Selon un dernier bilan à Madagascar (actualisé) :

124 personnes mortes de la peste


Publié / Actualisé
Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé publique, 124 personnes sont mortes de la peste et 1192 autres sont contaminées dans la Grande Île. Un nombre de décès cumulés observé entre le 1er août et ce lundi 23 octobre 2017. Selon nos confrères de L'Express de Madagascar, trois décès suspects étaient enregistrés dans la région d'Atsimp-Andrefana, à Toamasina et dans la région de d'Itasy.
Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé publique, 124 personnes sont mortes de la peste et 1192 autres sont contaminées dans la Grande Île. Un nombre de décès cumulés observé entre le 1er août et ce lundi 23 octobre 2017. Selon nos confrères de L'Express de Madagascar, trois décès suspects étaient enregistrés dans la région d'Atsimp-Andrefana, à Toamasina et dans la région de d'Itasy.


Dix-huit nouveaux cas étaient comptabilisés dans les hôpitaux ce lundi. Une trentaine d'internes aurait contracté la bactérie de la peste en prenant en charge les malades depuis le début de l’épidémie. Ils dénoncent le faible équipement de protection et menacent d’interrompre leurs activités. Ils réclament des protections individuelles. Une annonce effectuée par le président national de l’association des internes au centre hospitalier Joseph-Ravoahangy-Andrianavalona.

"Nous sommes faiblement protégés dans la prise en charge des malades. Les cache-bouche utilisés sont ceux utilisés par les chirurgiens. Les sur-blouses ne changent que toutes les 24 heures. Et au début de l'épidémie, nous avons acheté nous-mêmes ces équipements", témoigne un étudiant de la faculté de médecine.

En deux mois, au moins une vingtaine de médecins, de paramédicaux et d'autres agents de santé ont été touchés et ont été guéris.
 

ts/www.ipreunion.com

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !