Coopération économique régionale au féminin :

Salon "Made in Femmes" : 135 entrepreneuses de l'océan Indien réunies à Maurice


Publié / Actualisé
Du 28 septembre au 1er octobre dernier, se tenait le salon "Made In Femmes" à l'île Maurice, réunissant les cheffes d'entreprise de La Réunion, Maurice, Madagascar, des Comores, de Rodrigues et des Seychelles. L'objectif : faire se rencontrer les entrepreneuses des différents territoires pour une possible création de partenariat, mais aussi, partager et échanger sur le savoir-faire de chacune. Nous publions ci-après le bilan de l'opération dans son intégralité. Le prochain salon sera organisé aux Comores, en 2019.
Du 28 septembre au 1er octobre dernier, se tenait le salon "Made In Femmes" à l'île Maurice, réunissant les cheffes d'entreprise de La Réunion, Maurice, Madagascar, des Comores, de Rodrigues et des Seychelles. L'objectif : faire se rencontrer les entrepreneuses des différents territoires pour une possible création de partenariat, mais aussi, partager et échanger sur le savoir-faire de chacune. Nous publions ci-après le bilan de l'opération dans son intégralité. Le prochain salon sera organisé aux Comores, en 2019.

"Seule invisible, ensemble invincibles"

Cinq pays, six îles ; 135 femmes entrepreneures de l’océan Indien se sont réunies, sous la bannière EFTICOI (Entreprendre au féminin, informer et communiquer dans l’océan Indien), à l’occasion de la deuxième édition du Salon Made in Femmes soutenu par la Commission de l’océan Indien (COI) et l’Union européenne (UE) via les fonds Interreg. Cette manifestation orchestrée par la plateforme EFOI Maurice s’est déroulée du 28 septembre au 1er octobre au Domaine Les Pailles à l’île Maurice. Elle a rassemblé des cheffes d’entreprises de La Réunion, Maurice, Madagascar, Comores, Rodrigues et Seychelles.

A La Réunion, c’est l’association Défis de Femmes Entreprendre au féminin qui accompagnait la délégation de douze entrepreneures. Le salon était ouvert au public sur le thème de "Femmes et économie au cœur d'un environnement insulaire". Les secteurs d’activités proposés étaient variés : agro-nutrition, TIC, environnement, énergie, services à la personne, conseil, développement durablement et commerce. Stands d’exposition et rendez-vous BtoB étaient au programme. L’occasion également de fêter les dix ans du réseau EFOI créé en août 2007 à Tamatave et soutenu par la COI. La première édition de cet événement s’était déroulée avec succès à La Réunion en 2014.

L’étroitesse des marchés liée au contexte insulaire de l’océan Indien limite souvent le développement économique des entreprises iliennes. Les objectifs affichés de ce rassemblement étaient, outre de créer des opportunités d’affaires transfrontalières, de co-développer les réseaux de l’entreprenariat féminin afin que les entreprises accèdent à de nouveaux marchés voisins, de favoriser l’émergence de projets collaboratifs et toute forme d’échanges économiques, mais aussi d’augmenter la visibilité des entreprises réunionnaises à la rencontre des îles voisines.

L’association Défis de Femmes, Entreprendre au féminin à la Réunion est la plateforme qui représente et anime le réseau EFOI localement. Présidée par Selvy Bala, elle organise des ateliers et rencontres avec pour objectif l’export et le développement de réseaux à l’international.

Un salon haut en couleurs

Pour Marianne Bosson, présidente de EFTICOI, "le réseau régional EFOI (Entreprendre au féminin océan Indien) est né d'une concertation entre Maurice, la Réunion et les pays voisins. Nous avons monté ce réseau en signant un protocole d'accord à Tamatave en 2007, il y a dix ans. Depuis, de nombreuses rencontres, conférences et ateliers, expositions de produits et services, ainsi que des échanges d’affaires ont eu lieu régulièrement. Même si les moyens et les objectifs de chacune des iles partenaires ne sont pas les mêmes, nous avons cette volonté de créer des projets de plus en plus collaboratifs. La COI nous accompagne depuis le début et mobilise des fonds auprès des banques. L'Union européenne nous soutient également, notamment sur les événements commerciaux. Nos iles se ressemblent et sont complémentaires, nous pouvons mutualiser nos savoir-faire pour le développement de toutes. L’opération "Salon Made in Femmes 2017" s'intègre dans le cadre du programme INTERREG V 2014-2020 au titre du soutien au développement de l'espace d'échanges économiques de la Commission de l'océan Indien."

Selvy Bala, chef d’entreprise dans l’import-export à la Réunion et présidente de Défis de Femmes, Entreprendre au féminin, se félicite "Le bilan est très positif : contacts humains très riches, rencontres culturelles extraordinaires, belles perspectives issues des bilans des actions menées au sein des différentes associations. Le fait de se retrouver ensemble pendant plusieurs jours est très constructif dans l’échange de savoir-faire et de relations de partenariat et de business pour la signature de contrats."

Quatre jours de rencontres, cela crée des liens. Et des projets de partenariats ; transferts de compétences dans l’artisanat, co-création, plateforme collaborative pour aller à l’export vers l’Afrique, formation, plateforme touristique inter-iles, projet de mutualisation pour dépôt de marque, harmonisation des règlementations, facilitation des échanges financiers et monétaires… autant de chantiers à développer.

L'union des Comores s'est portée candidate pour l’organisation du prochain salon biennal Made in Femmes en 2019.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !