

"Les habitations à 100 mètres de la carrière"


Publié / Actualisé
Le collectif "Détrui Pa Nout Bellevue" regroupe une quinzaine de riverains opposés à la carrière de Bellevue, dans le quartier de la Saline-les-Bains à Saint-Paul. Ses membres organisaient une visite de terrain sur site ce vendredi 20 octobre 2017. Gwen Rusdi, porte-parole de la structure, dénonce ce projet porté par GTOI censé servir pour l'extraction de roches dans le cadre de la construction de la Nouvelle route du littoral (NRL). Elle explique pourquoi.
Le collectif "Détrui Pa Nout Bellevue" regroupe une quinzaine de riverains opposés à la carrière de Bellevue, dans le quartier de la Saline-les-Bains à Saint-Paul. Ses membres organisaient une visite de terrain sur site ce vendredi 20 octobre 2017. Gwen Rusdi, porte-parole de la structure, dénonce ce projet porté par GTOI censé servir pour l'extraction de roches dans le cadre de la construction de la Nouvelle route du littoral (NRL). Elle explique pourquoi.


"Nous avons découvert que des travaux étaient déjà entrepris, que des routes étaient déjà tracées dans la savane avec des arbres détruits, qu’il y avait eu une prise d’eau effectuée sur des citernes destinées aux agriculteurs et qu'un forage avait été fait et que les résultats n’ont pas été présentés par GTOI", liste-t-elle. Les habitants du quartier s’étonnent et s'indignent de cette situation. Surtout après la réunion d’information publique organisée par la la commune saint-pauloise avec l’entreprise le 11 octobre à Tamarun.

Saint-Paul - Les anti-carrière de Bellevue veulent manifester leur opposition

Selon eux, des éléments manquent à leur connaissance. Des informations et des documents ne leur auraient pas été communiqués. "Les premières habitations sont à 100 mètres de la carrière. Nous n’avons pas eu connaissance d’étude d’impact. On a l’impression que tout est acté sans aucune prise en compte des riverains ou du patrimoine écologique. Il n’y a pas d’autorisation et le site est déjà détruit sans connaissance d’étude préalable", ajoute la représentante du collectif.

Les membres de Détrui Pa Nout Bellevue demandent des éclaircissements à leurs questions pour l’instant sans réponses. Ils vont se tourner vers la collectivité saint-pauloise mais aussi vers la préfecture afin d’en obtenir. "On a l’impression qu’ils veulent aller très très vite en délaissant les études. La carrière est au-dessus du lagon. Il y aura des nuisances et des répercussions économiques fortes", commente la porte-parole. Selon elle, une enquête publique autour de cette carrière devrait se dérouler début 2018.

ts/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Vandenkerkove, Posté
trop de nuisances