Contrôles de gendarmerie :

179 infractions relevées sur les routes entre samedi et dimanche


Publié / Actualisé
Les gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière ont effectué plusieurs contrôles ce week-end des 21 et 22 octobre 2017. 179 infractions ont été relevées.
Les gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière ont effectué plusieurs contrôles ce week-end des 21 et 22 octobre 2017. 179 infractions ont été relevées.

Un premier contrôle a été réalisé à Saint-Gilles de 5h30 à 7h30, à proximité des discothèques : 15 infractions ont été relevées en deux heures sur moins de 200 usagers contrôlés :

- 13 infractions constatant l’alcoolisation des conducteurs ont été constatées dont 03 délits entraînant autant de rétentions immédiates du permis de conduire; le taux le plus élevé est de 0,59 mg/litre d'air expiré.
- Fait marquant : "Un jeune conducteur âgé de 20 ans déjà verbalisé le dimanche 08 octobre dernier avec un taux de 0,21 mg/litre d'air, a été à nouveau contrôlé au même endroit, avec un taux de 0,14 mg." décrivent les gendarmes.
- Un défaut de permis et un refus d'obtempérer ont également été constatés. "Le véhicule en fuite est identifié" précisent-ils.

D'autres opérations de contrôle ont été menées dans l'Est par la birgade motorisée de Saint-Benoît. Un automobiliste a été contrôlé à la Plaine des Palmistes avec un  taux de 1 mg/l d'air expiré . Celui-ci conduisait alors que son permis avait été annulé pour des faits identiques et qu'il vient de s'inscrire en auto-école pour le repasser (permis en état de demande).

26 conducteurs dont deux motocyclistes ont été verbalisés pour des excès entre 20 et 40 km/h au dessus du seuil légal. Un motard, au guidon d'une Hornet 600 cm3 a été contrôlé ce dimanche après-midi sur la RN1 à l'Etang-Salé à 137 km/h. "Son pilote n'est titulaire que du permis B, mais pas du permis moto et circulait sans être assuré. La moto a été immobilisée et sera mise en fourrière" ajoutent les gendarmes.

Au total, se sont 179 infractions qui ont été relevées par les militaires de l'EDSR dont 130 infractions liées aux comportements des usagers (alcool, stupéfiants, vitesse, priorité, feux, port des équipements de sécurité).

"Le seul point positif de ce triste bilan se situe dans les interventions nocturnes intéressant la circulation routière. Les brigades territoriales et les gendarmes mobiles du DSI sont intervenus sur 13 faits, dont six accidents au conséquences minimes.  4 alcoolémies et une conduite sous stupéfiants ont été constatées, soit moins de la moitié des interventions. Petite note d'espoir !

Le tragique accident qui a coûté la vie à ce bébé de 18 mois survenu hier à ST-PAUL n'est à priori pas lié à une faute grave. Il doit cependant rappeler à tous les usagers que le danger sur la route est omniprésent et que la réglementation routière existe pour réduire les risques d'accidents au minimum. L'île de La Réunion témoigne en ce sens d'une réelle marge de progression" termine la gendarmerie dans son bilan du week-end.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !