Très cher Monsieur Didier Robert nous vous écrivons... :

Au nom de la liberté de la presse


Publié / Actualisé
Ce jeudi 2 novembre 2017, lors de l'assemblée plénière de la Région Réunion, le dépôt d'une motion a provoqué un long débat. L'occasion pour le président Didier Robert de s'imposer avec force arguments comme un ardent défenseur de la liberté de la presse, la plus totale. Une position ô combien louable qui nous laisse à penser que le vent d'une ère nouvelle souffle à la Pyramide Inversée.
Ce jeudi 2 novembre 2017, lors de l'assemblée plénière de la Région Réunion, le dépôt d'une motion a provoqué un long débat. L'occasion pour le président Didier Robert de s'imposer avec force arguments comme un ardent défenseur de la liberté de la presse, la plus totale. Une position ô combien louable qui nous laisse à penser que le vent d'une ère nouvelle souffle à la Pyramide Inversée.

Très cher Monsieur Didier Robert, nous nous permettons, au nom de la liberté de la presse, de vous adresser cette petite missive que vous lirez peut-être si vous avez le temps.

Vous le trouverez sûrement ce temps, malgré un agenda très chargé, très cher Monsieur Didier Robert, car la missive traite de la liberté de la presse. Nous savons que vous prendrez le temps nécessaire car, en ce glorieux jeudi 2 novembre et en plein milieu de l’assemblée plénière de votre collectivité, sonnez musettes et résonnez hautbois, vous vous êtes posé comme un ardent et éclatant défenseur de la liberté de la presse.

Tonnant et tonitruant, empreint d'une juste colère, vous avez usé de tous les arguments pour le démontrer. Vous avez certainement convaincu ceux et celles doutant de votre profond attachement à cette dite liberté.

Pour notre part vous n'avez pas eu à nous convaincre, nous savons depuis fort longtemps à quel point, très cher Monsieur Didier Robert, vous êtes sincèrement soucieux de la liberté d’expression dans son ensemble. Nous nous souvenons de votre participation au rassemblement proclamant "Je Suis Charlie", juste après le sanglant attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015.

Oui, très cher Monsieur Didier Robert, nous savons depuis longtemps que, trompant votre confiance et votre honnêteté intellectuelle, certains dans votre entourage tentent de vous coller une image de pourfendeur de la liberté de la presse. Dans le seul but de vous discréditer, quelle vilenie !

Pour arriver à leurs sinistres fins, ces tout aussi tristes sires usent de tous les moyens. Rappelez-vous, très cher Monsieur Didier Robert, de quelle façon ils s'en sont pris en votre nom au (tout petit) budget publicitaire que vous aviez alloué – sur des fonds publics - à notre site.

 Ce (tout petit) budget a eu une fin tragique : il a tout bonnement et simplement été supprimé. Sans hommages et sans ambages. Et cela juste après la révélation par notre rédaction d’une enquête en cours sur l’attribution des marchés de la NRL. Nous savons, très cher Monsieur Didier Robert, que ces tristes sires vous ont placé devant le fait accompli.

- Ils vous ont coupé de nous -

La même situation s’est reproduite lorsque ces tristes sires se sont débrouillés pour que votre collectivité attaque notre site en diffamation... pour avoir relaté une conférence de presse. C'est-à-dire pour avoir exercé la base même de notre métier de journaliste. Certes la conférence de presse était tenue par feu Paul Vergès, certes il était question des marchés de la NRL, mais engager - grâce à des fonds publics -, une procédure judiciaire à notre encontre cela vous a surement fait voir rouge, très cher Monsieur Didier Robert, vous le sincère défenseur de la liberté de la presse. Las, une fois de plus les tristes sires –qui vous en veulent décidemment beaucoup –, vous ont une fois de plus placé devant  le fait accompli.

Ils ont même réussi à vous couper totalement de nous. Ainsi juste après cette fameuse conférence de presse nous avions cherché à vous joindre par mail, par téléphone, par tous les moyens afin que vous puissiez répondre à votre détracteur. Peine perdue. Au service de ceux qui vous en veulent, des hackers malveillants se sont démenés pour vous tenir à l’écart de nos sollicitations.

Fort heureusement, les tristes sires n'ont pas réussi à vous faire taire lorsque que des perquisitions en lien avec l'affaire de la NRL ont eu lieu à chez vous ainsi qu'à la Région le 8 octobre 2015, puis à nouveau le 3 mai 2016 notamment au domicile de votre épouse. Contournant les agissements des tristes sires, vous avez pu déclarer que toutes ces investigations menées par le Parquet national financier avec force gendarmes étaient... "normales". Il est vrai que vous n'avez pas pu nous dire cela directement mais vous vous êtes arrangés pour nous le faire savoir par le biais de publications dans... d'autres médias. C'est qu'il vous faut parfois ruser, très cher Monsieur Didier Robert pour échapper aux agissements des tristes sires...

- Hackers malveillants et invitations ponctuelles -

Reste que les hackers malveillants continuent de s’affairer encore aujourd’hui à entretenir le bug de la messagerie de votre service communication l'empêchant de nous adresser toutes les communications presse de votre collectivité. L'empêchant aussi de répondre à nos sollicitations lorsque nous voulons recueillir l'avis de la collectivité sur un sujet traité par notre rédaction. Exception unique à ce silence le 1er juin dernier lorsque nous vous avons interrogé sur les 166 membres que compterait le Cabinet, dépendances et apparentés de la Région Réunion. Dans sa réponse votre collectivité a reconnu, de fait, l'emploi de "conseillers techniques" réputés "experts" mais n'a ni confirmé ni n'infirmé le chiffre des 166 employés.

Plus aucune réponse depuis à nos autres sollicitations.

Mais la résistance contre ce comportement semble toutefois s'organisr au sein de votre collectivité. Ces derniers temps, nous recevons bien quelques rares invitations à vos événements presse en rapport avec la culture. A la fin du mois de septembre nous avons été invités à une conférence de presse sur la fête du Maloya.

Plus rien depuis….

Même pas pour l'assemblée plénière de ce jeudi où vous avez prononcé votre magistrale profession de foi sur la liberté de la presse….

- Une nouvelle ère -

Très cher Monsieur Didier Robert, nous tenons à vous rassurer, nous savons que tout cela n'est pas de votre faute. Des âmes charitables dans votre proche entourage s'arrangent pour nous faire savoir que régulièrement, vous vous étonnez de notre absence à vos événements presse et combien vous souffrez de cette absence.

Ne vous inquiétez plus, très cher Monsieur Didier Robert, maintenant que vous vous êtes clairement, publiquement et fermement proclamé indéfectible défenseur de la liberté de la presse - celle qui selon vous autorise à peu près tout -, les tristes sires n'oseront plus entraver vos convictions.

C’est donc confiants que nous vous donnons rendez-vous à la prochaine conférence de presse, à la prochaine assemblée plénière, à la prochaine action organisée par la Pyramide inversée du haut de laquelle vous avez, de fait, crié à pleine voix : "sus à ceux qui veulent une presse à la botte"

Une nouvelle ère commence donc, très cher Monsieur Didier Robert, sonnez hautbois, résonnez musettes… au nom de la liberté de la presse…

mp/mb/www.ipreunion.com
 

   

