Saint-Denis : Marché de Noël annulé :

Les artisans protestent, la mairie plaide la baisse de fréquentation et la sécurité


Publié / Actualisé
La Mairie de Saint-Denis a décidé cette semaine de ne pas reconduire le marché de Noël cette année, pour des raisons de moyens et de sécurité. L'association Arts et Traditions compte bien "sauver" cet événement qui représente pour les artisans "20% de leur chiffre d'affaires annuels". (photo d'archives rb/www.ipreunion.com)
La Mairie de Saint-Denis a décidé cette semaine de ne pas reconduire le marché de Noël cette année, pour des raisons de moyens et de sécurité. L'association Arts et Traditions compte bien "sauver" cet événement qui représente pour les artisans "20% de leur chiffre d'affaires annuels". (photo d'archives rb/www.ipreunion.com)

À quelques semaines des fêtes, le marché de Noël dionysien fait débat. La ville de Saint-Denis a décidé de ne pas reconduire le marché pour cette année 2017 : "la moyenne de fréquentation est de 1.000 personnes par jour" explique la ville qui affirme que "la tendance est à la baisse depuis plusieurs années".  À ce phénomène s'ajoute l'événement "Au Bohneur des Enfants" : "une manifestation à la même période et sur le même territoire, qui concentre des moyens sans communes mesures avec le marché de Noël" nous indique-t-on. La mairie fait aussi état de l'exposition Fait Mains qui "propose une diversité d'offres également sur le périmètre du marché qui n'est pas concurrentiel".

Raison prédominante évoquée par la ville : la sécurité des lieux. "Les dispositifs et les normes de sécurité ont été revus avec l'état d'urgence. Cette obligation nécessite des moyens d'importance financement en plus que Saint-Denis n'est pas en mesure de fournir" nous a-t-on expliqué.

- Les artisans "choqués" mais "ouverts" à des négociations -

Du côté des artisans, l'heure est à l'incompréhension. "On est choqués aujourd'hui, pour nous c'est une catastrophe" nous confie Charles Nagou artisan et président de l'association Arts et Traditions. "Pour tous les artisans du marché ça représente une perte de 20% de notre chiffre d'affaires annuel" explique-t-il en précisant que le porte-monnaie moyen sur le marché de Noël oscille "entre 45 et 80 euros". Il ajoute que "les artisans anticipent ce genre d'événement", et que de la grande majorité d'entre eux "vont rester avec ces stocks dans les bras".

Charles Nagou fait également part de "sa déception de ne pas avoir été prévenu" avant. "Un mois avant l'événement, on se retrouve dos au mur". L'artisan avoue avoir reçu des propositions "d'autres mairies" pour accueillir les stands qui devaient figurer au marché de Saint-Denis, mais lui "veut Saint-Denis" : "les autres ce n'est pas la même puissance économique".

Le président d'Arts et Tradition ne baisse pour autant pas les bras et se dit "ouvert" à des négociations avec la mairie : "si on se met autour d'une table, on peut discuter de solutions. On peut par exemple imaginer faire le marché sur cinq jours plutôt que dix" argue-t-il. Charles Nagou en est convaincu : "on peut changer le positionnement de la ville si on montre notre motivation". L'association a prévu ce lundi 6 novembre "d'aller se faire entendre à la mairie" pour "continuer à faire vivre l'artisanat à La Réunion".

hf/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Li, Posté
Bigre ! Ce dieu est très puissant .
Pourra t on apprécier les échines et travers grillés cette année ?great question.