Après les attaques contre des élevages :

Saint-Louis interdit la divagation des chiens


Publié / Actualisé
Ce mercredi 25 octobre 2017, la ville de Saint-Louis a pris un arrêté interdisant la divagation des chiens. C'est après des attaques d'animaux errants contre des élevages que le maire Patrick Malet a pris cette décision. "Par ailleurs, la lutte contre l'errance animale coûte cher au contribuable" indique t-il. Nous publions le communiqué municipal dans son intégralité ci-dessous.
Ce mercredi 25 octobre 2017, la ville de Saint-Louis a pris un arrêté interdisant la divagation des chiens. C'est après des attaques d'animaux errants contre des élevages que le maire Patrick Malet a pris cette décision. "Par ailleurs, la lutte contre l'errance animale coûte cher au contribuable" indique t-il. Nous publions le communiqué municipal dans son intégralité ci-dessous.

À Saint-Louis comme dans les autres villes, les attaques de chiens errants se multiplient.

Les meutes ruinent les éleveurs de cabris et autres. En une semaine, un éleveur Saint-Louisien a vu son troupeau de cabris visité en 2 fois causant des dégâts énormes. Les chiens errants peuvent être à l’origine d’accidents mettant en danger la sécurité des personnes et causer des dommages sur le domaine public et privé de la commune ainsi que chez les particuliers.

Ainsi, pour lutter contre l’errance animale sur le territoire, le maire, Patrick Malet, a édité
un arrêté interdisant la divagation des chiens ainsi que les modalités de capture et les dispositions incombant aux propriétaires.

Par ailleurs, la lutte contre l’errance animale coûte cher au contribuable : la CIVIS exerce la compétence construction et gestion de fourrières et lutte contre la divagation des carnivores domestiques et investit dans la stérilisation, les rondes de fourrière quotidiennes et la prévention. Pour cela il existe un service de capture des animaux errants pour l’ensemble des communes membres. Cela consiste en la capture des animaux errants sur tournée systématique ou sur demande de la population au 0262 35 25 58 du lundi de 7h30 à 12h et de 13h30 à 16h00. À partir de 16 heures, l’astreinte Police Municipale prendra le relais au 0692 69 69 04.

   

2 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Peuvent-ils divaguer dans les cases à lire, histoire de pouvoir lire cet arrêté ?
Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
Au boulot les communes. Pour financer carnaval, fêtes, feu d'artifice à gogo etc sans compter les indemnités royales des centaines de président de la CIVIS et leurs secrétaires vous trouvez les fonds.

Alors, au boulot (et un bon nettoyage des communes surtout Saint-Pierre, Saint-Louis ne serait pas du luxe)

Quant aux réunionnais, les chiens (ainsi que les chats et les animaux au sens large) ne sont pas des objets.
Pou garde zot barreau achète une clochette. Quand n'a pas les moyens de soigne un zanimo, y prend pas.
y amarre pas dan fond la cour ou devant baro, y tape pas, y nourri, y largue pas dan chemin, y abandonne pas....
Un animal a droit au respect. Comme un humain.