20 Commentaire(s)

LouisP, Posté
Respect pour vous Imazpress, un media qui fait l'effort d'informer... finalement en réfléchissant bien je me rends compte que quand je souhaite une info, après avoir lu les autres transmetteurs des propagandes, je reviens toujours chez vous pour lire ce que vous dites sur le sujet.... Merci et surtout continuez... (Merci beaucoup pour vos encouragements et votre soutien LouisP - webmaster)
Au fait , Posté
Mais ils sont ou les réunionnais ? Mais ils sont ou tout les freedomiens,mais ils sont ou tout les emplois aidées, mais ils sont ou tout les patrons en difficultés,mais ils sont ou les grandes geules , mais ils sont ou les politiques de sois disant de gauche ou autres , ben ils sont pas la
GBS, Posté
Trop top cet article ! Une manière bien ficelée d'écrire ses quatre vérités à Monsieur Didier ROBERT.
TAGOUN, Posté
FÉLICITATIONS pour cet article.....une bouffée d'air frais ! mais est ce que le personnage aura compris cet article ? j'en doute il a pas d'humour et son intellect....ben je pense pas qu'il soit à ce niveau de compréhension.
T42, Posté
D.R. est pour le pluralisme dans la presse. Il aime que plusieurs média disent la même chose que lui.
Ragout Macatia, Posté
Demandez lui des sous, il va vous en donner, il est Charlie mouaaaahhhh
Barbara Gence, Posté
Que vous soyez blacklisté par ce type de politicien est tout à votre honneur, Imaz Press. Continuez comme ça, vous êtes sur la bonne voie
Didier R., Posté
Eh bien oui, je suis pour la liberté de ma presse.
Aux armes, Posté
Excellent papier
Lové pas, Posté
Moi je suis étonné de l’opposition à la région pas un bruita part quelques peccadilles Mais pourquoi ne pas avoir rebondi sur l’affai nabeneza qui la pauvre était bien seul est très maladroite sur son opposition à Robert la preuve elle a fini par plier ses bagages en commission sectorielle mais madame Bello elle était ou ? C’était pas le moment pour Déstabiliser la majorité de Robert pour voir qui votait quoi, finalement on mérite nous contribuables qui avons voté pour la liste Bello Robert Annette a Ça chacun dans son coin et chacun ses médias bonne journée
Bravo, Posté
Tout est dit avec humour et ce brin d'ironie tellement rafraichissant qui nous change de ces médias aux ordres de sa majestés. L'entendre défendre la liberté de la presse c'est à pisser de rire....nos politiques non jamais honte de rien et ne sont pas à un mensonge près....Continuez à faire votre métier comme vous le faites !
Armand GUNET, Posté
Un seul mot : Bra-vis-si-mo !!!
Cocode, Posté
IMAZ PRESS, vous lovez la com de la region. Dites haut et fort qu'il y a un dis fonctionnement (supprimé pour prise à partie - webmaster) . N'est pas communiquant qui veut, malgré les nombreux stages aux USA hein
Vaillant, Posté
Les mouches ont changé d’ane
Jean-Paul, Posté
N'hésitez pas à demander votre subvention de 2 millions d'euros, Il vous aime !
Femme, Posté
Très étrange le silence de madame Bello sur le sujet , très étrange , très très étrange, mais vraiment étrange elle m’a habitué à plus de finesse politique et de virulence sur des sujets comme celui-ci par contre elle a était plus causante dans l’apres midi bizarre
Cesar, Posté
A c'est vous qui avez écrit un papier sur les 166 personnes membres du cabinet du président de région dont parle madame Bello en citant un média (oui César, c'est bine nous - webmaster)
Jean de la fontaine, Posté
enfin vous avez compris que notre président de La Région na plus toute ces capacités ,un jour il est charlie ,le lendemain il est Didier Robert ,le surlendemain de nouveau Charlie il le crie haut et fort et le lendemain paf il devient Didier Robert ,et hier patatrac l'amnésie totale plus de Charlie mais le vrai Didier Robert sans banderoles ( Charlie)sur les mur de son trône pauvre Réunion
CHABAN, Posté
Ok
Tout s'explique ! Je suis moi aussi rassurer.
Avez-vous transmis vos coordonnées ?
Jeannot, Posté
Excellent tout est dit dans votre article ,il manque peut-être un brin de méchanceté pour ce monsieur